Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2261

Allongement de la quarantaine à Hong Kong pour les groupes A, B et C

Par Marsha Gau | Publié le 18/08/2021 à 05:55 | Mis à jour le 18/08/2021 à 09:28
Photo : Photo@news.gov.hk
aéroport vide à Hong Kong

24 heures après l’annonce du surclassement de 16 pays dans les groupes A et B, prenant effet le 20 août, le gouvernement change les conditions d’entrée pour les voyageurs en provenance des pays appartenant aux trois groupes avec une prolongation des quarantaines et la multiplication de tests durant celle-ci. Alors que la quarantaine réduite à 7 jours pour les résidents vaccinés de Hong Kong, mise sur pied fin juin, avait donné un peu d'espoir aux voyageurs, ces deux annonces ont provoqué panique et colère. Lepetitjournal.com revient sur les détails de ces annonces. 

Nouvelles conditions d’entrée à Hong Kong pour les pays du groupe A, « à haut risque »

Les pays considérés comme à hauts risques - groupe dont la France et la Suisse feront partie à compter du 20 août -  devront se plier à de multiples restrictions avant de revenir à Hong Kong.

Les résidents de Hong Kong ayant séjournés ou transités dans l’un des pays considérés comme à hauts risques au cours des 21 jours précédents leur retour, seront autorisés à embarquer sur un vol pour Hong Kong.

Pour autant, ils devront :

  • être vaccinés (à l’exception des enfants de moins de 12 ans) ;
  • présenter un carnet de vaccination reconnu  ;
  • faire une quarantaine obligatoire de 21 jours dans un hôtel accrédité à la quarantaine ; 
  • subir 6 tests pendant la quarantaine obligatoire ;
  • s’autosurveiller au cours des 7 jours suivants celle-ci ;
  • se soumettre à des tests obligatoires dans un centre communautaire le 26e jour suivant l’arrivée à Hong Kong.

Les enfants de moins de 12 ans non vaccinés et dont les parents sont résidents et vaccinés seront autorisés à voyager vers Hong Kong. Les enfants de plus de 12 ans, non vaccinés, se verront de leur côté refuser l’embarquement (information vérifiée par le Consulat de Général de France à Hong Kong et Macao).

 

test PCR à Hong Kong
Photo@Mufid Majnun — Unsplash

 

Allongement de la quarantaine et plus de tests pour les groupes B et C

Les pays du groupe B, considérés comme "à risque moyen", devront, à compter du 20 août, se soumettre à diverses restrictions en fonction de leur statut vaccinal.

En effet, les résidents de Hong Kong non vaccinés ayant séjournés ou transités dans un pays du groupe B le jour de l'embarquement, de l'arrivée à Hong Kong ou au cours des 14 jours précédant ce jour, sans avoir séjourné dans un pays du groupe A, devront :

  • faire une quarantaine obligatoire de 21 jours dans un hôtel accrédité à la quarantaine ; 
  • Se soumettre à 6 tests pendant la quarantaine obligatoire.

Les non-résidents ne présentant pas de carnet de vaccination reconnu ne seront pas autorisés à embarquer sur les vols vers Hong Kong.

 

Les résidents de Hong Kong et les non-résidents bénéficiant d'une vaccination complète et reconnue, devront :

  • faire une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un hôtel accrédité à la quarantaine ;
  • Se soumettre à 4 tests pendant la quarantaine obligatoire ;
  • S'autosurveiller pendant les sept jours suivants ;
  • Se soumettre à un test obligatoire les 16e et 19e jours suivants l'arrivée à Hong Kong, le test du 19e jour devant se faire dans un centre communautaire.

 

Pour les pays du groupe C "à risque faible" à compter du 20 août :

Les résidents de Hong Kong et non-résidents non-vaccinés ayant séjourné ou transité dans un pays du groupe C pendant la période concernée et n'ayant pas séjourné dans un pays du groupe A ou B, devront :

  • faire une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un hôtel accrédité à la quarantaine ;
  • Se soumettre à 4 tests pendant la quarantaine obligatoire ;
  • S'autosurveiller pendant les sept jours suivants ;
  • Se soumettre à un test obligatoire les 16e et 19e jours suivants l'arrivée à Hong Kong, le test du 19e jour devant se faire dans un centre communautaire.


Les résidents de Hong Kong et les non-résidents et bénéficiant d'une vaccination complète et reconnue, verront leur période de quarantaine éventuellement raccourcie à leur arrivée. Outre l'exigence de dossiers de vaccination reconnus et les exigences de test renforcées, les exigences de quarantaine pertinentes restent inchangées. Les détails seront les suivants :

  • faire une quarantaine obligatoire de 7 jours dans un hôtel accrédité à la quarantaine ;
  • Se soumettre à 2 tests pendant la quarantaine obligatoire ;
  • S'autosurveiller pendant les sept jours suivants ;
  • Se soumettre à un test obligatoire les 9e, 12e, 16e et 19e jours suivants l'arrivée à Hong Kong, le test du 19e jour devant se faire dans un centre communautaire.


La reconnaissance du vaccin est définie selon Hong Kong, comme étant délivrée par Hong Kong, par une autorité ou une institution reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé, délivrée par les autorités de la Chine continentale ou de Macao ou encore par une institution reconnue d'un pays avec un accord bilatéral de reconnaissance du carnet vaccinal avec Hong Kong et portant le nom du voyageur vacciné, correspondant à celui de son document de voyage en cours de validité. Pour plus d'information.

Pour les voyageurs rétablis d'une infection au COVID-19 antérieure, étant vacciné d'une dose de vaccin sont considérés comme ayant eu une vaccination complète.

 

Carrie Lam présente les mesures sanitaires à Hong Kong
Photo @info.gov.hk

Suspension des tests d'anticorps à l'aéroport de Hong Kong

Afin de protéger Hong Kong et suivant les recommandations du comité scientifique du Center for Health Protection, Carrie Lam a annoncé la décision de ne pas mettre en place des tests sérologiques d'anticorps à l'aéroport international de Hong Kong pour les voyageurs vaccinés non-résidents de Hong Kong. Il serait également probable que ces mêmes tests destinés aux résidents vaccinés de Hong Kong soient prochainement suspendus.

 

La menace des cas importés au variant delta inquiète Hong Kong

Alors qu'on pensait que la quarantaine de 7 jours pour les personnes vaccinées serait le début d'une nouvelle normalité et renvoyait un signal fort du gouvernement envers la reprise des voyages. C'est avec panique, colère et incompréhension que nombreux voyageurs ont réagi, contraints à précipiter leurs retours dans la mesure du possible à condition de trouver une chambre d'hôtel, à annuler leurs séjours pour ne pas se voir infliger 21 jours de quarantaine ou se sont résignés tout simplement à ne pas voyager.

Le gouvernement ayant déjà été très critiqué pour ses restrictions contraignantes aux frontières, ce renversement de stratégie ne fait que traduire la peur et la paranoïa face aux menaces du variant Delta, à l'heure où d'autres états préfèrent communiquer autour de la protection vaccinale et encourager à la vaccination.

Avec 1 cas de transmission locale et un taux de vaccination de 40 %, taux très bas en comparaison avec d'autres pays développés, le gouvernement de Hong Kong apparait comme ne pas vouloir s'adapter ni reconnaitre la protection vaccinale, et semble bien loin de vouloir proposer d'autres alternatives pour que les résidents apprennent à vivre avec le Covid-19. 

 

Retrouvez ici le communiqué de presse du gouvernement (en format PDF).

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Marsha Gau

Marsha Gau

Gourmande de profession, elle partage son regard biculturel sur les dernières tendances de Hong Kong
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Hong Kong ?

PUBLIREPORTAGE

Théophile Hancké : après l’EDHEC, une brillante carrière en perspective

Après avoir terminé sa scolarité au Lycée Français International de Hong Kong par une mention très bien au baccalauréat, Théophile Hancké intègre l’EDHEC International BBA, dont il sort major de sa…