Vendredi 13 décembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

REPORTAGE VIDEO: 2 millions de personnes manifestent à Hong Kong!

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 16/06/2019 à 17:10 | Mis à jour le 23/07/2019 à 13:10
Photo : Une foule deux fois supérieure à la semaine précédente venue manifester
manifestations Hong Kong

Près de 2 millions de personnes dans les rues de Hong Kong ce dimanche, soit le double de la semaine précédente. Le Petit Journal était là pour filmer et revient sur les conséquences de cette semaine de troubles.

Ce Dimanche 16 juin, soit 24 heures après l’annonce par la Chief Executive Carrie Lam de la suspension du projet de loi sur l’extradition vers la Chine, les Hongkongais, mais aussi des étrangers que cette loi concerne également, ont manifesté dans des proportions inédites à Hong Kong. Près de 2 millions de personnes, selon les organisateurs, étaient présents, habillés de T-shirts noirs, signe de soutien à la contestation. Cette fois, c’est le retrait pur et simple du projet de loi qui est demandé et accessoirement des excuses voire la démission de la cheffe du gouvernement.

 

 

Un revers pour le camp pro-Pékin

Il semble en effet que la Chief Executive qui ait agi bien légèrement tout au long de cette crise, à tel point que le camp pro-Pékin du parlement local considère désormais ce qui s'est passé comme son échec personnel. Carrie Lam est accusée de manque de clairvoyance, omettant de consulter le monde des affaires avant de pousser son projet, et d'avoir utilisé de façon disproportionnée la force contre la jeunesse de Hong Kong. Ce jeudi 13 juin, Liu Xiaoming, l’ambassadeur de Chine à Londres insistait lourdement sur le fait que Pékin n’avait en aucune façon proposé ce projet de loi, citant les propres termes de Carrie Lam qui se défendait d’une quelconque ingérence de la Chine. C’est dire combien elle est aujourd'hui isolée! Au delà du climat d’insécurité généré par la crise, les journaux pro-Pekin ont dû abattre leurs cartes au grand jour, en qualifiant les manifestants d’émeutiers et maquillant les chiffres comme les faits pourtant constatés par la presse locale et étrangère présente en première ligne. Cette utilisation maladroite des média a jeté un discrédit supplémentaire sur les partisans de la ligne de Pékin.

 

 

Une jeunesse héroïque... et politique

Devant la perspective d'une adoption imminente du projet de loi, les 1,03 Millions de Hongkongais (soit 1 habitant sur 7!) étaient déjà venus marcher dimanche, manifestation sans précédant depuis la rétrocession. Mais c’est Mercredi que le cours de événements a basculé, lorsque des centaines de milliers de jeunes gens, âgés de 15 à 25 ans ont voulu empêcher l’accès des parlementaires au LegCo. La violence policière qui a accompagné cet épisode a tourné en boucle sur les télévisions et les réseaux locaux, stupéfiant la population et les observateurs du monde entier. Avec 80 victimes due aux armes comme "sacs à pois", gaz poivre, lacrymogènes ou encore balles en caoutchouc, les affrontements ont choqué la population d’un territoire où les armes sont interdites et la violence quasi absente.

Dans le même temps, l’organisation exemplaire et le courage affiché par cette jeunesse, venue se battre pour la communauté a suscité respect et admiration: pilotés grâce à des applications de jeux vidéos comme "Twitch" ou encore des messages encryptés, les zones de regroupements, le ravitaillement en eau et nourriture, parapluies, casques ou lunettes contre les gaz se sont en effet révélés très efficaces. De même, la solidarité des collectifs de parents, clamant "Ne tuez pas nos enfants", a constitué une message fort pour une société qui met la famille au centre. Cette jeunesse mobilisée et concernée politiquement a déjà gagné la bataille des cœurs! Nous sommes donc loin du Hong Kong d’avant la rétrocession où seule comptait la réussite dans les affaires. La génération du 12 juin est politique!

 

 

La rupture avec le monde des affaires 

Parmi les conséquences des maladresses gouvernementales, le malaise du monde juridique et du business est manifeste. Le 6 juin dernier avait lieu une marche silencieuse de 3000 avocats de Hong Kong, venus en costumes sombres manifester leur désaccord avec le projet de loi. Enfin Mercredi, la fermeture d’une centaine d’entreprises en soutien aux manifestants achevait de signer cette rupture. Suivront des articles économiques soulignant que si le principe "Un pays deux systèmes" venait à disparaitre, les nombreux sièges Asie de sociétés étrangères installés à Hong Kong pourraient se délocaliser vers Singapour. On le comprend, les conséquences des tentatives pour changer la loi vont bien au delà des questions de criminalité car c’est l’avenir même de Hong Kong en tant que zone économique attrayante qui est en jeu. La Chine n’ayant pas besoin d'une épine dans le pied supplémentaire à l’heure de la confrontation avec les États-Unis, la mauvaise évaluation de la situation à Hong Kong questionne la capacité de l'actuelle cheffe du gouvernement à diriger efficacement.

 

 

Qu’adviendra-t-il de Carrie Lam?

Tant par le manque de concertation que par sa gestion maladroite de la crise, Carrie Lam semble bel et bien avoir perdu ses soutiens et la confiance des Hongkongais. Ce Dimanche à 20h30, elle faisait pourtant savoir par son porte-parole qu'elle "présentait ses excuses aux citoyens de Hong Kong" mais ces mots ne semblent pas avoir convaincu les manifestants. Certains experts soulignaient Samedi que l’homme fort de Pékin n’était pas connu pour pardonner les échecs et ceci laisse probablement peu d’espoir à l’actuelle cheffe du gouvernement de Hong Kong. Les prochaines élections législatives étant prévues en fin d’année, le risque d'un changement de majorité en faveur des pro-démocratie, et ce malgré un dispositif électoral plus que favorable aux pro-Pékin, n'est pas à écarter. Le départ de la Chief Executive ne pouvant être immédiat pour ne pas donner raison à la foule, il reste à savoir quand celui-ci aura lieu et moyennant quel prétexte.

A suivre ...

 

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hong Kong

HISTOIRE

Repulse Bay, ou l'histoire de la "Riviera" de Hong Kong

Occupée par des pirates, transformée en mini Côte d’Azur, la station balnéaire du Sud de l'île a longtemps attirée des acteurs hollywoodiens et les exilés shanghaïens fortunés.