Hong Kong veut euthanasier 2000 hamsters pour lutter contre le Covid

Par Ayman Ragab | Publié le 19/01/2022 à 14:00 | Mis à jour le 22/01/2022 à 20:20
Photo : @Unsplash/Ricky Kharawala
hamster à Hong Kong

Suivant la découverte d’une personne travaillant dans une animalerie et testée positive au variant Delta, les autorités sanitaires de Hong Kong ont décidé de ne pas prendre de risque et d’euthanasier 2000 hamsters en relation avec des magasins d'animaux, supposés être liés à l'infection.

11 hamsters, 3 humains infectés, 2000 animaux à euthanasier à Hong Kong

Une employée de l'animalerie Little Boss, située à Causeway Bay, a été testée positive au variant Delta, ce dimanche 16 janvier, posant la question de l’origine de son infection. Parmi les coupables présumés, des hamsters fraîchement débarqués des Pays-Bas, ayant eux aussi été découverts infectés au variant Delta. Après avoir été testés, il s’est en effet avéré que onze d’entre eux étaient porteurs du virus.

Le gouvernement de Hong Kong a ordonné la mesure drastique consistant à euthanasier près de 2000 hamsters et autres rongeurs. Cette mesure s’appliquerait à tous les hamsters arrivés à Hong Kong depuis le 22 décembre des Pays Bas. Outre Little Boss, trente quatre autres animaleries ont reçu et commercialisé des hamsters de ce lot. Plusieurs de ces animaux ont déjà été vendus lors de la période des fêtes et ceux-ci devront être remis aux autorités sanitaires par les familles les ayant adoptés et seront euthanasiés.

Côté humains, près de 150 personnes ayant visité l'animalerie depuis le 7 janvier ont été mis à l’isolement. Mis à part l’employée de la ménagerie, les personnes infectées comprennent une retraitée ayant visité la boutique le 4 janvier avec sa fille, qui reste pour le moment asymptomatique, ainsi que son mari.

Les rongeurs sont-il responsables ?

Si les animaux peuvent être porteurs du virus et se le transmettre entre eux, il n’existe aujourd'hui pas de précédent en matière de transmission d’animal à humain. Ainsi, si l’hypothèse de la transmission du virus par le hamster est confirmée, ce cas deviendrait le premier.

Les autorités sanitaires ont déclaré que se débarrasser des animaux était la solution la plus logique, citant le fait que la ville n’avait pas les ressources suffisante, ni le temps pour tester et isoler des milliers de hamsters et que ceux-ci seraient traités « le plus humainement possible ». Une interdiction d’importation de hamsters sera adoptée sous peu, déclare l'Agriculture, Fisheries and Conservation Department.

En novembre 2020, les autorités danoises ont décidé d’abattre la totalité de la population de visons d’élevages, soit environ 17 millions d’animaux, après qu’une souche de Covid jusque là inconnue ait été dépistée parmi la population d'animaux.

La décision prise par le gouvernement d’euthanasier les animaux a été reçu avec indignation par une partie de l’opinion publique. Ainsi, de nombreux mèmes circulent sur les réseaux sociaux, ironisant sur la situation, souvent avec sympathie envers les hamsters tout en caricaturant des membres du gouvernement. Une pétition demandant l’annulation de l’ordre d’euthanasier les rongeurs a déjà rassemblé près de 15.000 signatures.

WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master à l'Université de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale