Jeudi 25 avril 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Box-Office 2018: Chine qui rit, Hong Kong qui pleure

Par Arnaud Lanuque | Publié le 24/07/2018 à 18:25 | Mis à jour le 24/07/2018 à 19:21
operation red sea

Les vacances d’été sont l’occasion de faire le point sur les sorties récentes et ce qui a attiré le public dans les salles obscures. 

Une Chine euphorique…

En Chine, malgré les craintes engendrées par la fraude sur les billets et une censure de plus en plus implacable, le box-office continue de s’envoler et les films locaux de prendre l’ascendant sur leurs concurrents hollywoodiens. Probablement sous influence du succès historique de Wolf Warrior 2, c’est un autre spectacle guerrier qui a pris d’assaut la première moitié de l’année : Operation Red Sea. Le film de l’ancien spécialiste des SDU (le GIGN hongkongais), aussi avare en développement des personnages qu’il est généreux en explosions et en mutilations, totalise rien de moins que 3,5 milliards de RMB de recettes! Un récent mémo du département de la censure chinoise laisse à penser que ce type de film n’est pas forcément vu de manière positive par les plus hautes autorités et un coup de frein dans ce registre est donc à prévoir. 

 

 

La comédie d’enquête Detective Chinatown 2, suite d’un des succès de l’année 2016, de Chen Sicheng est l’autre grand vainqueur de la première moitié de 2018 avec des recettes similaires en partie grâce à sa sortie pour le nouvel an Chinois. 

Le Monster Hunt 2 de Raman Hui, bien qu’il puisse également être considéré comme un succès, est nettement derrière, ne totalisant « que » un peu plus de 2 milliards de RMB au box-office. 

 

 

… pour une Hong Kong moribonde

À Hong Kong, la situation est nettement moins réjouissante. Le box-office global est en effet en baisse. Plus inquiétant encore, la part de marché des productions locales s’amenuise toujours davantage. Les blockbusters hollywoodiens écrasent la concurrence et règnent sans partage comme l’atteste l’Avengers Infinity Wars des frères Russo du haut de ses 150 millions de HK$ amassés.

Seul le nouvel an chinois accorda un peu de répit aux productions locales permettant au très décousu Agent Mr Chan d’amasser près de 40 millions de HK$ de recettes et à A Beautiful Moment un très acceptable (surtout au vu de la qualité du film…) 20 millions de HK$. 

Sorti des périodes festives, ce sont les films aux budgets modestes qui tirent leur épingle du jeu. Le premier d’entre eux, c’est le drame Tomorrow is Another Day de Chan Tai Li dans lequel l’ancienne star comique Teresa Mo doit gérer un fils handicapé mental et l’infidélité de son époux. La belle performance des acteurs et le message optimiste ont su séduire les cœurs pourtant endurcis du public hongkongais.

 

 

Ils ont également retrouvé leurs émotions liées aux premiers amours en allant voir When Sun Meets Moon de Benny Lau, une mignonne romance adolescente. Chacun totalise aux environs de 4 millions de HK$. 

Des chiffres qu’avoisinent également des films comme The Trough ou The Leakers mais qui, au vu de leurs budgets bien plus importants, ne peuvent être vus que comme des déceptions. Même si on leur souhaite d’y arriver, il est bien peu probable que le biopic House of the Rising Sons ou la comédie Men on the Dragon parviennent à inverser cette triste tendance.  

 

Arnaud Lanuque

Arnaud Lanuque

Couvre l’actualité du cinéma de Hong Kong depuis plus de 15 ans. Il a participé à de nombreux sites (HKCinemagic, Asialyst...) et magazines (So Films, L'Ecran Fantastique...) et a écrit le livre Police Vs Syndicats du Crime
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ECONOMIE

Les innovateurs français au salon ICT de Hong Kong

Le pavillon Français "So French So Innovative" mettait en scène quelques uns des fleurons des grandes entreprises françaises présentes à Hong Kong ainsi que des startups innovantes

Que faire à Hong Kong ?

HISTOIRE

Art-Deco, le temps des amazones

L’influence des femmes dans le développement du mouvement Art-Déco est essentielle. Retour sur le rôle joué par quelques égéries des années sur la révolution des arts graphiques.

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros