TEST: 2261

L'Institut Pasteur, depuis 20 ans à Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 02/11/2020 à 14:00 | Mis à jour le 03/11/2020 à 10:28
Photo : Photo@Wikimedia
institut pasteur hong kong

Institution française par excellence, l’Institut Pasteur se décline au-delà des frontières. Pour ses 20 ans à Hong Kong, Lepetitjournal.com revient sur cette fondation et sa place en Asie.

L’Institut Pasteur est "une fondation à but non lucratif dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et des actions de santé publique." (Source: institutpasteur.fr)

Créé en 1888 par Louis Pasteur, et devenu célèbre pour avoir permis de créer le vaccin contre la rage, l’Institut se bat depuis plus d’un siècle contre grand nombre de maladies infectieuses allant du VIH, au tétanos, à la tuberculose, la fièvre jaune et même aujourd’hui… la Covid. Présent à Hong Kong et en Asie, nous revenons sur le parcours de cet Institut bleu blanc rouge.

Louis Pasteur, un scientifique extraordinaire

C’est Louis Pasteur, un chimiste, qui sera à l’origine de l’Institut Pasteur et de ses nombreuses découvertes. Né en 1822, dans le Jura, ayant grandi à Arbois, Louis Pasteur étudie tout d’abord au collège royal de Besançon, avant de poursuivre ses études dans les mathématiques à Dijon. Il est alors admis à l’Ecole normale supérieure en 1843, où il étudiera les sciences, sujet qui ne cessera de le passionner.

 

institut pasteur hong kong
Photo@Wikimedia

 

Commençant sa carrière dans l’enseignement, Louis Pasteur étudiera et fera des recherches tout au long de sa vie sur des sujets aussi divers que variés: cristallographie, recherches sur le dimorphisme, étude des acides aspartique et malique, recherches sur les générations dites "spontanées", études de la fermentation alcoolique et lactique, des maladies des vins, des maladies des vers à soie, des procédés de fabrication et de conservation de la bière ou encore de la gangrène, la septicémie ou la fièvre puerpérale. Puis, en 1880, Pasteur débute ses célèbres recherches sur la rage.

Le 14 novembre 1888, Louis Pasteur inaugure alors son Institut, qui lui permettra – à lui et à d’autres chercheurs - d’étendre la vaccination contre la rage, de développer l’étude des maladies infectieuses et de transmettre les connaissances qui en étaient issues. Louis Pasteur dirigera malheureusement peu de temps sa fondation, décédant en 1895.  

L’Institut Pasteur

Aujourd’hui, l'Institut Pasteur de Paris est composé de 100 unités de recherche, avec près de 2700 employés. En parallèle, de nombreux centres et instituts existent désormais à travers le monde, avec plus de 23000 salariés.

 

Photo@Wikimedia
Photo@Wikimedia

 

L’Institut est chargé des missions suivantes: "contribuer à l’amélioration de la santé humaine, en particulier face au agents infectieux, par les activités de santé publique, la formation et l'innovation et le transfert technologique."

Tout au long du siècle dernier et de celui-ci, la fondation a vu 10 de ses scientifiques récompensés par des prix Nobel en physiologie ou médecine.

L’Institut Pasteur en Asie et à Hong Kong

En Asie et en Océanie, c’est le Réseau international des Instituts Pasteur (RIIP) qui est représenté, avec des centres dans les villes suivantes:

  • Hô Chi Minh-Ville, Nha Trang et Hanoï, Viêt Nam;
  • Hong Kong, Chine;
  • Nouméa, Nouvelle-Calédonie;
  • Phnom Penh, Cambodge;
  • Séoul, Corée du Sud;
  • Shanghai, Chine;
  • Téhéran, Iran;
  • Vientiane, Laos.

Le premier Institut Pasteur à l’étranger fut créé en 1891 à Saïgon, avec la mission d’appliquer la vaccination contre la rage et la variole en Indochine, suivi par le laboratoire à Nha Trang en 1895 et celui de Hanoï en 1925. 

 

Institut Pasteur Hong Kong
Photo@Wikimedia

 

A Hong Kong, c’est en 2000 que l’Institut Pasteur, en lien avec l'Université de Hong Kong (HKU), a ouvert ses portes, avec la mission de développer des programmes d’excellence en recherche biomédicale et en formation de jeunes chercheurs, visant à mieux comprendre la biologie des virus émergents et à réduire leur impact sur notre santé.

