Samedi 14 décembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

5 détails que vous ignoriez sur Bruce Lee

Par Arnaud Lanuque | Publié le 07/11/2019 à 14:00 | Mis à jour le 07/11/2019 à 14:00
Photo : La statue de Bruce Lee (Tsim Sha Tsui)
BLS

Bruce Lee est incontestablement la personnalité hongkongaise la plus célèbre dans le monde. Mais le mythe autour de sa personne masque la réalité de la vie du "petit dragon". Lepetitjournal.com revient sur ces faits peu connus du public.

 

Bruce Lee était un enfant star

 

Bruce Lee est connu pour les 4 films d’arts martiaux ("Big Boss", "La fureur de vaincre", "La fureur du dragon" et "Le jeu de la mort") auxquels il participa au début des années 1970. Mais, quand il s’impose comme une star du kung fu, Bruce est déjà un acteur chevronné, avec plus d’une vingtaine de films à son actif. C’est grâce aux connexions son père Lee Hoi Chuen, un acteur d’opéra, que le jeune garçon s’est retrouvé catapulté sur le grand écran à Hong Kong dans les années 1950. Il y interprétait le plus souvent des jeunes délinquants et y faisait déjà les mêmes mimiques qui le rendront célèbres 20 ans plus tard.

 

Bruce Lee était champion de cha-cha

 

Si le jeune Bruce Lee était mauvais élève, plus intéressé par la bagarre que par les études, dans les années 1950, il se passionne pour une autre discipline: la danse. Le cha-cha étant alors particulièrement populaire, le jeune homme se met à le pratiquer régulièrement. En 1958, il remporte une compétition, faisant de lui le champion de cha-cha de Hong Kong! Plus tard, il prend des cours d'arts martiaux auprès de maîtres établis contre son expertise en matière de danse.   

 

Bruce Lee n’a jamais participé à un combat officiel

Il n’aura guère fallu de temps pour que, un peu après sa mort, Bruce Lee rentre au panthéon des arts martiaux et soit considéré comme un des plus grands combattants ayant jamais existé. Mais l’ironie de la situation est que Bruce Lee n'a jamais participé à un combat officiel. Durant sa jeunesse, il a pris part à de nombreuses bagarres où il s'est distingué par son agressivité mais sa connaissance des arts martiaux est alors très rudimentaire. Plus tard, durant sa période américaine, il affrontera Wong Jak-man, mais loin des yeux du public. S’il remporte le duel, les différentes versions des témoins sont contradictoires et Lee lui-même ne semble pas avoir été très satisfait de sa performance. Les quelques champions qui se sont entrainés avec Bruce Lee ont, eux, des opinions contrastées quant à son efficacité sur le ring.

 

Bruce Lee n’était pas considéré comme un bon artiste martial par les réalisateurs avec lesquels il a travaillé

 

Si Bruce Lee a révolutionné le cinéma des arts martiaux, les premiers réalisateurs avec lesquels il travaille à son retour à Hong Kong au début des années 1970 n’étaient guère enthousiastes à son égard. Le "petit dragon" écope alors d’un surnom peu flatteur: "Lee les 3 coups de pieds", en référence aux seuls mouvements qu’il était capable. Les relations conflictuelles avec les réalisateurs pousseront la star à devenir son propre metteur en scène.

 

Bruce Lee était un coureur de jupons

La fondation Bruce Lee qui gère l’image de la star défunte a essayé de la rendre la plus positive possible. Parmi les points mis en avant, le Bruce Lee mari aimant et fidèle, comme illustré dans "Le Dragon" de Rob Cohen. Si le premier point est vrai, le second l’est nettement moins. Pendant son mariage, Bruce Lee a en effet eu de nombreuses liaisons extra-conjugales, le plus souvent avec des actrices rencontrées sur des tournages. La plus connue est bien sûr Betty Ting, dans l’appartement de laquelle il décédera en 1973.

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

Nous vous recommandons

Arnaud Lanuque

Arnaud Lanuque

Couvre l’actualité du cinéma de Hong Kong depuis plus de 15 ans. Il a participé à de nombreux sites (HKCinemagic, Asialyst...) et magazines (So Films, L'Ecran Fantastique...) et a écrit le livre Police Vs Syndicats du Crime
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hong Kong

HISTOIRE

Repulse Bay, ou l'histoire de la "Riviera" de Hong Kong

Occupée par des pirates, transformée en mini Côte d’Azur, la station balnéaire du Sud de l'île a longtemps attirée des acteurs hollywoodiens et les exilés shanghaïens fortunés.