Les artistes français et Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 30/04/2020 à 15:10 | Mis à jour le 30/04/2020 à 15:10
Photo : Serge Gainsbourg et Dalida dans le film L'inconnue de Hong Kong
artistes français Hong Kong France cinéma musique

De Charles Aznavour à Gainsbourg, sans oublier Coluche ou Johnny Hallyday, quel artistes français participèrent à des œuvres se déroulant dans le Port aux Parfums? Lepetitjournal.com vous offre un aperçu de quelques films et chansons sur Hong Kong.

Hong Kong est une ville qui fait rêver. Que les artistes la connaissent ou non, elle n’a cessé de les inspirer au fil du temps. Mais quelles célébrités, quels chanteurs, quels acteurs ont composé autour de la ville lumière?

Voici un bref panorama de quelques œuvres francophones parlant du Port aux Parfums:

La chanson française et Hong Kong

Plusieurs chanteurs ou chanteuses ont été inspirés par Hong Kong au point d’en parler dans leurs albums. Voici quatre œuvres francophones traitant de la capitale asiatique.

  • 1967— Emmenez-moi, de Charles Aznavour

Nous n’avons pas besoin de présenter ce chanteur franco-arménien qui est l’un des piliers de la chanson française. Mais saviez-vous qu’une de ses œuvres les plus célèbres lui avait été inspirée lors d’un passage à Hong Kong? C’est bien le cas des paroles de Emmenez-moi, qui lui vinrent à l’esprit pendant qu’il se trouvait dans un ferry entre Hong Kong et Macau. Quand il fredonne: "Ils arrivent le ventre alourdi de fruits: les bateaux… Ils viennent du bout du monde, apportant avec eux des idées vagabondes aux reflets de ciels bleus, de mirages, traînant un parfum poivré de pays inconnus…", on imagine bel et bien les cargos se perdant dans la baie Victoria!

 

 

  • 1984 — France Gall, qui chantait Hong Kong Star

La chanson Hong Kong Star, écrite par Michel Berger et interprétée en 1984 a été un succès planétaire et parle d’un acteur hongkongais tournant des films, aux États-Unis.

Les paroles font-elles référence aux comédiens hongkongais cultes de ces années-là? On l’ignore, mais elles nous font bel et bien penser à certaines grandes stars qui ont fait la réputation du cinéma de la région.

 

 

  • 1997 — Hong Kong vue par La Souris Déglinguée

La Souris Déglinguée est un groupe de rock alternatif versaillais, ayant connu sa petite heure de gloire dans les années 70. En 1997, ils sortent un single intitulé Hong Kong — et se font filmer pour le clip dans les rues de la ville.

 

 

  • 2017 — Les rues de ma peine d’Amir

Dans un registre plus moderne, nous retrouvons Amir, le chanteur franco-israélien, dans les rues de Hong Kong où se déroule le clip de sa chanson Les rues de ma peine.

On le voit notamment déambuler à Causeway Bay ou à Mongkok, acheter des babioles dans des boutiques touristiques, prendre le tram ou faire du karaoké.

 

 

Le cinéma hexagonal dans le Port aux Parfums

De nombreux réalisateurs français ont décidé de tourner des films à Hong Kong. En voici un bref aperçu.

  • 1963 — L’inconnue de Hong Kong, avec Dalida

Ce film, réalisé par Jacques Poitrenaud et tourné avec Dalida et Serge Gainsbourg, met en scène deux chanteuses de music-hall, Mitzi et Georgia, qui remportent un contrat de trois mois dans une boîte de Hong Kong. Dès leur arrivée, elles sont témoins d’un trafic de pierres précieuses… et se retrouvent impliquées dans une sombre affaire de meurtre.

 

 

  • 1975 — Bons baisers de Hong Kong, de Yvan Chiffre

Dans ce film, où les Charlots jouent quatre agents gaffeurs, nous retrouvons la reine Élisabeth II, qui se fait enlever par un riche Américain. Les services secrets britanniques ne s’en sortant pas, ils demandent l’aide à leurs homologues français qui enquêteront jusqu’à Hong Kong.

Cascades en tous genres, courses poursuites dans la jungle, explosions, scènes de combats comiques… vous transporteront dans la Hong Kong britannique.

 

 

  • 1983 — Banzaï, de Claude Zidi

Dans ce film, avec en acteur principal Coluche, Valérie Mairesse ou encore Marthe Villalonga, nous suivons les aventures d’un couple, Michel et Isabelle, qui se retrouvent en Tunisie, au Maroc, aux États-Unis… et à Hong Kong, après avoir accepté un emploi au sein d’une agence de voyages.

 

 

  • 1995 — Les anges gardiens, de Jean-Marie Poiré

Ce film, réalisé en 1995 et mettant en scène Gérard Depardieu et Christian Clavier, raconte l’histoire de Carco, un malfrat qui doit ramener de Hong Kong le fils d’un ami trafiquant… On peut notamment y voir des triades, des hommes d’affaires richissimes, des scènes d’action sur des sampangs, de la porcelaine de Chine brisée… des éléments qui portèrent pourtant ce film à la deuxième place du box-office lors de sa sortie.

 

 

  • 2009 — Vengeance, avec Johnny Hallyday

Ce dernier opus est une réalisation franco-hongkongaise. On y retrouve Francis Costello, incarné par Johnny Hallyday, qui se rend à Macao afin de venger sa fille, dont la famille a été assassinée par les triades locales. L’enquête le mènera jusqu’à Hong Kong…

Le rôle de Francis Costello avait été imaginé au départ pour Alain Delon, qui le refusa. C’est donc Johnny Hallyday qui fut ensuite proposé pour s’en occuper, aux côtés de la star hongkongaise Anthony Wong. Le film fut présenté en 2009, au Festival de Cannes.

 

 

Au-delà de la musique et des œuvres cinématographiques, d’autres artistes français se laissèrent inspirer par la Perle de l’Orient.

De Auguste Borget, peintre voyageur, originaire de l’Indre, ayant peint de nombreuses toiles sur Hong Kong, à André Malraux, qui, dans son roman les Conquérants raconte les aventures d’un européen de passage dans la ville, sans oublier Bernard Minier, qui, dernièrement, écrivit une fiction intitulée : M, le bord de l’abîme, ainsi que Franck Thilliez et Laurent Scalese avec leur nouvelle, L’encre et le sang… ce n’est pas l’inspiration qui manque.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale