Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Les studios français Miraval remettent le son avec Brad Pitt

Écrit par AFP
Publié le 17 mars 2023, mis à jour le 17 mars 2023

Résurrection hollywoodienne au milieu des oliviers: Brad Pitt a restauré les studios Miraval dans le sud de la France, là où Pink Floyd a bâti une partie de "The Wall", lieux tombés aux oubliettes dans les années 2000.

Ces dernières années, le nom de Miraval revenait surtout dans les gazettes people comme le domaine de 500 hectares, dont 50 hectares de vignes, acquis en 2008 par l'interprète de "Seven", alors en couple avec une autre mégastar, Angelina Jolie. Depuis: un divorce fracassant et des disputes autour du vignoble situé dans le Var (sud-est).

Mais les fans de musique savent aussi que ce petit paradis sur terre, entre oliviers, vignes et cyprès, recelait les vestiges de studios d'enregistrement iconiques, où résonnèrent les voix et instruments des Pink Floyd, d'AC/DC ou de The Cure. Avant d'être laissés à l'abandon pendant près de 20 ans.

Puis, fin 2021, la renaissance des studios s'annonce pour l'été 2022 sur Instagram, avec Brad Pitt, bob sur la tête à côté de Damien Quintard, sorcier du son français inconnu du grand public.

"Un jour, je reçois un message de Brad Pitt qui veut me voir la semaine suivante. Je pensais que c'était une blague", rembobine ce dernier par visio-conférence pour l'AFP.

La rencontre a bien lieu. "Je ne savais pas que c'était au sujet des studios Miraval, c'était une surprise totale quand Brad m'a sorti le dossier en me demandant ce que je pourrais en faire", poursuit le trentenaire. La star de cinéma a entendu parler de cet ingénieur du son/producteur à l'occasion de l'habillage sonore de la réouverture du MoMA (Museum of Modern Art) à New-York en 2019.

- "Sanctuaire" -

"Il y a toujours eu des projets pour restaurer le studio, qui a une grande histoire et donc nous attendions de pouvoir faire quelque chose de spécial", a confié Brad Pitt, guitariste amateur à ses heures, à Billboard, média musical américain.

afp

Et que d'histoires. "On a fini dans la tour remplie de microphones, qui enregistraient des feux d'artifices lancés en direction de la tour pour obtenir l'effet (d'un) merveilleux finale symphonique... Il est bien possible que nous ayons bu beaucoup de vin ce soir-là", témoignait l'ex-leader de Yes, Jon Anderson, passé à Miraval dans les années 1980.

Souvenir consigné dans un livre d'or dédié à Patrice Quef, ingénieur du son du lieu, et déniché par Manuel Jacquinet, auteur de "Studios de légende, secrets et histoires de nos Abbey Road français".

Sacré défi en tout cas pour Damien Quintard: remodeler ces studios mythiques, soit "changer, tout en conservant l'âme, honorer le passé et avancer vers le futur", comme il le décrit.

Le Français, associé en joint-venture à Brad Pitt, s'est d'abord attaché au "côté sanctuaire du lieu créé par Jacques Loussier (1977) et auquel tient Brad".

- "Émouvant" -

Et c'est la chanteuse Sade, déjà venue par le passé enregistrer dans ces murs, qui a étrenné la seconde vie sonore de Miraval.

"D'une part, c'était très émouvant, commence Damien Quintard. Et comme Brad dit, pour les studios, Sade, première artiste accueillie, c'est +Royalty+". Terme à comprendre ici comme un sceau de noblesse apposé sur les lieux par cette artiste élégante.

afp

French 79, figure française de l'électro, a salué récemment sur ses réseaux "un lieu magique", où il a pu travailler pour son album "sur les mêmes machines que Pink Floyd, The Cure ou AC/DC". Il y a aussi du dernier cri, comme cette salle de contrôle au design évoquant le vaisseau de "2001 l'Odyssée de l'espace". Le tout baigné dans une lumière aux teintes des fins d'après-midi enveloppantes du sud-est de la France.

Qu'est-ce que ça fait d'avoir les clés d'un tel lieu ? "Il n'y aucun sentiment d'accomplissement, commente Damien Quintard. Mon but, c'est que des créations magnifiques sortent d'ici. Juger du résultat se fera avec le temps, comme pour le vin".

Agence_France-Presse_Logo.svg_
Publié le 17 mars 2023, mis à jour le 17 mars 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024