Édition internationale
  • 0
  • 0

Le quartier Hoan Kiem à Hanoi met en place un programme de recyclage des déchets

déchets plastique qui trainent dans les rues de Hanoi, Hoan Kiem déchets plastique qui trainent dans les rues de Hanoi, Hoan Kiem
Écrit par Lepetitjournal.com de Hanoi
Publié le 24 avril 2023, mis à jour le 24 avril 2023

 

Le comité populaire du district Hoan Kiem de Hanoi a annoncé la semaine dernière la mise en place d’un nouveau programme de recyclage des déchets plastiques afin de collecter 100 kg de déchets par semaine.

 

Selon la presse vietnamienne, l’idée est de s’appuyer sur les efforts collectifs des autorités locales, des collecteurs de déchets, et de la population. Concrètement, la population et des écoles (Hang Dao, Hang Buom, Hang Bac, Hang Trong, Cua Dong et Phuc Tan) doivent participer au tri des déchets, et collecter « au moins 100 kg de déchets plastiques de mauvaise qualité par semaine ». Les collectes doivent être remises à « des agents de protection de l'environnement ou à des collecteurs de ferraille. » puis transférées à la société VietCycle pour être recyclées.  Le programme se poursuivra jusqu'à la fin du mois de juillet. L’an dernier, le district central avait déjà mené un tel programme, de mai à juin 2022 : Toujours selon la presse vietnamienne, environ 7 000 familles avaient participé au programme, permettant de collecter 16 tonnes de déchets plastiques de mauvaise qualité. 

 

une poubelle flotte dans un lac du Vietnam
Photo prrise au Vietnam 


 

Les déchets plastiques au Vietnam, un fléau touristique

Les déchets plastiques représentent 15% de l’ensemble des déchets des décharges. Ils sont souvent enfouis dans le sol et le contaminent irrémédiablement… En février 2023, un rapport de l'Institut de recherche sur le développement du tourisme annonçait que les touristes avaient généré 116.000 tonnes de déchets plastiques au Vietnam en 2019 et que le chiffre devrait tripler d’ici 2030.

Selon la presse vietnamienne, l'industrie du tourisme travaille sur un projet visant à réduire les déchets plastiques dans les destinations touristiques les plus populaires. Par ailleurs, le gouvernement s'est engagé à réduire de 75 % ses déchets plastiques et cesser de produire des déchets plastiques dans les zones touristiques côtières d'ici à 2030. Il faut dire que le pays a des efforts à faire au vu de son classement, en 2021, par le cabinet d'études de marché britannique Euromonitor, comme l’un des derniers pays en termes de tourisme durable établi. Mais de plus en plus d’initiatives sont prises, à l’image du district de Hoan Kiem évoqué précédemment ou de la ville de Hoi An qui limite l'utilisation d'articles et de sacs en plastique à usage unique. 

 

Sources : VNExpress International et VNExpress International 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions