Mardi 18 septembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les So French répondent à l'appel du Dragon Boat Festival!

Par Marc Schildt | Publié le 15/06/2018 à 10:24 | Mis à jour le 15/06/2018 à 12:14
Photo : L'équipe féminine de Dragon Boat "So French"
So French equipe Dragon Boat Hong Kong accueil couverture

Le 18 juin, l'équipe de Dragon Boat féminine "So French" sera sur la ligne de départ parmi des dizaines d'équipes en lice pour les courses de Stanley et au milieu de la frénésie du Dragon Boat Festival.

Une saison entière de préparation va connaître son dénouement dans quelques jours. Lundi prochain, c'est la consécration pour les équipes de Dragon Boat avec le Dragon Boat Festival à Hong Kong.

Les courses se dérouleront comme chaque année dans une ambiance électrique. "Au départ, il y a énormément de bruit, on est quatorze bateaux alignés, la plage est noire de monde, il fait chaud, les gens hurlent et on attend le coup d'envoi. Il faut rester super concentré et s'enfermer dans une sorte de bulle." nous décrit la capitaine.

Les rameuses des So French s'élanceront à Stanley dans la catégorie Ladies Division sur des distances de 270 mètres avec des bateaux composés de 18 rameuses. 

Le podium en ligne de mire 

La Sun Life Stanley International Dragon Boat Championships 2018 de lundi 18 juin est La course de l'année. Certainement une des plus célèbres à Hong Kong. 5.000 rameurs y sont rassemblés et plus de 30.000 personnes vont et viennent dans la journée pour assister aux festivités. 

Les équipes sont très variées. "Dans la Ladies division, on trouve des grands clubs fondés il y a plus de 15 ans. Ceux-là s'entrainent plusieurs fois par semaine, en mer et sur terre, avec des équipages parfois très jeunes. On est dans le quasi-professionnel! Ensuite, il y a les équipes corporate qui sont souvent mixtes. Et enfin des welcoming association comme les So French." nous précise une autre rameuse, également membre du bureau So French.

Les So French font partie des activités proposées par Hong Kong Accueil et le renouvellement comme l'arrivée de nouveaux membres chaque année sont dans l'ADN de l'équipe. "Cette année, nous serons 32 rameuses à Stanley et 45% des filles sont nouvelles. Tout le monde monte sur le bateau, c'est un principe auquel on tient! Avec 18 rameuses par bateau, on se relaiera lors de chaque manche lundi" poursuit la capitaine. 

Pour 2018, l'équipe So French a déjà bien démarré la saison avec une première course à Deep Water Bay le 22 avril (500 mètres en équipage de 20 rameuses) et les Warm-up de Stanley le 26 mai. Elles ont obtenu respectivement la Silver Plate et la troisième place.

 

So French equipe Dragon Boat Hong Kong accueil

 

Le niveau de la compétition est très élevé à Stanley. Mais leurs premiers résultats prometteurs les touchent quand même. "Les filles sont très très motivées, avec une mentalité très combative cette année." 

Après le 18 juin, elles reprendront les rames les 22 et 30 juin pour deux autres compétitions sur 200 mètres cette fois et des embarcations de 10 personnes, dont la CCB Asia Dragon Boat sur l'Harbourfront avec des équipes internationales!

Une équipe unie et une préparation bien rythmée  

Chaque septembre, lors du grand café de rentrée de Hong Kong Accueil, les rameuses accueillent les nouvelles recrues. L'équipe se complète et dès janvier, février, après une première période d'apprentissage (ou d'échauffement pour les anciennes), les rameuses qui souhaitent aller jusqu'à la compétition s'engagent à s'entrainer au moins deux heures par semaine au départ et trois heures par semaine de mars à juin (les mardi ou samedi).

Au-delà des techniques, la cohésion et le rythme sont primordiaux. "Ce qui est important, c'est de ne faire qu'une. Il faut une harmonie absolue pour être capable d'avancer plus vite, c'est vraiment une question de timing. Je pense c'est ce qui cause la part d'addiction dont on parle beaucoup dans ce sport"

 

 

Le rythme va être donné par les deux rameuses à l'avant et relayé par le son du tambour. Pendant la course, des instructions sont aussi criées: "DEEPER, pour relever et aller plus loin, HOP pour se remettre dans le timing et POWER quand vraiment on a des bateaux proches, et qu'on doit grapiller et se battre sur les micro-secondes". A ce stade, les rameuses ressentent toutes un bateau qui se relève et qui est poussé par l'arrière. 

"L'équipe se crée vraiment lors de la première course. On ne fait pas seulement Deep Water Bay pour le résultat, c'est aussi le baptême pour certaines. On réalise ce que c'est qu'une course à ce moment-là, d'avoir la peur au ventre et d'attendre le coup de klaxon, avant de tout donner pendant 500 mètres. On change alors de dimension" poursuit la capitaine.    

L'image est complétée par une rameuse: "Il y a une fierté d'être dans une équipe, de se défouler pendant deux heures, de faire cela rien que pour nous. Il y a quelque chose qui nous lie, on arrive à la ligne d'arrivée et on est heureuse, peu importe le résultat."

Cette cohésion, elles la traduisent à travers d'autres engagements. Elles ont participé cette année encore à l'opérations Sous les Déchets la Plage et elles s'engagent pour l'environnement en respectant les bonnes pratiques édictées par une association GREEN Dragons à Hong Kong qui vise à mieux faire respecter l'environnement aux rameurs.     

Pour les détails et horaires, vous pouvez consulter le site de la course

 

Nous vous recommandons

Marc Schildt Hong Kong lepetitjournal

Marc Schildt

En charge de l'édition de Hong Kong du site lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Hong Kong ?

ASSOCIATION

Avec Mayaa, fêtez la paix et l’enfance à Lan Kwai Fong

Pendant trois jours consécutifs, videz votre verre aura un but! Sept établissements du quartier festif de Hong Kong s'associent à Mayaa World pour soutenir l'éducation des enfants défavorisés.