Lundi 19 avril 2021
Francfort
Francfort

PRIX DU MEILLEUR ELEVE EN FRANÇAIS – Une odeur de lavande dans la Kaisersaal de Francfort

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 22/01/2014 à 23:00 | Mis à jour le 23/01/2014 à 11:05

Pour la 4ème année consécutive, la DFG ou société franco-allemande de Francfort a remis le prix du meilleur élève en français de Francfort et de la région. La cérémonie s'est tenue de façon symbolique le 21 janvier -veille de la journée franco-allemande- dans la prestigieuse salle du couronnement de la mairie ou Kaisersaal. C'est Anne Hudy de la Augustiner Schule de Friedberg qui s'est vu décerner le 1er prix pour sa présentation en français très émouvante et fleurie intitulée ?L'odeur de la lavande?.

Kaisersaal
(Photo VK lepetitjournal.com/francfort)

Du beau monde pour applaudir les finalistes
Après un délicieux prélude musical, Uwe Becker, Maire-adjoint de la ville de Francfort, chargé des finances, soutenu par la présence Ernst Gerhardt, ancien maire-adjoint de la ville de Francfort, chargé des finances et éminence grise du tout politique en Hesse ouvre la cérémonie en allemand puis en français. Son mot d'allocution donne tout de suite le ton de la soirée : celle-ci sera placée sous le signe de l'amitié franco-allemande ! A la veille de la journée de commémoration de la date de la signature du Traité de l'Elysée le 22 janvier 1963, la remise d'un tel prix est en effet lourde de sens et donne une belle impulsion pour l'avenir de la jeunesse franco-allemande en Europe.

Gereon Fritz, Prédident de la VDFG et Christophe Braouet, Président de la DFG
(Photo VK lepetitjournal.com/francfort)

"2013 a été une année particulière avec les célébrations de 50 ans d'amitié entre la France et l'Allemagne. 2014 est aussi une année spéciale? souligne Uwe Becker. ?Elle commémore les 100 ans du début de la 1ère Guerre mondiale mais aussi marque les 75 ans du début de la Seconde Guerre mondiale et le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Nous sommes certes dans une phase d'amitié mais la démocratie doit encore être développée car l'Union Européenne n'est pas seulement l'Europe de l'administration mais avant tout l'union des hommes et de la coopération? insistera-t-il.
La parole est alors donnée à Sophie Laszlo, Consule générale de Francfort qui rappelle le travail considérable de préparation fourni par l'ensemble des élèves ayant concouru et salue l'initiative de la DFG et de son Président Christophe Braouet, qui dirige ainsi les projecteurs vers la jeunesse. Un visiteur, et non pas des moindres, Gereon Fritz, Président de la VDFG ?Fédération des associations franco-allemandes pour l'Europe- a même fait le déplacement depuis la Rhénanie du Nord-Westphalie pour féliciter les finalistes dotés -comme il dit- de ?patience et de passion? pour leurs travaux représentant une formidable relance de l'apprentissage des langues en Europe.

Uwe Becker, Christophe Braouet et les 5 finalistes
(Photo GC lepetitjournal.com/francfort)

5 finalistes de grand talent, 1 premier prix et 2 seconds prix sous l'oeil de Karl der Große
22 lycéens de plusieurs écoles de Francfort et de la région ont posé leur candidature. Ils devaient fournir une présentation en français d'une dizaine de pages en rapport avec la France. Un jury ?politiquement correct? composé de 2 femmes et 2 hommes, 2 Français et 2 Allemands, a sélectionné les meilleurs écrits mais aussi les meilleures présentations orales pour ne retenir que 5 finalistes. Les 5 finalistes -uniquement des filles...- qui ne semblent curieusement pas tétanisées par le trac, lisent alors avec aplomb et entrain leurs présentations devant le public nombreux de la Kaisersaal avant que les résultats ne soient divulgués. Un 1er prix et 2 seconds prix seront attribués.

Anne Hudy, Simran Amar, Leonie Hammer
(Photo VK lepetitjournal.com/francfort)

1er prix
- Anne HUDY, Augustiner Schule Friedberg, avec ?L'odeur de la lavande"
2èmes prix
- Simran AMAR, Helmholtzschule Frankfurt avec ?Une fanm doubout?
- Leonie HAMMER, Gernsheimer Gymnasium, avec ?Quand l'ennemi deviendra l'ami?.
2 autres finalistes
- Anike Ohm, Carl-Schurz-Schule Frankfurt, avec "Etre jeune en France et en Allemagne",
- Natascha Repp, Hohe Landesschule Hanau, avec "Comme un flocon de neige". Le premier prix ?L'odeur de la lavande? qui raconte l'histoire émouvante d'une malade du cancer, se voit récompensé de 1000 Euros (600 pour l'élève, 400 pour l'école). Les seconds prix reçoivent 500 Euros chaque (300 pour l'élève, 200 pour l'école).
La remise du prix dans la salle du couronnement du Römer sous l'?il bienveillant de Charlemagne ou Karl der Große dans le mois et l'année où est commémoré le 1200ème anniversaire de sa mort revêtait un caractère particulièrement symbolique et significatif. L'?uvre de Charlemagne est immense et l'héritage culturel et géographique de l'époque carolingienne a marqué l'Europe. "C'est en participant à ce genre d'exercice linguistique et culturel que les jeunes ?uvrent pour l'avenir de l'Europe" soulignera Gereon Fritz.
Et comme s'est exclamé le Maire adjoint, Uwe Becker, ?Bravo aux gagnants et vive l'amitié franco-allemande !?.

Valérie Keyser (lepetitjournal.com/francfort), jeudi 23 janvier 2014

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet