Jeudi 14 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les chansons de la révolte à Hong Kong

Par Nicolas Wong | Publié le 30/07/2019 à 01:54 | Mis à jour le 30/07/2019 à 06:11
Photo : Jamais la chanson et la révolte n'auront autant été associés
Chansons manifestations hong kong

Des chants entonnés lors des manifestations aux récentes compositions inspirés par le mouvement anti-extradition, voici notre playlist de la révolte qui secoue Hong Kong. 

"Sing Hallelujah to the Lord": l'incantation protectrice

Le cantique chrétien "Sing Hallelujah to the Lord" est devenu l'hymne de tous les manifestants quand, le 12 juin, des fidèles l'ont chanté sans relâche pendant des heures des heures. Ils avaient alors entraîné dans leur passion la foule qui encerclait le Conseil Législatif ce jour-là pour empêcher l'examen du projet de loi controversé. Plusieurs figures du mouvement pro-démocratie sont ouvertement pratiquants et les fidèles sont nombreux à participer aux manifestations pacifiques. Certains rassemblements étant non autorisés, ce chant a aussi l'avantage, dit-on, d'accorder une protection juridique car les rassemblements religieux ne nécessitent pas d'autorisation préalable.

 

 

"Do You Hear the People Sing?" (問誰未發聲): la référence à la Révolution française

Le titre phare du film musical Les Misérables(2012) a été adopté par les militants pro-démocratie dès 2014, lors du mouvement des parapluies. Ce cri de révolte a naturellement fait son retour cette année. Cette version été réalisée par un groupe de jeunes "qui aiment la musique et qui aiment Hong Kong". Comme la version originale de la chanson, "A la volonté du peuple", son adaptation cantonaise évoque aussi le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Un homme est un homme, il a la responsabilité et la liberté de décider de son avenir. 

人既是人 有責任有自由決定遠景

 

 

"Persévérer" (撐): la solidarité de Taïwan

Contrairement à la majorité des stars de la cantopop, Denise Ho et Anthony Wong n'hésitent pas à afficher ouvertement leurs opinions politiques. Quitte à se voir fermer les portes du lucratif marché chinois, ils continuent de s'engager aux côtés des manifestants. Denise Ho a même témoigner au Comité des droits de l'homme de l'ONU le 8 juillet à Genève pour plaider la cause des Hongkongais. Le duo a également appelé des artistes taïwanais en renforts pour chanter leur soutien au mouvement. En mandarin et en cantonais, ils expriment ensemble l'amour que partagent Hong Kong et Taïwan pour la liberté.

Les vérités universelles n'ont pas de frontières, inutile d'être seul.

普世真理無界限 不必孤單 

Plus on est faibles, plus on resplendit. Plus c'est galère, plus on persévère.

越弱越燦爛 越難越撐

 

 

"Larmes et cicatrices" (淚痕): le traumatisme de la répression

Les méthodes employées par la police le 12 juin pour disperser des milliers de manifestants pacifiques ont choqué l'opinion. Cette chanson raconte cette journée fatidique, à partir du moment où les unités anti-émeutes passent à l'offensive afin de chasser la foule qui occupait Admiralty. Adaptée d'un titre de Denise Ho, ce morceau est le fruit d'une collaboration entre des "吧打" (brother) et "絲打" (sisters), noms donnés aux utilisateurs du forum LIKHG qui sert d'agora à ce mouvement sans leader. Les paroles en ont été réécrites pour décrire l'effroi et l'indignation ressentis face à la répression qui s'abat sur la foule à coups de matraques, de gaz lacrymogène et de flashballs dans la tête.

Ensemble, battre en retraite et protester, mais la catastrophe arriva.
一起退後然後聲討 怎知劫難隨後湧到

Sans drapeau noir, une terreur bleue. Avant de tirer, une sommation ?

