Jeudi 26 novembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Pourquoi y a-t-il des échafaudages en bambous à Hong Kong?

Par Hugo Garcia | Publié le 15/04/2020 à 17:14 | Mis à jour le 19/04/2020 à 13:29
Photo : Les échafaudages en bambous le long d’un immeuble
Hong Kong bambous échafaudages

Toutes les personnes arrivant à Hong Kong ont déjà été surprises par les échafaudages composés de bambous qui viennent faire corps avec les immenses gratte-ciels. Si les pays occidentaux utilisent depuis longtemps des échafaudages en acier, l’Asie et notamment Hong Kong continue de construire ses buildings grâce à des échafaudages en bambous.

Une tradition ancestrale

Depuis toujours en Asie et notamment en Chine et à Hong Kong, on bâtit, rénove, agrandit grâce à des échafaudages en bambous. Le montage peut paraître simple de l’extérieur mais en vérité c’est un véritable savoir faire, transmis de génération en génération par les ouvriers et qui perdure depuis des siècles. Différents types de montage existent avec le bambou dont certains sont très complexes mais c’est le montage en X qui est le plus utilisé.

 

Hong Kong bambous échafaudages
Les ouvriers funambules en équilibre sur les échafaudages de bambous

 

En revanche l’utilisation du bambou à grande échelle n’est pas très éco-responsable. Il est donc possible de voir apparaître des bambous synthétiques dans les prochaines décennies. Les constructions en bambous ont prouvé leur solidité, très peu d’accidents à cause du bambou ont été recensés. L’échafaudage en bambous le plus haut a avoisiné les 400 mètres, sacrée performance ! Les ouvriers qui travaillent sur ces échafaudages sont de véritables funambules, très agiles.

Pourquoi le bambou ?

Le bambou est connu et apprécié pour sa solidité et sa robustesse. Il résiste à l'humidité et a une durée de vie de 10 ans environ. Léger, il est facile à transporter d'un chantier à l'autre. Aucune machine n'est nécessaire pour son assemblage. En outre, il est possible de le réutiliser sur un autre chantier, une fois un travail achevé. Souple, il plie sous les intempéries, mais se redresse après une tempête. Il réunit toutes les qualités nécessaires à un échafaudage et facilite le montage pour les ouvriers.

 

Hong Kong bambous échafaudages

 

Contrairement à l'échafaudage classique en acier, utilisé en Europe notamment, le bambou peut-être modelé et coupé sur-mesure pour s'adapter à n'importe quelle infrastructure. Il peut-être configuré de manière à correspondre à différentes formes architecturales. De plus, le coût du bambou est faible en Chine, c'est une matière locale et renouvelable facilement.

Le cahier des charges du bambou

 

Hong Kong bambous échafaudages
Les noeuds qui servent à maintenir les bambous entre eux et à stabiliser l'échafaudage

 

Les bambous doivent avoir entre 3 et 5 ans et doivent avoir poussé en position verticale durant au moins les trois derniers mois avant utilisation. Leur taille moyenne est de six mètres de long. Pour attacher les pièces de bambous, il faut du fil de nylon. Une manière bien spécifique de les nouer fait également partie du procédé (une trentaine de nœuds sur 5 bandes). Ensuite, il n'y a pas vraiment de règles concernant la résistance du bambou. C'est une appréciation qui se fait surtout avec l'expérience de l'ouvrier.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Nous vous recommandons

Hugo Garcia

Hugo Garcia

Originaire du Mans et sociologue de formation, Hugo enseigne aussi l’économie, Arrivé à Hong Kong en septembre dernier, il commente pour Le Petit Journal l’actualité, la société et le sport
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Buenos Aires Appercu
SPORT

Maradona : la légende du football argentin est décédée

La légende du football argentin Diego Maradona est décédée hier dans un maison du quartier de San Andrés où il était en convalescence suite à son opération d'un oedème cérébral.