Vendredi 22 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Congrès américain valide le Hong Kong Democracy Act

Par Sophie Cazaux | Publié le 16/10/2019 à 13:16 | Mis à jour le 17/10/2019 à 09:11
Etats-Unis loi soutien manifestations Hong Kong

Ce Mardi, la chambre basse du congrès américain a voté le Hong Kong Human Rights and Democracy Act, une loi de soutien aux manifestants, accentuant la pression sur le gouvernement hongkongais.

La loi, qui doit encore être approuvée par la chambre haute, le Sénat, indique que "Hong Kong fait partie de la Chine, mais a un système légal et économique bien séparé", et qu'un rapport annuel "permettra de déterminer si la Chine a érodé les libertés civiques et l’autorité de la loi protégée par la Basic Law hongkongaise". Les États-Unis pourraient donc engager des sanctions contre le gouvernement hongkongais en cas de manquement. La Chambre a également voté la possibilité pour les États-Unis d’arrêter l’exportation de dispositifs de contrôle des foules, comme les gaz lacrymogènes. La loi reconnait la relation spéciale qui lie Hong Kong aux États-Unis, et condamne l’influence de la Chine sur Hong Kong. Adoptée par vote oral, ce qui signifie qu’elle disposait d’un large soutien, elle a toutes les chances d'être également approuvée au Sénat. 

 

Etats-Unis loi soutien manifestations Hong Kong
La Chief Executive devant le Parlement ce Mercredi

 

Le gouvernement chinois et Carrie Lam condamnent cette mesure

A l'annonce de ce vote, un porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, l'organisme représentant Pékin à Hong Kong,  a déclaré "solennellement condamner" cette mesure. "Ce type de comportement a grossièrement interféré avec les affaires internes de la Chine, et supporte ouvertement les forces d’opposition et les forces radicales à Hong Kong" a-t-il ajouté. Il a accusé les États-Unis de faire passer cette loi afin de ralentir la croissance économique chinoise, dans un contexte de guerre économique féroce entre les deux pays. Le ministère des affaires étrangères chinoises a également appelé les États-Unis à ne pas adopter la loi, et les pays étrangers à ne pas interférer avec les affaires hongkongaises. Très chahutée ce Mercredi lors de son discours de politique générale, où elle présentait pourtant un virage à 180 degrés sur la politique d'aides au logement, apportant une réponse économique aux problèmes actuels, Carrie Lam a également indiqué: "Je n'ai pas besoin qu'un parlement étranger nous parler de l'importance des droits de l'Homme et du système judiciaire". Les députés pro-démocratie ont crié des slogans hostiles, scandant "cinq demandes, pas une de moins!", référant notamment à la demande d'enquête sur les violences policières et obligeant la Chief Executive à se retirer et à diffuser son texte via une vidéo préenregistrée. 

A suivre...

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

Nous vous recommandons

Sophie Cazaux

Sophie Cazaux

Etudiante à Sciences Po Lille, Sophie effectue sa troisième année de formation à Hong Kong, après un stage au journal Le Figaro. Elle se destine à la profession de journaliste et contribue en parallèle de ses études au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir