Lundi 25 juin 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le procès étonnant du meurtre de l’homme encimenté passionne Hong Kong

Par Célia Cazale | Publié le 18/04/2018 à 11:53 | Mis à jour le 18/04/2018 à 20:12
Photo : La victime a été assassinée pour 30 millions HK$.
Cour de justice de Hong Kong

Il y a deux ans, la police de Hong Kong retrouvait un corps plongé dans du ciment et arrêtait trois suspects. Le 10 avril, et ce pendant 35 jours, la High Court juge cette affaire au décor mafieux. 

On est loin du crime parfait. Depuis le 10 avril, la presse hongkongaise vibre autour d’un jugement tristement clownesque. La High Court de la ville se tire les cheveux pour démêler ce qui a entrainé la mort de Cheung Man-li, 28 ans, en mars 2016. Retrouvé enseveli dans un bloc de ciment au milieu d’un salon. 

La barre voit donc défiler les trois suspects présumés, Tsang Cheung-yan, 28 ans, Keith Lau Shek-ho, 23 ans, et Cheung Sin-hang, 25 ans, décortiquant leurs interventions contradictoires. Les jeunes hommes auraient exécuté un contrat de 30 millions HK$ pour l’organisation criminelle "There". 

Ce n’est que trois semaines plus tard, le 29 mars 2016, que la police a retrouvé le cadavre. Recroquevillé comme un bébé, il avait été placé dans une caisse en bois avant d’être coulé dans du béton. 

Alors qu'il souhaitait dissimuler le corps, le trio se rend compte qu'il est impossible de déplacer le bloc encombrant au milieu de leur appartement industriel de Tsuen Wan. Il s'enfuit alors à Taïwan. Mais il est très vite rattrapé et inculpé par les autorités. À leurs côtés, leur jeune colocataire de 18 ans à l’époque fait figure de témoin dans l’affaire.

"Un jour avant la mort, Ho a entendu Tsang dire aux deux autres accusés qu'ils pourraient obtenir 30 millions HK$ s’ils tuaient cet homme", a déclaré le procureur Richard Turnbull selon The Standard. Tsang Cheung-yan et la victime étaient des partenaires commerciaux. 

Les trois protagonistes seraient allés acheter des cordes, des sacs en plastique et du chloroforme. Ils auraient prémédité d’étouffer la victime à l’aide de la substance chimique versée sur un sous-vêtement. 

La victime se serait rendue dans l’appartement pour y déposer 5 millions de HK$, pactole d’un arrangement douteux avec Tsang... La colocataire, restée dans sa chambre, explique que des cris se seraient rapidement calmés. Lorsqu’elle a découvert le corps coulé dans le béton, Tsang l’aurait menacé de s’en prendre à son petit ami si elle avertissait qui que ce soit. Lors du procès, elle a même certifié que ces colocataires avaient augmenté la puissance du climatiseur afin que le ciment sèche le plus vite possible. 

Un meurtre dont la préméditation n’est pas à douter selon le procureur. Pourtant, et malgré les preuves les plus accablantes, les accusés ont nié être le "cerveau" de cette affaire. Ils se sont même accusés mutuellement. Les 35 jours de procès devront permettre de trancher sur leur sort. 

Celia Cazales

Célia Cazale

Passée par Le Huffington Post, Var-Matin et La Dépêche du Midi, Célia Cazale, journaliste diplômée par la faculté de Droit et Sciences Politiques d’Aix-en-Provence, contribue à la rédaction du petitjournal.com
0 CommentairesRéagir

Que faire à Hong Kong ?

FESTIVAL

36 groupes, 5 scènes et 2 jours de fête avec "Make music, Hong Kong!"

La fête de la musique version Hong Kong fait son grand show les 23 et 24 juin: 36 groupes sont conviés, des musiciens locaux et internationaux, des genres éclectiques, dans un lieu très convoité.