Samedi 16 octobre 2021
TEST: 2261

Evergrande: une faillite à haut risque pour la Chine

Par Didier Pujol | Publié le 26/09/2021 à 18:20 | Mis à jour le 27/09/2021 à 02:04
siège de Evergrande en Chine

Avec l’annonce d’une probable faillite de du plus grand groupe immobilier chinois, suite à une dette de 305 milliards de dollars US, soit 2% du PIB de la Chine, les marchés financiers se sont affolés, craignant un effet domino à la Lehman Brothers. Qu’en est-il au juste? Décryptage.

La dette abyssale du groupe immobilier Evergrande

Côté à Hong Kong et basé à Shenzhen, le consortium Evergrande (Heng Da Jituan en mandarin) a été créé en 1996 par Xu Jiayin un ancien ouvrier métallurgiste devenu milliardaire aujourd'hui. Spécialisé dans l’immobilier résidentiel, le groupe emploie 200 000 personnes et serait impliqué dans 1300 projets dans 280 villes en Chine. Récemment, l’entreprise s'est lancée dans le secteur des voitures électriques, faisant appel aux investisseurs pour créer le "Tesla chinois", sans que la production n'ait encore démarrer. Dans la course à la démesure, l’acquisition du club de football de Canton, dont le budget permet d'attirer des stars internationales, avait aussi surpris en 2010. Enfin, avec la création de la zone franche de Hainan, le groupe est à l'origine de l’île artificielle en forme de fleur, sur le modèle de Palm Island de Dubai. Suivant un modèle de refinancement sur les marchés financiers dans une course à la taille, le groupe a accumulé un niveau de dette record de 300 milliards de dollars, ce qui correspond à 2% du PIB de la Chine. Or en août 2020, le gouvernement chinois a mis en place les « trois lignes rouges » visant à plafonner les emprunts des promoteurs immobiliers, accusé de favoriser la spéculation au détriment des besoins de logement et de mettre en danger le système financier. La crise sanitaire a fait le reste, entrainant l'arrêt de plusieurs programmes immobiliers déjà achetés par les particuliers.

ile en forme de fleur à Hainan
Ocean Flower Island du groupe Evergrande à Hainan

Panique des investisseurs chinois d’Evergrande

Quand le 13 septembre, le groupe a indiqué ne plus pouvoir faire face à ses dettes, un mouvement de panique s’est emparé des investisseurs. Une centaine de petits porteurs n’ont pas hésité à investir le hall de l’entreprise à Shenzhen pour demander le remboursement de leurs actions dont la valeur a chuté de 80% en moins d'un an. La situation est donc préoccupante quand on sait que la construction en Chine représente 15% du PIB et 30% du PIB si l'on inclut les entreprises liées. Ce revers économique intervient alors que d'autres secteurs comme l’éducation privée, soudainement empêchée de générer des profits, ont fait l'objet d'une reprise en main par l'état, conduisant à de nombreuses fermetures d'entreprises. Dans les technologies de pointe également, le démantèlement du géant Allipay et le contrôle opéré sur les opérations du groupe Tencent rebrassent les cartes et refroidissent les investisseurs qui voient s'enfuir leurs espérances de profits. Conséquence de ces événements, la bourse de Hong Kong a plongé de 3,3% lundi dernier, la plus forte baisse depuis deux mois. 

Voiture électrique Hengchi
La voiture électrique Hengchi du groupe Evergrande

Les risques sociaux de la crise Evergrande

Face à cette nouvelle situation, l'enjeu pour le gouvernement chinois est d'éviter que le défaut de paiement d'Evergrande ne conduise à une série de faillites en domino. Il convient donc de minimiser l'impact de cette crise en demandant aux banques de convertir les éléments de la dette en participations dans Evergrande. C'est ce qui a commencé d'être fait pour la partie des remboursements de 232 millions de yuans (36 millions de dollars) dus la semaine dernière. On pourrait aussi démanteler l'entreprise pour limiter le risque du secteur bancaire. La question se pose pour les dettes en dollars dont on attend en de voir comment le coupon d'un montant de 83,5 millions de dollars sera réglée. Enfin le gouvernement va devoir prendre en compte le million d'acheteurs qui n'ont pas été livrés et les nombreux sous-traitants car 3,8 millions d'emplois dépendent de Evergrande. Aussi, on ne va probablement pas assister à l'effet domino comme dans la cas d'un Lehman Brothers mais les risques sociaux associés à la fin d'Evergrande tel qu'il existe aujourd'hui sont préoccupants, d'autres constructeurs étant aussi dans une situation d'endettement critique. A ce stade le risque de contagion semble limité, 80% des dettes du géant étant contractées localement, mais les observateurs attendent de voir les mesures prises par la Chine pour rétablir les conditions de la confiance.

Tours Evergrande en construction
Un chantier du groupe Evergrande à l'arrêt
Nous vous recommandons
Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

ACTIVITÉS SPORTIVES

Essayez-vous aux patins à roulettes en salle à Hong Kong !

Lepetitjournal.com est allé se tester aux patins à roulettes, le nouveau lieu branché des jeunes proche de North Point. On a enfilé coudières, genouillères, casque etc. Chaud devant, on arrive !

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne