Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2261

J.S. Attié : "Le Festival du Film Français est de retour dans les salles à Hong kong"

Par Alliance Française à Hong Kong | Publié le 24/10/2021 à 18:15 | Mis à jour le 25/10/2021 à 10:57
jean-sébastien attié de l'alliance française de Hong Kong

A l'occasion du 50ème Festival du Film Français à Hong Kong, lepetitjournal.com est allé à la rencontre de Jean-Sébastien Attié, directeur de l'Alliance Française de Hong Kong, qui nous parle de la sélection.

"Le Festival marque la reprise des sorties après la pandémie en 2020"

Vous lancez la 50ème édition du festival du film Français . En quoi cette date est elle importante ?

Un demi-siècle de cinéma français à Hong Kong était à marquer d'une pierre blanche. Le festival s'est installé au fil des années, même si l'Alliance Française de Hong Kong, dès ses origines en 1953, a tout de suite programmé du cinéma - le premier a été "Les Vacances de Monsieur Hulot" de Jacques Tati, en novembre 1953. Mais le festival dans sa forme a été organisé à partir de 1972. 2021 marque sa 50ème édition ! Cela démontre le rôle et l'implication de l'Alliance française et des sponsors du festival dans la promotion du 7ème art tout au long de ces décennies. L'édition est importante aussi parce qu'elle est une année de reprise des sorties après une année 2020 sinistrée par la pandémie. Toute l'équipe de l'Alliance française s'est mobilisée avec passion tous ces mois pour parvenir à une sélection qui reflète au mieux nos valeurs et la richesse du cinéma français et francophone.

"Plus de 50 films pour les 50 ans du Festival de Hong Kong"

Qu’est ce qui rend cette édition exceptionnelle ?

Elle est exceptionnelle d'abord parce qu'elle comporte plus de films que jamais : 53 films exactement - nous voulions 50, évidemment, mais nous avons eu des confirmations de films très attendus un peu au dernier moment.

Elle est exceptionnelle par la diversité des films, puisque 3 sections sont proposées : les films en exclusivité - nouvelles sorties de l'année 2021, la rétrospective couvrant 50 ans de cinéma, "Cinema for the climate" qui propose 4 films engagés sur le thème de l'environnement.

"Les artistes ne peuvent se déplacer mais seront présents par des vidéos"

Bien sûr, la venue d'artistes est impossible en ce moment, et c'est toujours regrettable car nous avions plusieurs célébrités qui acceptaient de nous rendre visite. Nous devons faire avec les mesures sanitaires actuelles même s'il n'y a pas vraiment de pandémie à Hong Kong. Il faut les masques et les distances à tout moment. Mais nous sommes habitués et le public aussi, Nous faisons surtout appel à des messages pré-enregistrés, des mini-interviews, mais des rencontres vont avoir lieu, principalement autour de films de la section "Cinema for the Climate", avec Greenpeace entre autres. Il y aura plusieurs programmes avec le LFI et la participation de plusieurs universités. Des Zoom sont en cours de définition avec tel ou tel artiste.

"La palme d'Or 2021 sera projetée ainsi que des sorties récentes"

Quels sont les highlights de cette sélection anniversaire?

Il y a en a de beaucoup, surtout sur une sélection aussi large. Nous avons voulu apporter une vision très large du cinéma français et francophone. Coté Films 2021, La Palme d'Or, "Titane", bien sûr, présentée en 2ème séance d'ouverture, Aline de Valérie Lemercier, présenté avec le soutien du Bureau du Québec et d'Alea, "Eiffel" avec Romain Duris et Emma Mackey en 1ère séance d'ouverture, "Illusions Perdues" de Xavier Giannoli superbe adaptation du roman de Balzac, "Rose" avec Lara Fabian rayonnante et "Une jeune fille qui va bien", premier film de Sandrine Kiberlain, tous deux présentés avec le Jewish Film Festival. Parmi les films attendus et humoristiques, "Kaamelott", "Barbaque" de Fabrice Éboué ou "Tralala" des frères Larrieu. Et parmi les films sur le climat, "Animal" et "Bigger than Us" ont eu une certaine couverture médiatique. Mais j'ai bien du mal à en laisser de côté car j'aimerais citer les 26 films.

"Des retrospectives permettront de revoir des classiques"

Côté rétrospective, en fait, chaque film mériterait d'être cité, puisque c'est un vrai feu d'artifice de films parmi les meilleurs (disponibles en numérique et sous-titrés) dans leur genre et dans leur style des 50 ans. Nous avons voulu réunir des films grand-public et à succès comme "La Folie des Grandeurs", "La Boum", "Le Dîner de Cons", "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre", "Les Visiteurs", "Les Bronzés font du Ski" ou "Intouchables", des films art-et-essai comme "Les Valseuses", une mini-rétrospective Pialat avec "Nous ne vieillirons pas ensemble", "Loulou", "Sous le Soleil de Satan" et "Van Gogh", des raretés comme "La Maman et la Putain" de Jean Eustache dans sa version 35mm, des films cultes comme "La Cité de la Peur" ou encore "La Haine". Ou enfin le plaisir de retrouver Coluche dans "Tchao Pantin". Sans oublier les films qui intéresseront particulièrement les familles comme "Au-revoir les Enfants", de Louis Malle ou "Ma Vie de Courgette".

"Nous sommes animés par l'envie de faire plaisir"

Qu’est qui a guidé la sélection 2021 ?

L'envie de faire plaisir, d'abord, après une année compliquée, des sorties reportées. Le cinéma est vecteur d'émotions, de plaisir, de surprises aussi. L'envie d'offrir des films qui puissent plaire à tous les goûts et toutes les attentes. En 53 opus, c'est possible. Permettre aussi de redécouvrir des films qu'on a certainement vu à la télévision ou en DVD, voire en VHS, avec ses amis, en famille, entre générations aussi cette fois dans une salle de cinéma. L'exigence de qualité : les films choisis les plus anciens sont des films qui ont parfaitement vieilli, comme ceux de Pialat toujours très modernes dans le style et la direction d'acteurs. Et sur les films de 2021, offrir le meilleur selon nous, la plus grande diversité possible.

"Cette année nous avons privilégié un festival 100% en salles"

Cette année nous avons privilégié un festival 100% en salles. D'abord parce le public a soif de sorties culturelles après une année tronquée; ensuite parce que les exploitants ont besoin du public. Enfin parce que les producteurs de films sont très réservés à l'idée de donner des liens avant la sortie France et plateforme. Il était donc quasi impossible de disposer cette année de la compréhension de ces producteurs comme en 2020.

 

Pour tout savoir sur la sélection 2021

0 Commentaire (s) Réagir