Mardi 22 octobre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’hymne non officiel de Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 17/09/2019 à 02:10 | Mis à jour le 17/09/2019 à 10:21
Glory to Hong Kong

Véritable affront à la Chine communiste, le nouvel hymne autoproclamé du territoire de Hong Kong reprend certains des thèmes de l’hymne national mais le complète par des paroles qui touchent le cœur des Hongkongais révoltés.

Pour comprendre pourquoi la chanson écrite par un internaute anonyme de 23 ans est devenue un phénomène en seulement quelques jours, il convient de savoir que Thomas "dix yhl" a demandé aux internautes leurs idées avant de les intégrer dans son texte. Bien que l'hymne national chinois parle de "construire une nouvelle Grande Muraille avec notre sang", thème historique de la culture chinoise alors que le nouvel air hongkongais parle quant à lui de liberté, certaines phrases comme “levez-vous, vous qui ne voulez pas être esclaves”, ou “nous marchons” sont des emprunts directs à l’hymne national, de quoi irriter les pro-Pékin!

 

Pour toutes les larmes versées sur notre terre 

Dans la colère, nos doutes dissipés, nous prenons position 

Levez-vous ! Vous qui ne voulez plus être esclaves 

Pour Hong Kong, que la liberté triomphe!

 

L’effroi qui nous attend est profond 

Pourtant, avec notre foi nous continuerons 

Dans le sang, les larmes et la sueur, nous avancerons 

Pour Hong Kong que la gloire triomphe !

 

Dans les ténèbres, les étoiles peut-être s’éteindront 

A travers la brume, une trompette solitaire perce 

Prenez les armes !

Ensemble, nous nous battrons pour la Liberté, nous frapperons de toutes nos forces 

Avec courage et sagesse, nous marchons !

 

L’aube est venue. Libérons notre Hong Kong 

Dans un sursaut commun: Revolution! 

Que le peuple règne, fier et livre, aujourd’hui plus que jamais,. 

Pour Hong Kong que la gloire triomphe!

 

Cet air plébiscité par les contestataires a été repris à l’unisson dans un shopping mall ce Samedi et lors des affrontements de Dimanche soir à North Point. Les partisans de Pékin ont de leur côté entonné l’hymne national avant que des coups ne soient échangés, faisant une trentaine de blessés ce week-end. Pensons à notre Marseillaise, à l’origine le chant de l’armée du Rhin destiné à galvaniser les armées de la révolution française dans le combat sanglant contre l’Europe des Empires qui menaçait alors le territoire. Nul doute que la flamme de la révolte hongkongaise n’est pas prête de s’éteindre.

 

N'oubliez pas de vous abonner pour recevoir nos articles quotidiennement GRATUITEMENT:

Recevez notre newsletter en vous enregistrant à https://lepetitjournal.com/newsletter-152565 
Ou suivez nous sur Facebook à https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir