La croisière (pour nulle part) s'amuse à Hong Kong

Par Carlota Pinero | Publié le 29/06/2021 à 17:52 | Mis à jour le 29/06/2021 à 17:52
Photo : @Brandon Nelson - Unsplash
bateaux de croisière à Hong Kong

Vous vous ennuyez et souhaitez changer d’air sans passer par la case « quarantaine » ? Partez en croisière. En effet, dès juillet les Hongkongais pourront partir en villégiature à bord de somptueux navires de croisière… avec une destination plutôt insolite.

Comment pallier à l’ennui ou la redondance des jours en temps de pandémie ? Une bonne nouvelle pour ceux qui désirent quitter la terre ferme sans passer par la case « quarantaine » : vous pourrez dorénavant naviguer à bord d’un paquebot digne de La croisière s'amuse.

En effet, dans le courant du mois de juillet, les Hongkongais pourront partir en villégiature à bord de somptueux navires de croisière. Mais pour se rendre où ? Les entrée et sorties du territoire de la RASHK étant encore limitées, les compagnies offrent la possibilité aux voyageurs d’entreprendre une traversée sans but, vers nulle part. Cette échappée sans destination est rendue possible sous couvert de respecter un certain nombre de conditions.

croisière loisirs hong kong covid
Vue portuaire de Hong Kong — Photo@Manson Yim — Unsplash

Un nouveau concept de voyage

Suite au succès des vols vers nulle part proposant aux voyageurs nostalgiques de s’évader dans les airs et d’admirer un spectacle panoramique, c’est au tour des croisières de reprendre du service. Lepetitjournal.com vous invite à monter à bord pour partir à la découverte de ce concept incongru de voyage sans destination.

Ce dernier s’est développé au courant de l’année dernière dans le but de pallier l’effondrement du trafic aérien et son système économique. Ce nouveau marché aérien a fleuri en Australie, à Singapour, à Taïwan, au Japon et à Hong Kong.

Après un arrêt des vols vers nulle part à Hong Kong pour des raisons sanitaires et logistiques, les croisières de la RASHK s’emparent de cette originalité et pourront bientôt quitter les terminaux. Dans la lignée de ces escapades sans destination, les compagnies de croisière proposent désormais aux résidents hongkongais de s’évader quelques jours lors d’un voyage en mer, tout ceci sans prendre le risque d’aggraver la crise sanitaire mondiale ! Une aubaine pour le secteur touristique et du voyage qui a vu leur économie chuter depuis 2020.

 

Voyage croisière à partir de Hong Kong
Photo@Ben Obro - Unsplash 

La reprise partielle du trafic maritime touristique à Hong Kong

Le 26 mai 2021, le gouvernement hongkongais a annoncé la reprise de l’activité des croisières pour les résidents de Hong Kong à la fin juillet, à condition de respecter un ensemble de mesures sanitaires strictes et spécifiques.

Lors de la conférence de presse, le secrétaire du Commerce et du Développement économique, Edward Yau, a déclaré : « La situation épidémique du COVID-19 à Hong Kong présente une certaine stabilité depuis la mi-février de cette année. Le public, le secteur des croisières et l’industrie du tourisme manifestent une grande aspiration pour la reprise progressive des voyages, notamment les croisières qui ont été suspendues durant 15 mois, depuis février de l’année précédente. La reprise des itinéraires des “CTN” (Cruise to Nowhere, les “croisières vers nulle part”) encadrée par des mesures sanitaires précautionneuses et prudentes permettrait de créer un juste équilibre entre la préservation de la santé publique et les aspirations du public pour une nouvelle forme de voyage. Les CTN sont une nouvelle option de vacances sûre pour la communauté à partir de cet été. »

croisière loisirs hong kong covid
Edward Yau — Photo@gov.hk

Cette reprise partielle permettrait aux habitants « bloqués depuis longtemps » dans la RASHK de s’évader quelques jours et d’avoir le sentiment de voyager à nouveau. Les paquebots ne pourront cependant pas s’arrêter n’importe où et après un court voyage sans escale sur les eaux internationales, ils regagneront le port. Afin de réduire le risque de contamination, les restrictions vers d’autres destinations sont maintenues et les croisières navigueront uniquement dans les eaux internationales. Les passagers et l’équipage restants à bord n’encourront aucun risque de propagation de l’épidémie.

Des mesures drastiques pour les passagers des croisières

Lors de la conférence de presse, Edward Yau a précisé les nouvelles modalités relatives à l’accès, à la logistique et au fonctionnement des croisières. Pour monter à bord, les résidents devront se conformer à un ensemble de mesures sanitaires strictes spécialement prévues pour les croisières.

loisirs croisière hong kong covid
Photo@discoverhongkong

L’ensemble des membres de l’équipage et des voyageurs devront être au préalable vaccinés et présenter une attestation de vaccination reconnue par les autorités sanitaires. Tous les membres de l’équipage vaccinés devront présenter un test PCR Covid-19 et obtenir un résultat négatif tous les 14 jours. Ceux qui ne sont pas aptes à la vaccination pour des raisons médicales seront dans l’obligation de réaliser un test PCR à terre tous les 7 jours et obtenir un résultat négatif. Ils réaliseront également un test à bord tous les 3 jours dans des installations spécifiquement prévues à cet effet.

À noter une exception pour les passagers qui ne sont pas aptes à recevoir la vaccination pour des raisons médicales justifiées ou ceux qui sont âgés de moins de 16 ans sont exemptés. Outre la vaccination, l’ensemble des voyageurs sera dans l’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 48h avant l’embarquement.

loisirs croisière covid hong kong
Photo@ Sheila Jellison—Unsplash

Les bateaux seront limités à 50% de leur effectif de capacité d’accueil des passagers. Les croisiéristes utiliseront l’application LeaveHomeSafe avant et après l’embarquement. Des thermomètres automatiques, des distributeurs de gels et des traçages aux sols seront installés à bord pour faire respecter la distanciation sociale et les gestes barrières.

Chaque navire rejoignant le programme devra se constituer une équipe médicale professionnelle et devront mettre en place un mécanisme de gestion d’urgence dans le cas où il y aurait un cas suspect à bord.

Si une personne présente des symptômes, la croisière sera interrompue et le navire sera dans l’obligation de regagner le terminal de croisière de Hong Kong. Une fois à terre, l’équipage et les voyageurs pourront être amenés à réaliser un test PCR, une surveillance médicale et/ou une quarantaine.

Le boom des réservations de croisières pour nulle part

Depuis l’annonce du gouvernement, le secteur des croisières a constaté une hausse sans précédent des réservations. Dream Cruise affiche 90% des réservations pour ses premières « croisières vers nulle part ». D’autres compagnies telles que la Genting Dream est aussi complète pour le mois de juillet et la moitié des réservations déjà retenues pour les départs prévus en août.

Suivant scrupuleusement le règlement, la compagnie fonctionnera sur la moitié de sa capacité d’accueil. Pour donner un ordre d’idée, elle peut accueillir maximum 676 passagers et offrir environ 837 chambres avec balcon.

En conclusion, si vous ne quittez pas le territoire cet été, que vous ayez peu de vacances ou que votre désir d’évasion devient presque irrépressible, il est encore temps de réserver les dernières places disponibles !

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

Sur le même sujet
WhatsApp Image 2021-05-11 at 10.53.18

Carlota Pinero

Carlota Piñero, anciennement médiatrice culturelle à Paris, a rejoint l'équipe du Petit Journal et leur prête sa plume pour rédiger des articles sur divers sujets.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale