Mardi 17 septembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Première victoire significative de la contestation à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 04/09/2019 à 09:18 | Mis à jour le 05/09/2019 à 00:42
manifestations Hong Kong

On apprenait ce mercredi en milieu de journée que la Chief Executive Carrie Lam acceptait finalement le retrait définitif du projet de loi sur l’extradition qui avait mis le feu aux poudres en premier lieu.

Après avoir longtemps tergiversé et joué sur les mots, parlant tour à tour de “projet suspendu” puis de “projet enterré” (dead), il aura fallu trois mois de troubles, plus de 1000 arrestations, 3 suicides et près de 700 blessés pour que la très contestée Carrie Lam annonce enfin qu’une des 5 revendications (la liste des demandes a grossi depuis la répression policière, incluant notamment une enquête indépendante sur la violence excessive déployée par les forces de l’ordre) était acceptée afin, annonce-t-elle, de “calmer la situation”. Une réunion avait lieu au palais du gouvernement aux alentours de 16:00 entre le leader de l’exécutif à Hong Kong et les 43 députés du camp pro-Pékin afin d’informer de sa décision.

 

 

A 18:00, la Chief Executive apparaissait dans une allocution enregistrée confirmant le retrait définitif du projet de loi. Concernant les autres demandes, seule proposition: une commission pour rechercher les causes des troubles mais pas de commission indépendante sur les violences policières, non plus de requalification des manifestants d'"émeutiers" en "protestataires", pas d'amnistie pour les personnes arrêtées et encore moins de suffrage universel. Sur ce dernier point, Carrie Lam précise que cette discussion ne peut avoir lieu que si le calme revient. Quant à l'enquête sur les événements violents impliquant la police, la Chief Executive indique qu'elle sera confiée à la structure existante IPCC et que sera en particulier examiné l'épisode de Yuen Long qui avait vu des gangsters tabasser les passagers du métro, la police n'intervenant que bien après l'attaque.

Il reste aujourd’hui à voir si cette décision tardive suffira à désamorcer la colère d’une grande partie de la population hongkongaise qui, rappelons le, était descendue manifester pacifiquement le 16 juin, totalisant 2 millions de personnes, soit plus de 20% de la population du territoire!

À suivre ...

 

N'oubliez pas de vous abonner pour recevoir nos articles quotidiennement:

Recevez notre newsletter en vous enregistrant à https://lepetitjournal.com/newsletter-152565 
Ou suivez nous sur Facebook à https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hong Kong

EXPATRIATION

Ils ont choisi Hong Kong et nous expliquent pourquoi

Paola, Guillaume et Anne viennent d’arriver à Hong Kong. Ils ont tous des origines et des projets différents. Ils nous parlent de leurs rêves et de ce qui les fait vibrer dans la ville.