Nouveaux talents à Hong Kong, un premier bilan positif

Par Valentin Arnal | Publié le 25/01/2023 à 15:00 | Mis à jour le 26/01/2023 à 11:24
Photo : Extrait de la vidéo de promotion du département d'immigration pour le Talent Visa
immigration hong kong

Annoncé le 19 octobre 2022 par le Chef de l’Exécutif John Lee, le visa « Top Talent » a officiellement été lancé le 28 décembre dernier et semble rencontrer un franc succès selon les autorités. Ces premiers résultats sont de bon augure pour Hong Kong alors que le gouvernement s’efforce de relancer une économie en berne depuis le début de la pandémie.

5800 demandes dès le lancement

Chris Sun, Secrétaire du Travail et des Affaires sociales, a qualifié le nombre de candidats au visa « Top Talent » « bien plus fort qu’attendu. » Le programme a en effet reçu pas moins de 5 800 demandes trois semaines après son lancement le 28 décembre 2022.

Annoncé par John Lee lors de son discours de politique générale en octobre dernier, ce dispositif vise à inciter les travailleurs qualifiés étrangers à s’installer sur le territoire. Il s’adresse à toute personne gagnant plus de 2,5 millions de dollars par an (autour de 300 000 euros), sortant d’une des cent meilleures universités mondiales et ayant travaillé trois ans au cours des cinq dernières années.

Le visa « Top Talent » fait suite à une pénurie de travailleurs qualifiés dans de nombreux secteurs après que 140 000 personnes ont quitté Hong Kong depuis 2020, principalement pour le Royaume-Uni, l’Australie et le Canada. Le nombre de visas de travail délivrés a lui aussi chuté, passant de 41 800 en 2019 à 13 800 en 2021. Le gouvernement espère ainsi pouvoir remettre en marche une économie affaiblie par deux années de pandémie, et prévoit 35 000 candidats par an entre 2023 et 2025. Parmi les 5 800 premiers candidats, 60% ont déjà vu leur demande approuvée.

Retrouver une position de leader à Hong kong

Le Top Talent Pass Scheme s’inscrit dans le mandat de John Lee dont la politique économique est orientée vers la relance et l’ouverture. En octobre 2022, il avait notamment annoncé un certain nombre de mesures visant à lutter contre le récent ralentissement économique, comme la création de l’Office of Attracting Strategic Enterpises (OASEs) sous l’égide du Secrétariat aux Finances.

Le gouvernement a par ailleurs récemment investi 150 millions de dollars dans le financement de start-ups et aimerait voir s’implanter 1 130 entreprises sur le territoire d’ici 2025. De même, l’Innovation and Technology Fund (ITF) coordonne 17 programmes de financement, et prévoit d’augmenter son budget de 1,7 milliards de dollars à 4 milliards avant 2027. Hong Kong s’efforce de recouvrer son leader économique mondial.

Le recrutement de travailleurs qualifiés est une des clés de la relance. Comme l’indique Victor Lee, directeur général de l’entreprise Rice Robotics , « le brain drain est particulièrement accentué chez les 18-35 ans, mais je ne vois pas assez de soutien de la part du gouvernement pour retenir ou attirer le personnel qualifié. » Cette remarque rappelle que le financement des entreprises n’est efficace que s’il ne s’accompagne pas d’un contexte économique propice, fort d’investisseurs et de travailleurs.

Allègements fiscaux pour les Top Talents

C’est pourquoi le gouvernement s’efforce de faire de Hong Kong un territoire attractif. Le Top Talent Pass Scheme fait partie de ces mesures incitant au recrutement de travailleurs étrangers, et s’accompagne en réalité d’autres dispositifs tels que les allègements fiscaux en faveurs des nouveaux expatriés ou l’exonération du recrutement étranger au même titre que le local (quand c’était auparavant limité au recrutement local).

Chris Sun s’est rendu à Singapour une semaine après le lancement du visa « Top Talent » de manière à tirer des leçons de la politique d’immigration de la cité-Etat. Suite à cette visite, il a notamment annoncé l’importance du ciblage de secteurs stratégiques, comme l’intelligence artificielle, la gestion des données, les technologies financières et sanitaires ou encore les énergies renouvelables.

Le vivier des talents made in Hong Kong

Pourtant, le Secrétaire du Travail et des Affaires sociales a quand même rappelé l’importance des travailleurs locaux : « Le personnel qualifié local est notre racine et notre capital alors que le personnel qualifié étranger est seulement un aménagement complémentaire. Nous espérons vraiment que les talents qui ont grandi à Hong Kong et qui se sentent ici chez eux resteront au service de la ville. » Selon le second de l’exécutif Eric Chan, les 50 000 locaux qui rentrent sur le marché du travail chaque année devraient à terme suffire à rattraper la pénurie actuelle. En attendant, si le nombre de candidatures au visa « Top Talent » ne cesse de croître, Hong Kong peine à retrouver sa place de puissance financière mondiale. 

valentin arnal

Valentin Arnal

Valentin est étudiant français à Hong Kong University. Intéressé par l'actualité et la culture hongkongaise, il contribue volontiers à l'équipe de rédaction du journal
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale