Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Expatriés, comment simplifier la gestion de vos flux et de votre épargne en devises ?

En tant qu’expatrié, la gestion de ses finances peut s’avérer particulièrement complexe, a fortiori dans le cas d’une expatriation dans un pays hors de la zone euro. Gérer ses flux financiers et son épargne en devises étrangères s’accompagne en effet de nombreux défis, liés, entre autres, aux fluctuations des taux de change, aux frais de conversion exorbitants et aux réglementations fiscales internationales.

Expatriés, comment simplifier la gestion de vos flux et de votre épargne en devises ?Expatriés, comment simplifier la gestion de vos flux et de votre épargne en devises ?
Écrit par BRED espace
Publié le 3 juin 2024, mis à jour le 4 juin 2024

Pour en savoir plus sur ce sujet, nous avons rencontré Thomas Girault, directeur de BRED Espace Banque Privée. Il nous livre ses conseils d’expert et nous présente les solutions proposées par BRED Espace pour simplifier et optimiser la gestion de ses avoirs multi-devises en tant que Français de l’étranger.

Lepetitjournal.com : quels sont les principaux défis et risques auxquels sont confrontés les expatriés au moment de gérer leurs flux financiers en devises étrangères ?

Thomas Girault, directeur de BRED Espace Banque Privée - Les expatriés perçoivent, par définition, leur salaire dans leur pays de résidence, en devise locale, tout en restant souvent clients d’une banque française. La question se pose alors pour eux de savoir quoi faire de ces devises étrangères. Doivent-ils les conserver en l’état, dans leur pays de résidence ? Ou bien les convertir en euros et transférer ces euros dans une banque française ? En cas de conversion des devises, le risque principal est alors de perdre de l'argent à cause des fluctuations des taux de change.

Pour pallier ce problème, chez BRED Espace, nous donnons à nos clients la possibilité de conserver leurs avoirs perçus à l’étranger dans la devise locale. En effet, ils disposent, d’une part, d’un compte classique en euros, mais aussi de sous-comptes en devises, rattachés à la même domiciliation bancaire.

Ainsi, à titre d’exemple, un client expatrié aux États-Unis peut conserver ses devises en dollars sur ce sous-compte puis décider, à tout moment, de les convertir en euros si le taux de change est favorable. De cette façon, il optimise la gestion de ses avoirs, minimise les frais et réalise des économies considérables.

Nos clients disposent aussi d’une carte multi-devises pour effectuer des paiements et des retraits, en France et à l’étranger, dans la devise de leur choix, et ainsi éviter les frais de conversion.  

Ce type de produits est rare et très différenciant sur le marché de la banque privée traditionnelle. Grâce à cette offre, nos clients expatriés bénéficient d'une grande souplesse et peuvent gérer leurs flux multi-devises à leur gré, en fonction de leurs besoins.

Comment accompagnez-vous les expatriés dans l’optimisation de leur épargne en devises ?

Nous proposons également des placements sur des comptes à terme en devises. Cela fonctionne de la même manière qu'un compte à terme en euros, avec une durée et un taux déterminés à l'avance. L'avantage pour le client est de pouvoir placer ses devises sans conversion, évitant ainsi les frais de change et coûts supplémentaires. De plus, les taux de rendement pour certaines devises, telles que le dollar et la livre sterling, sont historiquement supérieurs à ceux en euros.

Nous sommes également l’une des rares banques populaires à disposer de sa propre salle des marchés, ce qui nous permet de délivrer un service de qualité supérieure. Une équipe d’experts analyse en effet les cours des taux de change en continu et propose des placements rémunérateurs aux clients.

Nous collaborons également avec Natixis, banque d’investissement et de financement filiale du groupe BPCE, ce qui nous permet de proposer des offres complémentaires à nos clients expatriés.

Quels sont les risques, sur le plan fiscal, de la gestion multi-devises et comment s'en prémunir ?

Les expatriés doivent se conformer aux réglementations financières de leur pays de résidence, qui varient considérablement d'un pays à l'autre. Certains États ont signé des accords fiscaux avec la France. En l’absence d'accord fiscal, il peut y avoir des risques de double imposition.

Notre service d'ingénierie patrimoniale est là pour aider les clients à traiter ces questions fiscales complexes et proposer des conseils personnalisés, adaptés aux spécificités du pays de résidence du client, pour lui permettre de minimiser les risques fiscaux.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ?
Ne manquez pas notre webinar avec Thomas Girault, directeur de BRED Espace Banque Privée, le vendredi 21 juin, à 13h, (heure de Paris).
Pour participer au webinar, inscrivez-vous sur ce lien.

Pour plus d’informations sur l’offre de BRED Espace,
rendez-vous sur le site : www.bredespace.com
Ou contactez l’équipe :
bredespace@bred.fr
09 69 39 54 58

BRED Espace
Publié le 3 juin 2024, mis à jour le 4 juin 2024
Pensez aussi à découvrir nos autres éditions