Vendredi 30 octobre 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

ALEXANDRE YERSIN - Citoyen d'Honneur du Vietnam

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 23/09/2014 à 17:00 | Mis à jour le 26/09/2014 à 11:00

Alexandre Yersin a été nommé à titre posthume « Citoyen Vietnamien honoraire » en mémoire de sa contribution au développement dans le secteur de la santé au Vietnam.

Une cérémonie a eu lieu lundi à Nha Trang (province de Khanh Hoa) pour le 151ème anniversaire du célèbre scientifique.  Durant la cérémonie Mme Nguyen Thi The Tram, membre de l'Association des admirateurs de Yersin a déclaré que le médecin avait contribué à rendre la ville plus belle depuis plus d'un siècle et a rendu hommage à son intelligence scientifique ainsi que sa bienveillance. A cette occasion une collection de timbres intitulée « Dr. A. Yersin, citoyen Vietnamien d'honneur » a été créée par le Département de la Culture de la ville de Nha Trang.

Alexandre Yersin, né en 1863 en suisse puis naturalisé français, a étudié la médecine lors de son arrivée à l'Ecole normale Supérieure où il rencontre Emile Roux qui le fait entrer dans le laboratoire de Louis Pasteur. Il assistera aux vaccins contre la rage. Après la soutenance de sa thèse sur le tubercule il rejoint l'Institut Pasteur en 1888 et sera le premier à y dispenser des cours de microbiologie. Il assistera par la suite E. Roux pour son etude sur la diphtérie.

Yersin, l'expéditeur

Après s'être engagé en tant que médecin pour les Messageries maritimes il part en Indochine où il se découvre une passion pour les voyages et l'exploration. Il y mènera 3 expéditions dont la première sera pour lui l'occasion de découvrir le site qui deviendra DaLat et dont le climat privilégié sera utilisé pour y installé un centre de sanatorium avant de devenir le lieu de villégiature que l'on connait aujourd'hui. Lors de sa deuxième expédition menée en Annam il réalisera de nombreuses cartes et observations de la région, il reviendra par la suite s'installer à Nha Trang. Sa dernière mission l'amène à sillonner la Cochinchine dont il notera scrupuleusement les m?urs des autochtones ainsi que la topographie du pays.

Une contribution remarquable à la médecine

En 1894 il se rend à Hong-Kong à la demande du Gouvernement français et de l'Institut Pasteur pour y étudier la nature de l'épidémie de peste qui y fait rage et isole, le 20 juin, le bacille responsable de la maladie et qui sera appelée plus tard Yersinia pestis. Il reçoit pour sa découverte la croix de chevalier de la Légion d'honneur. Il développera par la suite un sérum antipesteux qu'il testera sur des malades en Chine puis en Inde.

Développement de l'Indochine grâce à ses compétences en agronomie tropicales

Par la suite il introduit l'hévéa en Indochine pour produire du caoutchouc et dont les récoltes seront achetées par l'entreprise Michelin. La production de latex reste aujourd'hui l'un des plus importants produits d'exportation au Vietnam. En 1902 Yersin crée et dirige l'Ecole de médecine de Hanoi à la demande de Paul Doumer, gouverneur général de l'Indochine avant d'être nommé directeur des Instituts Pasteur de Saigon et de Nhatrang. Il ouvre une station agricole au Hon Ba et y implante des Cinchonas, arbres producteurs de quinine qui permet de traiter le paludisme.

Pour toutes ses contributions scientifiques il reste aujourd'hui très connu au Vietnam. Sa maison à Nha Trang est aujourd'hui le Musée Yersin et son épitaphe le décrit comme "Bienfaiteur et humaniste, vénéré par le peuple vietnamien".

Minh Vi Nguyen (www.lepetitjournal.com/hochiminville) mercredi 24 septembre 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet