TEST: 2259

Voyage au Vietnam: 10 endroits à visiter absolument pour du tourisme

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 18/01/2022 à 09:14 | Mis à jour le 18/01/2022 à 10:20
voyager-vietnam-10-destinations-pas-manquer

Tout voyageur digne de ce nom le sait : Chaque pays a ses “must do”, ses “must see”… Loin d’échapper à la règle, le Vietnam offre une telle variété de paysages et de sites que le voyageur ne sait plus où donner de la tête.

Aussi allons-nous tenter de l’aider en établissant une liste de 10 endroits à visiter ab-so-lu-ment!

Imaginons donc que notre voyageur ait pris un billet d’avion qui le fasse atterrir à Hanoï et repartir de Ho Chi Minh-ville.

Il va donc traverser le Vietnam du nord au sud et en dix étapes…

Première étape: Hanoï

Excellente entrée en matière. La capitale offre d’emblée une cure de dépaysement aussi radicale que bienvenue.

Son “vieux quartier”, en particulier, est de ceux qu’il faut avoir sillonné de long en large pour se faire une idée de ce qu’est l’art de vivre à la vietnamienne. C’est un grand mælstrom d’effluves, de bruits, de couleurs. Mais c’est aussi le paradis de ces bouis-bouis de trottoir qui sont l’essence même de la gastronomie vietnamienne, et dont il serait criminel de ne pas faire l’expérience.

Tourisme dans la capitale Hanoi du Vietnam

Sinon, Hanoï présente toutes les garanties aux amateurs de sites incontournables (opéra, lac Hoan Kiem, temple de la Littérature, pont Long Bien, temple de la Littérature…) et de musées (musée d’Histoire, musée des femmes vietnamiennes, musée d’ethnographie…).

Deuxième étape : le grand nord

Ce «grand nord» n’a rien de boréal. Il s’agit tout simplement de la partie la plus septentrionale du pays, qui jouxte la Chine.

C’est une région montagneuse, terre d’élection de nombreuses minorités ethniques qui y perpétuent un mode de vie traditionnel pour le plus grand bonheur des voyageurs.

Les paysages - jungle, rizières en terrasses, maisons sur pilotis – sont à couper le souffle, notamment dans la région de Ha Giang, que les amateurs de sensations fortes se feront un plaisir de parcourir à moto : à-pics vertigineux et cols escarpés au programme !

Troisième étape : la baie d’Ha Long

Si ce n’est pas de l’incontournable, ça !

Sejour dans la baie d'ha long au nord du Vietnam

On ne peut quand même décemment quitter le Vietnam sans avoir «fait» la baie d’Ha Long et avoir ainsi vérifié de ses propres yeux que les paysages vus dans Indochine (Régis Warnier, 1992!) étaient bel et bien réels. Pour les jonques, par contre…

Quatrième étape : Mai Chau, Pu Luong

C’est à environ 150 kilomètres au sud-ouest de la capitale : accessible en moto pour les plus courageux.

La paisible et enchanteresse vallée de Mai Chau abrite de petits villages délicieusement rustiques, servis sur un lit de rizières verdoyantes et de petits ruisseaux de montagne.

En poursuivant la route, on aboutit à la région de Pu Luong, dont certains affirment qu’elle est l’une des plus belles sinon la plus belle du Vietnam, qui en compte tant.

Difficile, une fois sur place, de ne pas leur donner raison…

Cinquième étape : Ninh Binh

C’est ce que d’aucuns appellent la baie d’Ha Long terrestre.

Des paysages d’estampes, faits de pitons rocheux, émergeant des rizières. S’y promener en barque à la tombée du jour donne sans aucun doute un petit avant-goût du paradis.

Rizieres et montagnes a Ninh Binh au Vietnam

Celles et ceux pour qui Indochine est une référence en matière de panoramas vietnamiens, s’y retrouveront

Sixième étape : Hue

Ancienne capitale impériale, Hue porte l’empreinte de la dernière dynastie régnante, celle des Nguyen (1802-1945). Témoin de cet âge d’or, le palais impérial, qui, bien qu’ayant été le théâtre de combats qui l’ont considérablement endommagé (1968), renaît de ses cendres et se visite.

La ville est sinon d’une densité culturelle presque vertigineuse, comparable en cela à Kyoto ou Florence. Signaler que le cours d’eau qui la traverse se nomme rivière «des parfums» suffit à résumer la poésie qui s’en dégage.

Mais elle est aussi une étape gastronomique des plus envoûtantes, et mérite largement d’être passée à ce crible-là.

Septième étape : Hoi An

Ancien port de commerce assez florissant aux 15e et 16e siècles, Hoi An a gardé de sa splendeur passée, une myriade de splendeurs.

La vieille ville (inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO) est un miracle de préservation architecturale. Elle est par contre victime de son succès et a perdu de la merveilleuse sérénité, de ce côté «belle endormie» qu’elle possédait encore li y a 20 ans.

Visiter Hoi An au Vietnam : la ville des lanternes

Cela étant, elle vaut très largement le détour, et la magnifique plage d’An Bang, qui se trouve à 4 petits kilomètres, ne gâche rien à l’affaire, on s’en doute.

Huitième étape : les Hauts plateaux du Centre, Da Lat

C’est une assez vaste région, encore assez sauvage, qui, en gros, s’étend de Kon Tum à Ban Me Thuot, en passant par Pleiku.

Qui y trouve-t-on, dans cette région ? Des forêts vierges, des cascades, des chutes d’eau et du café. Le Vietnam est en passe de devenir l’un des plus grands producteurs au monde, et c’est à ses hauts plateaux qu’il le doit.

En poursuivant vers plus au sud, on arrive à Da Lat, ancienne villégiature des français de Saïgon à l’époque coloniale, où l’on produit une piquette infâme : mieux vaut être averti !

Neuvième étape : le delta du Mékong

Le Mékong est l’un des grands fleuves mythiques de l’Asie. Lorsqu’il arrive au Vietnam, il se scinde en neufs branches, créant ainsi un paysage unique en son genre, fait d’arroyos, de palétuviers, de vergers luxuriants.

voyager dans le delta du mekong

C’est un véritable éden tropical, comme on n’ose a peine en rêver.

Les marchés flottants y sont légion et constituent à eux-seuls une attraction qu’il ne faudrait manquer pour rien au monde.

Dixième et dernière étape : Ho Chi Minh-ville

Autant le dire d’entrée de jeu, l’ancienne Saïgon n’a plus grand chose à voir avec la cite coloniale dépeinte par Marguerite Duras.

Encore que… L’effervescence qui y règne de nos jours n’est pas sans rappeler celle qui entoure la garçonnière de Cho Lon.

Pour le reste, Ho Chi Minh-ville, c’est la vitrine du Vietnam de demain, de ce Vietnam qui n’en finit pas de s’ouvrir au monde et figurant au classement des 10 villes préférées des expatriés.

Une bonne façon de clore l’aventure !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale