Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2261

Bitcoin et cryptomonnaie : la Chine redistribue les cartes

Par Marsha Gau | Publié le 30/06/2021 à 14:50 | Mis à jour le 01/07/2021 à 07:36
Photo : Photo@Andre Francois Mckenzie - Unsplash
Fluctuation crypto-monnaies bitcoin

Alors qu'en avril dernier, le Bitcoin, leader des crypto-monnaies atteignait son summum à 64.829 US Dollars, ce mois-ci, il a chuté de 12 % pour reprendre immédiatement +2%, le faisant bondir de 28.814 USD à 33.000 USD le lendemain. Lepetitjournal.com Hong Kong revient sur le Bitcoin et les hauts et les bas des crypto-monnaies.

La crypto-monnaie est un sujet qui revient très souvent dans l'actualité, potentielle valeur refuge pour certains, sous-évaluée, spéculative ou trop volatile pour d'autres. Le manque de supervision de ces crypto-actifs en fait globalement des valeurs à risque pour le commun des investisseurs.

 

Fluctuation crypto-monnaies bitcoin
Photo @Executium - Unplash

Fonctionnement du Bitcoin et des crypto-monnaies

La crypto-monnaie est une monnaie numérique émise - en quantités limitées pour la majorité - de pair à pair via un réseau informatique décentralisé. Contrairement à une devise dite classique, elle opère indépendamment des institutions bancaires et gouvernementales. Elle s’échange et se négocie comme n’importe quelle monnaie, le prix est en constante évolution, monte et descend en fonction du marché, rendant cette monnaie beaucoup plus volatile. Les crypto-monnaies sont utilisées pour effectuer des paiements rapides sans frais de transactions, ou comme instrument d'investissement.

Bien qu'elles ne soient pas reconnues dans tous les pays, de plus en plus de compagnies telles que Paypal, Visa, Microsoft et notamment Tesla les acceptent et même certains pays comme la Suisse ou la Colombie.

 

cours du bitcoin par rapport au dollar

Elon Musk et la Chine : le Bitcoin dans le viseur

Les transactions sont sécurisées par la cryptographie qui assure leur confidentialité et authenticité. Elles sont confirmées par les "mineurs", dont le rôle est de "miner" - ou fabriquer - ces crypto-monnaies. Des suites de chiffres sont stockées sur un réseau décentralisé d'ordinateurs qui possède des nœuds répartis dans le monde entier, connu sous le nom de Blockchain.

 

Fluctuation crypto-monnaies bitcoin
Photo @Markus Spiske Iar - Unplash

 

La Blockchain requiert des minages gourmands en énergie qui suscitent une inquiétude croissante quant aux dommages potentiels sur l'environnement. Certains leaders d'opinion, tels Elon Musk, ont par exemple annoncé que Tesla cesserait d'accepter le Bitcoin comme moyen de paiement. Manipulation de marché ou non de la part du milliardaire, ses tweets controversés et son influence ont quoi qu'il en soit été confortés au mois de mai 2021 par la répression chinoise du minage, entrainant une chute supplémentaire du cours du Bitcoin.

L'impact écologique en Chine et dans le monde

Il faut dire que la majorité des crypto-monnaies sont devenues trop complexes à miner pour des particuliers. Le minage s’est professionnalisé et la Chine concentre 70% de l'extraction de ces monnaies numériques dans le monde. Les "fermes" chinoises utilisent des milliers de serveurs qui travaillent jour et nuit à miner des crypto-monnaies. Certains miniers se sont implantés dans le sud de la Chine, proches des centrales à charbon qui produisent une électricité bon marché mais qui émettent huit à neuf fois plus de CO2 qu’une centrale nucléaire. Alors que le pays clame son engagement en faveur de la neutralité carbone, Pekin veut éradiquer l'exploitation minière de crypto-monnaies. Ainsi, au cours du mois écoulé les deux tiers de celle-ci a été stoppée par les autorités au Sichuan, en Mongolie et au Yunnan, l'objectif étant de fermer au minimum 90% de la capacité d'extraction de Bitcoins de la Chine dont le taux de "hachage" – ou puissance de traitement du minage des crypto-monnaies a été considérablement impacté, contribuant à la chute des valeurs.

 

Fluctuation crypto-monnaies bitcoin
Photo @Austin Distel - Unplash

Le futur marché du Bitcoin

La mise en place d’un Bitcoin Mining Council et du Crypto Climate Accord dont le but est de réduire l'empreinte carbone des crypto-monnaies ainsi que les fermetures de mines en Chine visent à freiner le commerce spéculatif de crypto-monnaie. Toujours en Chine, la People’s Bank of China, a exhorté le service de paiement Alipay d'Alibaba, et certaines autres banques à sévir contre le commerce de crypto-monnaies. Pourtant, selon certains professionnels, l’intervention de la Chine pourrait favoriser les pools miniers américains et européens, les fermes chinoises, commençant à vendre une partie de leurs Bitcoins pour récupérer des capitaux et financer leur re-localisation hors de Chine. A Hong Kong, le Financial Services and Treasury Bureau, a annoncé qu'une licence serait désormais requise pour les plateformes de trading des crypto-monnaies, pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Il s'agit dans ce cas de mieux réglementer le secteur afin de protéger les investisseurs, la lutte contre le blanchiment d'argent et la cybercriminalité étant des questions récurrentes à Hong Kong. En ce sens, les monnaies numériques centralisées apportent des solutions, la Chine lançant son propre yuan numérique, ce qui contribue une nouvelle fois à fragiliser les crypto-monnaies.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Marsha Gau

Marsha Gau

Gourmande de profession, elle partage son regard biculturel sur les dernières tendances de Hong Kong
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

PUBLIREPORTAGE

Théophile Hancké : après l’EDHEC, une brillante carrière en perspective

Après avoir terminé sa scolarité au Lycée Français International de Hong Kong par une mention très bien au baccalauréat, Théophile Hancké intègre l’EDHEC International BBA, dont il sort major de sa…