Devenu, au fil des ans, un centre de référence, le pôle HKU-Pasteur s’est chargé de nombreux projets de recherche internationaux sur des sujets tels que le virus de la grippe, celui du MERS, d’Ebola, ainsi que du SRAS en 2003 (source: consulfrance.org). A l’heure actuelle, le centre participe au développement de solutions permettant de limiter l’impact du SARS-CoV-2 sur la santé publique mondiale.

Mais, comme le précise Simon Muller, Communications Officer au HKU-Pasteur Research Pole: "ces 20 ans de collaboration marquent aussi un tournant entre l’Université de Hong Kong et l’Institut Pasteur, avec un nouveau projet d’envergure : le Centre for Immunology and Infection (C2I), en partenariat avec le Science and Technology Parks Corporation suite à la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU), en 2018, à Paris."

L’Institut Pasteur et la lutte contre le Covid 19

Concernant le Covid, les Instituts Pasteur ont évidemment une place dans la lutte contre la maladie. C’est notamment l’Institut Pasteur, qui, dans le cadre de ses mission, a pu identifier et confirmer les premiers cas suspects d'infection respiratoire aiguë liée au nouveau coronavirus (SRAS-CoV-2) en France. A partir des échantillons prélevés, les chercheurs ont pu commencer le séquençage du génome viral, afin de la comparer à la vingtaine d'autres séquences présentes dans le monde.

Parallèlement, le Centre national de référence a poursuivi ses travaux sur les échantillons afin d'isoler rapidement le virus et de le mettre à la disposition des chercheurs. La culture cellulaire est une étape cruciale pour permettre la poursuite des travaux de recherche.

 

institut pasteur hong kong
L'Université de Hong Kong - Photo@Wikimedia

 

Une Task Force a ensuite été mise en place à l'Institut Pasteur de Paris pour répondre à l'urgence de cette crise sanitaire, dans le but de mieux comprendre le virus, d’aider au développement de nouveau tests et de travailler sur le vaccin.

A Hong-Kong, concernant la Covid-19, "HKU-Pasteur a la chance d’avoir dans ses équipes deux grandes figures de la recherche sur le SARS apparu en 2002, le Professor Leo Poon, actuel co-directeur, et le Professeur Malik Peiris, Honorary Director. Depuis le début de l’épidémie, dans le cadre de la Task Force mentionnée ci-dessus, HKU-Pasteur a travaillé plus spécifiquement sur le SARS-CoV-2 au travers du développement de tests diagnostiques, d’outils de recherche et d’options thérapeutiques, ainsi qu’à l’étude du cycle de vie du virus de sa pathogénèse, d’études épidémiologiques et sérologiques."

Célébration des 20 ans à Hong Kong

Pour leurs 20 ans à Hong Kong, les institutions HKU-Pasteur Research Pole (HKU-PRP), School of Public Health et la LKS Faculty of Medicine at The University of Hong Kong (HKUMed), ont lancé le 21 octobre dernier un symposium sur le campus de HKU, soutenu par le Consulat de France à Hong Kong et Macao.

Ce premier événement lance une célébration d’une année comprenant divers événements tels que des expositions, des cours internationaux, des séminaires, des projections de films et des tables rondes. Pour vous tenir au courant de ces prochains événements, n’hésitez pas à visiter le site web du pôle HKU-Pasteur.

 

institut pasteur Hong Kong
Photo@HKU-Pasteur Research Pole

 

Ceux qui, de leur côté, souhaiteraient soutenir l'Institut à Hong Kong, peuvent se rapprocher de la Pasteur Foundation Asia : "fondation dont le but est de lever des fonds qui seront alloués à des projets de recherche à Hong Kong pour HKU-Pasteur et dans les autres institutions du Réseau International des Instituts Pasteur en Asie, ainsi qu’à l’organisation de cours et ateliers pour former les jeunes chercheurs de demain."

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

ré-information mar 03/11/2020 - 06:47

Bonjour, Pasteur de nos jours passe pour un imposteur voir notamment cette TRES importante vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-eEXOE2hppU&t=2s

Répondre

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale