Le Covid recule dans le monde... mais pas à Hong Kong

Par Juliette Montigny | Publié le 07/03/2022 à 13:03 | Mis à jour le 08/03/2022 à 14:16
Photo : Le Covid et le monde photo@Anna Shvets pexels.com
covid dans le monde

Alors que Hong Kong poursuit coûte que coûte sa politique "zéro Covid", les frustrations au sein de la population s'accentuent au vu notamment des dernières nouvelles : ruptures de stock dans les magasins d'alimentation, restrictions de déplacement toujours en vigueur, campagne de test à grande échelle, etc. Le moral de la population est durement touché, notamment celui des expatriés qui fuient la ville. Pourtant, partout ailleurs dans le monde, le Covid recule de façon significative. Point sur la situation.

Entre -22 et -45% de baisse des cas de Covid dans le monde

Moins de 1,5 million de cas de Covid sont enregistrés chaque jour dans le monde. Cet indicateur est en forte baisse depuis maintenant plusieurs semaines consécutives. La plupart des régions du monde voient en effet leur situation s'améliorer. Au 4 mars 2022, le nombre de cas positifs déclarés étaient en forte diminution avec -45% au Moyen-Orient, -40% en Amérique latine, -34% en Afrique, -23% en Amérique du Nord et -22% en Europe (variations sur une semaine). 

L'Asie du Sud-Est et l'Océanie échappent aux baisses

Les plus fortes accélérations se concentrent en Asie du Sud-Est et en Océanie avec respectivement +25% et +72% d'infections supplémentaires au 4 mars 2022 (variations sur une semaine).

La Nouvelle-Zélande est le pays qui a enregistré la plus forte progression la semaine dernière, avec une augmentation de sept fois du nombre de cas quotidiens sur une semaine. Sur la même période, Hong Kong a comptabilisé une hausse de +403% des cas de contamination, le Vietnam de 119%, la Corée du Sud de +40% et la Thaïlande de +19%.

Hong Kong a le plus fort taux de mortalité du monde

La ville de Hong Kong, qui avait réussi jusque-là à maintenir le covid en dehors de ses frontières, est exposée depuis deux mois à une croissance exponentielle des cas, très inquiétante compte tenu du faible taux de vaccination des personnes âgées. Avec plus de 300 000 cas recensés localement au cours des deux dernières semaines pour environ 7,4 millions d'habitants, les hôpitaux et le personnel de santé sont débordés du fait de la politique consistant à transférer toute personne positive à l'hôpital ou en centre d'isolement. Par ailleurs, les chiffres quotidiens sont vraisemblablement sous-estimés avec seulement environ un tiers des cas recensés du fait de capacités en tests limitées. Certaines personnes sont également réticentes à déclarer leurs résultats positifs de peur d'être séparées de leur famille et placées dans des centres d'isolement gouvernementaux. Bien que le variant Omicron, responsable de cette flambée des cas, soit moins mortel que les précédents variants, le nombre de décès à Hong Kong est également en forte hausse, notamment parmi les personnes âgées non ou partiellement vaccinées. Parmi les décès, 73% concernent des plus de 60 ans, parmi ceux-ci 97% sont non-vaccinés et dans l'immense majorité issus des maisons de retraite.

 

NDLR : Le nombre de cas recensés ne représente qu'une fraction du nombre réel d'infections. De plus, les comparaisons entre pays doivent être faites avec prudence du fait des politiques de dépistage qui varient considérablement d'un pays à l'autre.

juliette montigny

Juliette Montigny

Récemment arrivée de Singapour à Hong Kong, Juliette est responsable éditoriale de Lepetitjournal.com. Elle s’intéresse à l’actualité de sa nouvelle ville d’accueil et de l’Asie en général.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale