TEST: 2261

Vols interdits depuis la France, couvre-feu restaurants, fermetures bars à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 05/01/2022 à 15:08 | Mis à jour le 05/01/2022 à 15:08
Photo : @Unsplash/Ashim D’Silva
aeroport

Hong Kong interdit les vols en provenance de 8 pays, ordonne la fermeture des bars, des gymnases et des discothèques et impose le couvre-feu des restaurants à 18 heures pour la bataille de la cinquième vague de Covid-19.

Endiguer la 5ème vague d’Omicron à Hong Kong

Dans une conférence de presse extraordinaire, Carrie Lam a annoncé la mise en place de mesures draconiennes pour faire face à la menace de 5ème vague liée au variant Omicron. En effet, la conformation de 6 cas de variant liés à un cluster dans un restaurant de Kowloon n’est pas sans rappeler les conditions de déclanchement de la 4ème vague suite à un cluster dans une salle de sport. Omicron est certes moins dangereux que ses prédécesseurs pour les personnes à jour de leurs vaccins mais sa contagion est 4 fois plus rapide selon les experts. Or le taux de vaccination des personnes âgées à Hong Kong excède à peine 20%, laissant présager des victimes et un besoin de prise en charge hospitalier. Ce lundi, à l’annonce de la fermeture prochaine des accès aux dim sums et restaurants pour les non-vaccinnés, plus de 18.000 personnes se sont présentées, en grande majorité des personnes âgées, pour recevoir leur première dose. Il est donc à espérer que les scores très faible d’immunité pour cette catégorie remontent désormais rapidement.

Mesures draconiènes à Hong Kong

Quoi qu’il en soit, pour éviter la diffusion rapide du variant, dont un cas au moins n’est pas importé à ce stade, le gouvernement entend mettre toutes les chances de son côté afin de ne pas ruiner les espoirs de reprise des échanges avec le reste du monde, notamment la Chine du Sud. Aussi, à partir de vendredi soir, les dîners sont interdits dans les restaurants à partir de 18:00, tandis que les bars et autres lieux de loisirs resteront été fermés. Les vols en provenance ou en transit d’Australie, du Canada, de France, d’Inde, du Pakistan, des Philippines, du Royaume-Uni et des États-Unis seront interdits en direction de Hong Kong pour une première période de 14 jours à compter de ce samedi.

Couvre-feu pour les restaurants de Hong Kong

Dans le même temps, les nombres de personnes à tables sont revus à la baisse : convives par table plafonnés à deux dans les locaux de type B, quatre dans le type C et six pour le type D. Auparavant, les restaurants pouvaient accueillir jusqu'à quatre, six et 12 personnes à une table respectivement. Seront fermés les bars et pubs, discothèques, centres de remise en forme, parcs à thème, musées, salles de fêtes, salons de beauté, piscines, bains publics, centres de jeux, salles de karaoké, locaux sportifs, établissements de mahjong et de tin kau, lieux d'événements et de spectacles et cinémas. Les tours locaux et "croisières vers nulle part" sont suspendus. Les visites dans les hôpitaux publics et maisons de retraite ne sont plus possibles.

Ecoles non concernées

Carrie Lam a encouragé les entreprises à travailler à domicile, mais n'a pas demandé aux fonctionnaires de le faire pour minimiser l'impact sur la fourniture de services gouvernementaux. « J'encourage les entreprises privées à permettre à leurs employés, dans la mesure du possible, de travailler à domicile, car l'objectif ultime est de réduire les flux de personnes, de réduire la congestion des transports en commun, et donc de réduire les risques de transmission », a-t-elle déclaré. Concernant les écoles, l'enseignement en face à face se poursuivra comme d'habitude afin de ne pas perturber l'éducation, la santé physique et mentale des élèves. "Pour le bien et l'intérêt des enfants et aussi de leurs parents … nous ne suspendons pas les cours mais nous enverrons un conseil très fort aux écoles qu'elles devront être doublement prudentes en appliquant toutes les mesures de précaution pour s'occuper de leurs élèves".

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale