Institut Pasteur à Hong Kong: « transmettre et guérir »

Par Didier Pujol | Publié le 05/06/2022 à 15:00 | Mis à jour le 06/06/2022 à 02:06
Photo : @consulat HK
institut pasteur Hong Kong

L’institut Pasteur est présent à Hong Kong depuis 20 ans. Nous avons rencontré Simon, en charge du programme d’échanges entre l’Institut Pasteur en France et Hong Kong University permettant d’envoyer des Hongkongais étudier à Paris. Ce projet fait partie des 31 dossiers du Grand Prix France Hong Kong.

« Alexandre Yersin était un disciple de Pasteur »

Pourriez-vous nous rappeler l'histoire de l'institut Pasteur à Hong Kong ? 

Le partenariat entre l’Université de Hong Kong (HKU) et l’Institut Pasteur date de 2000, avec la création du HKU-Pasteur Research Pole, mais l’histoire des pasteuriens à Hong Kong remonte à bien plus loin.

À 1894 exactement, lorsque Alexandre Yersin, disciple de Louis Pasteur, s’installe à Hong Kong pour étudier l’épidémie de peste qui sévit en Chine. Il sera le premier à identifier le bacille de la peste, depuis sa paillote construite pour l’occasion, et dans laquelle il a installé un laboratoire rudimentaire. C’est une découverte majeure, et, encore aujourd’hui, l’une des histoires les plus incroyables de la recherche scientifique. 

« Nous collaborons avec Hong Kong depuis 20 ans »

Quelles sont les actions que vous menez avec les équipes françaises à Hong Kong et avec l’Université de Hong Kong (HKU) ?

HKU-Pasteur est un laboratoire de recherche intégré à l’école de santé publique de l’Université de Hong Kong (HKU), et fonctionne sur une collaboration très étroite entre l’Institut Pasteur (avec son réseau international, le Pasteur Network), et HKU. 

HKU-Pasteur est un centre de référence sur l’étude des maladies infectieuses émergentes à travers la recherche biomédicale. Une expertise qui s’est développée sur le long terme et qui permet aujourd’hui d’être au premier plan de la recherche sur le COVID-19. 

L’autre mission clef du laboratoire est la formation de jeunes chercheurs, étudiants et doctorants, mais aussi le développement au fil des ans d’un programme d’excellence en matière d’enseignement avec l’organisation de cours internationaux ouverts aux étudiants et jeunes chercheurs du monde entier, en virologie, immunologie et biologie cellulaire.  

 

simon institut pasteur hong kong

« Le consulat de France nous aide à sponsoriser des Hongkongais »

Pourriez-vous nous parler du programme d'échange mis en place. Comment est arrivé ce projet ?

Cette initiative d’échange, la HKU-Pasteur Research Pole Fellowship, s’inscrit véritablement dans la continuité du programme d’enseignement mené au laboratoire. 

Avec la Pasteur Foundation Asia (PFA), qui soutient HKU-Pasteur depuis de nombreuses années maintenant, nous souhaitions aller plus loin et offrir l’opportunité exceptionnelle à de jeunes chercheurs de Hong Kong et Macao de rejoindre l’Institut Pasteur durant plusieurs mois.

Le projet a été mis en place grâce au financement de la PFA et de ses donateurs, et du soutien extrêmement précieux du Consulat General et de Campus France, avec qui nous avons des liens très étroits.

« L’immersion de Hongkongais dans la culture française est une réussite »

Quel est le bilan de la première année d'échange et que prévoyez-vous pour étendre encore la coopération entre la France et Hong Kong sur ce thème ?

Nous avons d’excellents retours des 3 boursiers de cette première édition, que ce soit sur leur recherche, mais aussi l’environnement de travail et leur immersion dans la culture française. 

Leur expérience en France est une vraie réussite et participe à renforcer durablement la collaboration scientifique avec Hong Kong qui nous tient à cœur.

Nous travaillons avec la PFA et le Consulat General sur la deuxième édition de cette bourse, dont nous proposons déjà d’étendre la durée, et dont nous allons probablement multiplier le nombre dans les années à venir.  

Quelles autres actions aimeriez-vous évoquer ? Quels sont les autres projets prévus par Pasteur et HKU ?

Nous avons célébré en 2020 les 20 ans du HKU-Pasteur Research Pole, mais aussi la création du Centre for Immunology and Infection (C2i) au Science Park. Une nouvelle collaboration entre l’Institut Pasteur et HKU qui rapproche encore plus la France et Hong Kong en matière de recherche scientifique. 

 

simon institut pasteur hong kong
Photo@Pasteur Foundation Asia

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale