Mercredi 23 septembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Le Green IT: comment réduire son empreinte carbone

Par Patricia Herau-Yang | Publié le 27/01/2020 à 14:00 | Mis à jour le 27/01/2020 à 14:00
Photo : Quand Cloud rime avec énergie carbonée
Green IT réduire empreinte carbone

En 2020, on anticipe un buzz sur l’impact des pratiques numériques sur l’environnement: quelques habitudes à changer sans douleur dès maintenant et qui ont un impact prouvé sur les émissions de CO2.

Le Green IT, kezako?

Le terme Green IT ou "numérique responsable" a fait une apparition timide ces dernières années et l’article Wikipedia est carrément anorexique, preuve qu’on est sur un concept innovant. Le numérique responsable prend en compte de manière systématique la durabilité dans la création, l’approvisionnement, l’utilisation et la fin de vie des outils informatiques. Tout le monde n’est pas acheteur dans l’informatique bien sûr, mais même en n’étant qu’utilisateurs, on peut améliorer ses pratiques et avoir un impact.

Ce n’est pas anecdotique: si Internet était un pays, il viendrait en bon troisième après la Chine et les Etats-Unis en termes d’émissions de CO2, et les prévisions de croissance sont affolantes. Parmi les émissions du secteur, les data centers et infrastructures réseaux représentent grosso modo la moitié, et les pratiques consommateurs, l’autre moitié.

 

Green IT réduire empreinte carbone
Internet, troisième émetteur de CO2 au monde

 

Aller plus loin avec l'ADEME

La France est plutôt avancée en termes de prise de conscience, et l’ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Energie) a mis à disposition en 2019 deux guides pratiques: Eco-responsable au bureau et La face cachée du numérique. Ces guides regorgent de bonnes pratiques, non seulement bonnes pour l’environnement mais bonnes tout court, et très faciles à mettre en place à titre individuel ou dans son environnement professionnel.

A Hong Kong, des initiatives se mettent aussi en place. On a identifié quelques équivalents.

 

Des gestes simples

L’utilisation des écrans est très gourmande en énergie, pensez à la dernière fois que vos batteries se sont rappelées à votre bon souvenir. Tout ce qu’on peut faire pour économiser sa consommation réduit les besoins en électricité, et quand on sait à quel point on est encore (et sans doute encore pour longtemps) dépendant de sources carbonées, ce n’est pas rien.

C’est vrai pour son équipement, c’est vrai aussi pour les serveurs qui stockent et l’infrastructure qui transporte les documents: derrière le mot si sexy de Cloud, il y a des serveurs réfrigérés et tout un tas d’équipements tout à fait matériels.

 

Green IT réduire empreinte carbone
Des montagnes de déchets électroniques

 

Comment agir sur ses équipements

  • Garder ses équipements plus longtemps: en passant de 2 à 4 ans d’utilisation, le bilan environnemental est amélioré de moitié. Entretenez, protégez par des anti-virus, donnez, troquez, reconditionnez… Le site Longue vie aux objets vous souffle quelques idées. A Hong-Kong (Kowloon), Ecofones propose des mobiles reconditionnés.
  • Recycler son matériel. Le Computer & Communication Products Recycling Programme (CCRP) liste les 14 lieux officiels de collecte à Hong Kong.
  • Privilégier les écrans moins gourmands: il y a de grands écarts de consommation entre les équipements, informez-vous.
  • Eteindre sa box, et utiliser les fonctions "économies d’énergie" de ses écrans.
  • Déconnecter GPS, Bluetooth et WiFi quand on ne les utilise pas. Ils déchargent la batterie des appareils connectés.
  • Fermer les onglets, applications et logiciels inutilisés: ils contribuent à augmenter la consommation des appareils.

 

Green IT réduire empreinte carbone
Des réflexes à prendre

Comment agir sur le stockage et le transport de ses documents

  • Alors bien sûr, la communication électronique est plus verte qu’une communication papier à l’ancienne tant en termes de déchets qu’en termes de consommation électrique de l’imprimante. Mais même les communications électroniques peuvent être améliorées. On peut limiter le nombre de destinataires et éviter les pièces jointes inutiles, en préférant l’insertion d’un lien vers le document sur un serveur entreprise ou un disque partagé. La planète vous dira merci, vos lecteurs aussi!
  • Vider la corbeille de boîte e-mails, effacer photos et vidéos, bref, faire le ménage.
  • Chaque recherche effectuée consomme de l’électricité: quand on les connait, taper les noms des sites directement sans passer par un moteur de recherche est plus économe en électricité. Penser aussi à utiliser ses favoris et mieux cibler ses recherches.
  • Les vidéos représentent 60% du flux mondial de données: choisir une résolution de vidéo adaptée à son écran. Pour la musique, privilégier le streaming audio aux clips.
  • De façon générale, prendre du recul sur tous ces contenus et l’intérêt qu’on leur porte réellement, et se mettre à la place de ses lecteurs avant d’envoyer quelque chose sur la toile.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

pat

Patricia Herau-Yang

Patricia a passé de nombreuses années en Chine, exercé le métier de traductrice français-chinois. Depuis son arrivée à Hong Kong, elle s'est mise au cantonais et pratique la randonnée. Elle contribue au Petit Journal sur le volet culturel, entre autres...
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.