沒有黑色的警報 藍色的恐怖 鳴鎗可否控告 

 

 

"Fuck the popo": le rap anti-flics

La police est le souffre-douleur des manifestants dans cette crise. Déployée par le gouvernement en première ligne, face à la colère de la foule, elle n'a jamais été aussi honnie. Le rappeur JB a dédié une chanson aux forces anti-émeutes après le siège du QG de la police le 21 juin. Les paroles fleuries compilent à peu près toutes les insultes entendues récemment à l'endroit des gardiens de la paix. Elles expriment également une des principales revendications du mouvement, à savoir la mise en place d'une commission d'enquête indépendante sur les violences. Toute investigation sera toutefois compliquée par l'absence de moyens d'identification sur les uniformes de nombreux policiers.

Vous n'avez clairement pas la conscience tranquille, vous n'avez donc pas de numéro sur les épaules.

你哋擺明作賊心虛 所以膊頭冇冧把

 

 

"Le soleil se lève" (天光了): demain est un autre jour

Les manifestants sont d'autant plus déterminés qu'il estiment également que plusieurs d'entre eux se sont sacrifiés pour le mouvement. Quatre suicides présumés d'activistes sont intervenus depuis le début de la crise, donnant naissance à un nouveau mantra: "pas un seul de moins" (一個都不能少). Les Hongkongais essayent donc de s'encourager pour se dire qu'on n'est pas seul. C'est le message qu'a souhaité porté le groupe RubberBand en réécrivant les paroles d'un de leur titre à succès pour essayer de redonner le moral à ceux qui ont le cafard.

Même si le monde est trop bizarre et si ton monde est opprimé.

就算世界太怪  若你世界被壓抑 

C'est pas grave, c'est pas de ta faute. N'abandonne pas trop vite, nous marchons à tes côtés.

不緊要,錯不在自己  別要太快放棄 伴你再上路一起

 

 

"Le sorbet nocturne" (今夜雪糕): sans regrets

Les plus déterminés sont prêts à s'exposer à tous les danger, même à finir en prison dans leur quête pour la liberté. Le groupe My little airport a écrit une chanson en hommage à ces téméraires qui rentrent chez eux avec l'angoisse d'entendre frapper à sa porte le lendemain. Le morceau contient plusieurs références à leur vocabulaire et débute ainsi par la phrase "Je n'ai rien dire" (我冇嘢講) en plusieurs en langues étrangères, un clin d’œil à la formule à prononcer en cas d'arrestation (selon les avocats sur LHKG). Il s'agit en effet d'un morceau qui évoque l'ivresse de la transgression, mais aussi le risque assumé d'être l'incarcéré à un âge où on croque la vie à pleine dents.

J'ai encore des vœux à réaliser. Je ne suis pas encore allé en Égypte, en Grèce et au Pérou. 

還有些心願未做 還未去埃及 希臘 秘魯

Pas encore assez de temps passé avec toi.

還未跟你曾相處得更好 

 

 

"Le plus docile des partenaires" (最乖拍檔): la parodie qui fait du bien

Les événements du 21 juillet à Yuen Long ont choqué tout le monde. La violence des coups portés contre les passagers du métro indigne autant que le temps interminable qu'ont mis les gardiens de la paix pour arriver sur place. Heureusement que même si l'heure est grave, 100Most préfère en rire qu'en pleurer. Le site parodique a changé les paroles d'un tube des années 80 pour évoquer avec un humour très local les soupçons de collusion entre la police et les triades. La chanson met en scène un officier que l'on voit répondre à une journaliste dans une vidéo, et que l'on voit aussi rassurer avec bienveillance avec les triades dans une autre.

Je suis à tes côtés, plus d'inquiétudes, une tape sur l'épaule et tu es libéré immédiatement.

我喺你身邊,你不再徬徨,搭個膊頭立即釋放 

Mon crâne miroite, je suis de mèche avec la mafia: le plus docile des partenaires!

個頂會反光,我勾結黑幫,最乖拍檔

 

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi): 

https://lepetitjournal.com/newsletter-152565

Ou nous suivre sur Facebook: https://m.facebook.com/LPJHK/

 

Nous vous recommandons

Nicolas Wong

Nicolas Wong est un Hongkongais d'expression française. Lecteur assidu du Petit Journal Hong Kong et particulièrement concerné par l'actualité de sa ville, il nous gratifie de ses connaissances sur le quotidien et la culture de Hong Kong.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?