Jeudi 13 mai 2021
Hong Kong
Hong Kong

Hong Kong, l’année des méduses

Par Didier Pujol | Publié le 17/04/2021 à 03:55 | Mis à jour le 17/04/2021 à 16:44
méduse géante échouée sur une plage de Hong Kong

Les plages de Hong Kong se tapissent ces derniers temps de méduses à la taille impressionnante, les rhizostoma pulmo. Bien que peu urticantes, elles nous rappellent que les eaux de Hong Kong abritent d'autres dangers, animaux et phénomènes naturels qu'il convient de ne pas prendre à la légère.

Des méduses grosses comme des chiens

Récemment, les plages de Lantau et de Lamma Island ont vu s’échouer de bien étranges visiteurs, tout droit sortis de films de science-fiction. Ce sont les impressionnantes méduses-tonneau, ou Rhizostoma pulmo en latin, véritables vaisseaux extra-terrestres de plusieurs kilos dont le diamètre peut atteindre plus d’un mètre. Bien que leurs filaments ne soient que peu urticants, le fait de se trouver nez-à-nez avec ces énormes animaux lors d’une nage en eau libre a de quoi faire paniquer.

Plus généralement, les méduses, sont fréquentes à Hong Kong, dont certaines sont particulièrement urticantes comme la méduse à crinière de lion (Cyanea capillata) dont la taille peut atteindre deux mètres de large et que l'on trouve normalement à partir du début de l'été mais qui nagent déjà dans nos eaux depuis deux semaines. Orange, rouge ou brune, ses longs filaments occasionnent brûlures et parfois des crampes musculaires pouvant affecter jusqu'au fonctionnement du coeur. Fort heureusement, leur taille rend impossible l’accès aux zones de baignades surveillées délimitées par les filets anti-requins. 

La marée rouge, une des sept plaies d’Egypte

Les « red-tide » désignent le développement de courants rouges sombres formés par le développement de micro-algues marines. Ce phénomène naturel est présent chaque année à Hong Kong. Pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines, certaines plages voient se colorer en rouge des zones habituelles de baignades, l’eau étant troublée et peu engageante. Il est alors recommandé d’éviter la baignade, car sur les 300 espèces de micro-organismes susceptibles de causer des marées rouges, au moins 80 sont toxiques, au moins pour les mollusques filtreurs. Pour l’humain, des réactions cutanées ne sont pas à exclure, en particulier pour les personnes développant régulièrement des allergies. Les historiens s’accordent aujourd’hui sur le fait qu’une marée rouge serait à l’origine de l’épisode de la Bible des sept plaies d’Egypte, lorsque le Nil se couvre de sang. Bien que la composition des « red-tide » varie d’une année à l’autre, la présence de d’éléments polluants et d’e-coli, ces parasites qui pénètrent dans l’organisme humain par les orifices naturels, peuvent être favorisés par la présence des micro-algues. Il convient par conséquent de consulter les sites officiels et en cas de changement de la couleur de l’eau de mer.

Marée rouge

Poissons dangereux

Lorsque vous séjournez au camping de Pui O, les panneaux de mise en garde sont clairs: Une grande partie de la faune aquatique présente dans cette zone constitue un danger pour les baigneurs. Ainsi, de nombreux poissons présents à Hong Kong sont pourvus d’épines dorsales venimeuses censées les protéger des prédateurs. C'est le cas des dangereux poissons-pierres et poissons-lions, hérissés de piquants dont le venin est mortel. A éviter absolument lors de vos plongées et explorations dans les rochers qui entourent les iles de Hong Kong. Egalement présente dans les eaux de Hong Kong, la raie pastenaque est pourvue d’un dard venineux sur le haut de sa queue dont la piqure nécessite une prise en charge immédiate. Enfin, serpents de mer, requins et petits barracudas auraient été aperçus dans les eaux de Hong Kong ces derniers temps, ces espèces étant remontant des eaux des Philippines et du Vietnam, perturbées par le réchauffement des océans.

le poisson lion présent dans les eaux de Hong Kong

Parmi les animaux qui peuplent les fonds marins, les oursins sont aussi très répandus. Leurs épines acérées contenant un venin ont tendance à casser si vous marchez dessus. Il convient de les retirer en totalité et de bien désinfecter la plaie. Les cones, sont des coquillages munis de dents en forme de crochets et il faut absolument éviter de les ramasser à mains nues car une piqure peut entrainer des paralysies musculaires potentiellement mortelles. Enfin certaines étoiles de mer comme l'étoile à plumes possèdent des épines acérées et toxiques. Il faut impérativement les laisser tranquilles. La liste est encore longue, comprenant certaines espèces de concombres de mer, anémones et coraux.

Courants mortels

En dernier lieu, n’oubliez pas que les eaux de Hong Kong peuvent être dangereuses tout au long de l’année par la présence de courants dont certains forment des siphons aspirants. Ainsi, à Cheung Sha, la présence de deux bouées au-delà des filets anti-requins marque la présence de courants de fond qui ont déjà fait plusieurs victimes, les nageurs ne parvenant plus à leur proximité à se maintenir en surface. Quant à la magnifique plage de Pui O, toute proche, elle est réputée pour ses marées inversées comparables aux baïnes landaises qui à certains moments de l’année, vous entrainent inexorablement vers le large. Les locaux sont parfaitement au courant et il est prudent, notamment à la fin de l’hiver, de prendre leur avis avant de vous lancer, même équipé de flotteur, sur l’étendue apparemment calme et plate de la magnifique baie pour faire vos longueurs matinales.

La plage de Pui O à Hong Kong

 

Bon si tout ceci ne vous a pas coupé l'appétit, je vous conseille d'aller manger l'un des plats les plus réputés du sud de la Chine, une salade de chapeau de méduse! Personnellement j'adore :-)

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.