TEST: 2261

Plusieurs milliers de personnes d'un cluster de Covid en confinement à Hong Kong

Par Ayman Ragab | Publié le 24/01/2022 à 01:23 | Mis à jour le 24/01/2022 à 01:23
confinement hong kong

Si samedi a marqué les deux ans de l’épidémie à Hong Kong, la découverte d’un cluster au sein d’un quartier résidentiel de Kwai Chung et le confinement de deux bâtiments nous rappelle que celle-ci est loin d’être terminée. Alors que le Nouvel An Chinois approche, les espoirs d’une sortie de crise rapide s’amenuisent.

Plusieurs milliers d'individus en confinement à Hong Kong 

La découverte de vingt cas positifs au Covid, tous résidant le Yat Kwai House, un immeuble appartenant au quartier résidentiel de Kwai Chung, a conduit les autorité à mettre la totalité des 2700 habitants du bâtiment en confinement. Cette mesure drastique a commencé le vendredi 23 janvier à 18h pour cinq jours, jusqu’au mercredi 26 janvier.

Le cluster s’est malheureusement propagé aux bâtiments voisins, les habitants du Ying Kwai House ayant eux aussi été contraints à un isolement de cinq jours. Les 30 000 autres habitants de Kwai Chung sont quant à eux soumis à des tests quotidiens obligatoires.

La source de ce cluster serait un « super-contaminateur », probablement un agent d’entretien, ayant visité plusieurs étages et ayant été en contact avec plusieurs résidents.

Une situation inédite à Hong Kong

La situation présente est encore sans précédent. Bien que la plupart des cas soient localisés au sein du quartier résidentiel de Kwai Chung, la barre des cent cas quotidiens a été franchie. Le nombre de cas découverts le dimanche 23 janvier s’élève en effet à 140, dont 125 locaux, le plus haut chiffre jamais enregistré depuis l’été 2020.

On s'inquiète de la découverte de cas non traçables. Ainsi plusieurs cas de variant Delta ont été découverts, sans savoir d’où ceux-ci proviennent. Un cluster lié à une animalerie à Causeway Bay a conduit le gouvernement à euthanasier 2000 hamsters suspectés d’avoir transmis le virus à l’homme.

Pas d’allégement de restrictions en vue à Hong Kong

Sans surprise, la Health Secretary Sophia Chan a annoncé qu’il était trop tôt pour dire si les restrictions en place seraient allégées après le Nouvel An Chinois.

Le chercheur en microbiologie Yuen Kwok-Yung de l’Université de Hong Kong a quant à lui estimé que la situation serait réellement sous contrôle d’ici 2 à 3 mois et que les restrictions seraient sans aucun doute reconduites le 4 février. Il ajoute que le variant Omicron, qui est désormais la souche principale circulant à Hong Kong, est moins virulent que ses prédécesseurs et donc moins à même de déclencher des formes graves de la maladie.

Lors de sa conférence de presse du 22 janvier, la Chieffe Executive de Hong Kong Carrie Lam a annoncé que la nouvelle vague ne remettrait pas en cause la stratégie anti-Covid en place à Hong Kong. Elle a par précisé que la stratégie n’a jamais été celle du « Zéro Covid absolu », mais plutôt d’étouffer les clusters le plus rapidement possible, comparant cette politique à celle menée par les autorités chinoises. La dirigeante a aussi indiqué que Hong Kong ne souhaitait pas à ce stade adopter de stratégie de type « vivre avec le virus », expliquant que les taux de vaccination étaient pour l’instant trop peu élevés et que la plupart des non-vaccinés étaient des personnes âgés vulnérables, y compris face au variant Omicron.

WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master en Relations internationales à la City University de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale