Hong Kong abaisse la quarantaine à l'entrée à 14 jours

Par Ayman Ragab | Publié le 27/01/2022 à 16:14 | Mis à jour le 28/01/2022 à 01:03
Photo : @Unsplash/John McArthur
avion à l'attérissage

Carrie Lam a annoncé hier jeudi l'abaissement de la durée de quarantaine à 14 jours, au chef qu'Omicron avait une période d'incubation plus courte que les autres variants. Parmi les autres nouvelles figurent l'extension des mesures de distanciations sociales au delà du Nouvel An Chinois et l'annonce qu'un taux de vaccination d'au moins 90% était nécessaire pour adopter une stratégie de "vivre avec le virus".

147 pays concernés par l’allègement

La Chief Executive Carrie Lam s’est exprimée ce jeudi 27 janvier dans une conférence de presse sur les mesures sanitaires à Hong Kong. Les personnes souhaitant se rendre à Hong Kong n’auront plus qu’à s’isoler quatorze jours dans un hôtel, plus sept jours de surveillance, au lieu des 21 jours de quarantaine à l’hôtel et 7 jours de surveillance actuels. Les individus ayant atteint la période de surveillance n’ont pas de restrictions de mouvement. Cette décision, qui doit entrer en vigueur le 5 février, était attendue par le monde des affaires dont le coût de prise en charge des quarantaines de 3 semaines pour leurs cadres devenait prohibitif. Actuellement, les résidents de Hong Kong revenant de 147 pays ou lieux jugés à haut risque sont soumis à 21 jours de quarantaine dans des hôtels désignés. Ceux qui arrivent de 15 pays doivent s'isoler à l'installation de quarantaine de Penny's Bay pendant quatre jours avant de terminer le reste de leur quarantaine dans un hôtel. Les résidents non vaccinés revenant de pays à risque moyen y sont également soumis.

Carrie Lam a justifié cette mesure « basée sur la science » par la courte période d’incubation du variant Omicron, en passe de devenir le variant majoritaire dans le monde. Alors que 164 cas pour la journée de jeudi étaient enregistrés à Hong Kong commençait à se poser la question des places disponibles dans le réseau hôtelier ou les centres spécialisés pour les quarantaines. Dans ce contexte, les cas positifs conduisent aujourd’hui à une stratégie de confinement par immeuble sur des périodes de 5 jours, le temps de tester tous les habitants.

Interdiction de vols reconduite pour 8 pays dont la France

Alors que des voix s’élèvent contre la politique en place du « zéro Covid » qui sclérose l’économie hongkongaise en maintenant fermées les frontières avec la Chine continentales, interdisant les vols en provenance de 8 pays dont la France, la dirigeante de Hong Kong a écarté la stratégie du « vivre avec le virus », arguant à juste titre qu’une large partie de la population la plus âgée n’était pas vaccinée. Sur ce plan, l’interdiction d’accès aux dimsum prévue après le Nouvel An Chinois a fait l’effet d’un détonateur, des files se constituant devant les centres de vaccination pour y recevoir la première dose. Une pression équivalente est mise sur les écoles, afin d’empêcher l’ouverture des classes tant que 70% des élèves n’avaient pas reçu au moins une dose. Concernant l’interdiction de vols en provenance de huit grands pays, comprenant l'Australie, le Canada, la France, l'Inde, le Pakistan, les Philippines, la Grande-Bretagne et les États-Unis, celle-ci est prolongée jusqu'au 18 février.

Extension des mesures de distanciation sociale

Par ailleurs, l’extension des restrictions en place sera faite jusqu'au 17 février. Bars, endroits culturels et cinémas resteront fermés tandis que les dîners au restaurants resteront interdits après 18 heures. Les écoles n’accueilleront pas d’élèves en présentiel jusqu’au 21 février.

Carrie Lam a affiché un certain optimisme en affirmant qu'il était possible de tracer tous les cas, citant pour preuve la fin des transmissions dans les clusters du Moon Place et Dance, démentant cependant les propos de la Secretary of Health Sophia Chan qui avait annoncé au journal Bloomberg que l’épidémie était « sous contrôle ».

Le gouvernement a pour objectif un taux de vaccination minimum de 90% avant de considérer un allégement de la stratégie « Zero Covid ».

Certaines mesures pour encourager la vaccination des personnes âgées ont été annoncées. Celles-ci devront être vaccinées si elles souhaitent vivre dans un Residential Care Home for the Elderly. Les personnes âgées sont les personnes les moins vaccinées, mais aussi les plus vulnérables face au virus.

WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master à l'Université de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale