TEST: 2261

MTR Hong Kong: les secrets de la ligne vert pomme

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 06/05/2021 à 14:40 | Mis à jour le 07/05/2021 à 01:13
Photo : La South Island Line, d'Admiralty à South Horizons - Photo@Wikimedia commons
south island line MTR

La ligne vert pomme, alias South Island Line, permet de relier Admiralty au quartier de South Horizons, au sud de l’île de Hong Kong. Mais quels sont les points forts de cette ligne méconnue ? Ce mois-ci, l’équipe de Lepetitjournal.com est allée dénicher les pépites qui s’y trouvent.

La ligne vert pomme, alias South Island Line, est l’une des onze lignes du réseau de métro de Hong Kong. Composée de 5 stations seulement, elle permettra à ses voyageurs de naviguer entre Admiralty et South Horizons, au sud de l’île de Hong Kong.

Entrée en service en 2016, la particularité de la South Island Line, c’est qu’elle est gérée sans conducteur. Une fois dans le métro, vous serez alors guidés à distance, depuis le centre de contrôle des opérations à Tsing Yi. Cependant, pas de panique: dans chaque train se trouve au moins un employé, vérifiant que tout se passe au mieux.

Composée de plusieurs stations, que nous explorerons ce mois-ci, nous débuterons par ses extrémités : la clinquante Admiralty et South Horizons, la familiale.

Admiralty et son passé militaire

Située à l’est du quartier des affaires, la zone d’Admiralty a un passé résolument riche. Utilisée à des fins militaires par l’armée britannique au 19e siècle, elle comprenait de nombreux bâtiments : la caserne Wellington, la caserne Murray, la caserne Victoria et le quai de l’Admiralty… qui donna son nom à la station. Sa dénomination chinoise (Kam Chung—金鐘) signifie la cloche dorée et se réfère à une cloche de couleur or qui a été employée pour le chronométrage à Wellington Barracks.

 

South island line MTR Hong Kong
Admiralty en 1965 - Photo@HT - Flickr

 

À la suite de l’urbanisation de la rive nord de l’île de Hong Kong, la zone militaire divisait ainsi l’espace urbain et le gouvernement tenta à plusieurs reprises de récupérer le terrain, sans succès. Ce n’est que dans les années 1970 que le secteur fut rendu à l'État et transformé en bâtiments commerciaux et jardins.

La station du métro se situe quant à elle sur l’ancien site des chantiers navals de Hong Kong, construit en 1878 et démoli dans les années 1970.

Prendre le thé dans une maison coloniale

Plutôt austère au premier abord, Admiralty recense toutefois quelques sites incontournables. Les amateurs de verdure apprécieront flâner dans les méandres du Hong Kong Park en n’oubliant pas de passer par sa volière géante, ou iront pique-niquer dans le Tamar Park, au crépuscule.

Les passionnés d’histoire, quant à eux, pourront commencer la balade en allant admirer la St. John’s Cathedral, qui a la particularité d’être le plus ancien bâtiment ecclésiastique de Hong Kong, avant de traverser le pont les menant au Hong Kong Park pour se perdre dans le Flagstaff House Museum of Tea Ware, qui en plus de tout leur apprendre sur le thé, leur permettront de voir à quoi ressemblait une maison coloniale de l’intérieur… Puis, ils pourront se rendre près de l’édifice du club Helena May, construit en 1916 et classé en tant que grade II historic building.

 

South island line MTR Hong Kong
Une bâtisse coloniale dans le Hong Kong Park - Photo@Wikimedia commons

 

Découvrir 50 paysages

Mais Admiralty a également quelques petits lieux secrets, qu’il convient de découvrir. Par exemple, êtes-vous déjà passé sur la Footbridge Gallery, un point qui abrite une intrigante collection d’art, réalisée à l’aide des empreintes de 30 000 citoyens en 2001, tandis que les photos disposées sur les 50 poteaux de la passerelle sont conçues par des artistes célèbres et présentent «50 paysages de Wan Chai». Mais ils pourront également faire un saut au Hong Kong Visual Arts Centre, un lieu composé de studios pour les artistes dans les domaines de la sculpture, de la gravure et de la céramique.

Les passionnés de shopping finiront la balade au Pacific Place… avant de reprendre le métro pour rejoindre South Horizons.

« South Horizons est un village »

Au bout de la ligne, vous découvrirez la station South Horizons, qui fut ouverte en 2016, changeant ainsi l’image du quartier.  

Pour en savoir plus concernant ce quartier, je suis allée interroger Virginie, qui y réside depuis 15 ans. Pour elle, sans hésitation, le lieu possède un charme incontestable: «South Horizons, c’est comme un village. Les gens qui y vivent restent longtemps, se connaissent entre voisins. On voit les enfants grandir ensemble! Il y a de bonnes vibrations ici…»

 

South island line MTR Hong Kong
South Horizons, face à la mer - Photo@Wikimedia Commons

 

Si Virginie n’a jamais déménagé depuis son arrivée dans le quartier, c’est pour de nombreuses raisons : «Ce que j’aime, et ce qui me retient, c’est l’accès à tout. Il y a des restaurants, coiffeurs, un wetmarket, une poste, des banques, des magasins d’électronique, des pharmacies, des transports de toute sorte… En dehors du MTR, il y a toujours des taxis, des bus… La situation géographique est parfaite pour aller partout à Hong Kong. On peut par exemple marcher jusqu’à Ap Lei Chau et prendre le ferry pour Aberdeen, ou se rendre en MTR à Ocean Park et rejoindre à pied Deep Water Bay. »

Quand je demande à Virginie ce qu’elle me recommande de faire dans le quartier, elle me répond sans hésiter: «Les visiteurs vont directement au Horizon Plaza pour faire leurs achats dans les Outlets, comme Prada. »

Faire des affaires dans les outlets

En effet, le quartier est connu pour ses nombreux Outlets: grandes marques, meubles… les amoureux du shopping pourront certainement y faire de bonnes affaires.

«Mais il y a aussi une grande promenade autour de South Horizons avec des playgrounds, de la verdure, des fontaines, des piscines, un cinéma… C’est un vrai lieu de vie, davantage qu’un lieu touristique. »

Les sportifs apprécieront la superbe promenade de plus de 800 mètres qui leur permettra de courir ou faire du roller le long de la mer en admirant Lamma Island.

Et vous, connaissez-vous ces deux quartiers de Hong Kong ?

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale