Édition internationale
  • 0
  • 0

Long Thanh au Vietnam : le chantier de l’aéroport génère une pollution préoccupante

e chantier de l’aéroport Long Thanh génère une pollution préoccupantee chantier de l’aéroport Long Thanh génère une pollution préoccupante
Photo VNExpress
Écrit par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville
Publié le 6 avril 2023, mis à jour le 6 avril 2023

Situé dans la province méridionale de Dong Nai, le futur aéroport de Long Thanh est appelé à devenir le plus important de tout le Vietnam. Les travaux ont débuté en 2022, mais d’ores et déjà, il apparaît que la pollution par la poussière qui en résulte est beaucoup trop élevée.

Le département des ressources naturelles et de l’environnement, qui inspecte régulièrement le chantier, a révélé que le niveau de pollution par la poussière y était entre 1,02 et 18,32 fois supérieur au seuil autorisé.  

Nguyen Ngoc Thuong, le directeur adjoint du département, avait déjà eu l’occasion de signaler le problème à son ministère de tutelle (Ressources naturelles et Environnement) au mois de décembre. Le ministère avait alors « renvoyé la balle » à Airport Corporation of Vietnam, principal investisseur, et en tant que tel, tenu pour responsable de la bonne tenue et donc du niveau de sécurité des travaux.

Force est de constater que la situation sur place n’a guère évolué. Les riverains, eux, n’en peuvent plus et laissent poindre leur colère.

Une situation pourtant prévisible au Vietnam

Dans un rapport sur l’impact environnemental du projet en date de 2019 et alors approuvé par le ministère de l’Environnement, Airport Corporation of Vietnam avait proposé différentes mesures susceptibles de réduire la pollution (clôturage de la zone de construction et de la zone de stockage des matériaux, transports nocturnes…).

 

Les enfants à l'école souffrent de la poussière dûe à la construction
Photo VNExpress

 

Do Tat Binh, le directeur général adjoint d’Airport Corporation of Vietnam avait de son côté assuré que toutes les entreprises oeuvrant sur le chantier étaient tenues de prendre des mesures pour tenter de réduire la pollution, non sans faire remarquer que la poussière était inévitable dans de tels travaux…

 

« La poussière n’est vraiment problématique que pendant la saison sèche. Nous faisons en sorte d’aller aussi vite que possible et nous espérons que les gens comprendront », avait-il alors déclaré.

En principe, la phase de délayage étant terminée, le terrain devrait maintenant, en ce mois d’avril 2023, être dégagé et les problèmes de pollution par la poussière sérieusement atténués. Il faut le souhaiter car l’exaspération, elle, n’est pas encore retombée, loin s’en faut.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions