Vendredi 13 décembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Médiation familiale et expatriation: quelle approche aux conflits ?

Par EXPATS PARENTS : Le site de l'expatriation en famille | Publié le 18/12/2018 à 18:00 | Mis à jour le 18/06/2019 à 10:11
Conflits parents expatriation

Tout changement nécessite une adaptation. En expatriation l'univers entier est bouleversé, et ceci pour chaque membre de la famille à tous les niveaux. Cela provoque souvent des tensions qui se gèrent "bon an mal an" . Les tensions non-traitées évoluent en conflits. La meilleure manière de gérer ces derniers, on le sait, c'est d'aller en médiation. Mais que faire pour prévenir un conflit ? Anne Prot et Anna Saczuk, médiatrices internationales, vont vous introduire dans leur monde de communication où poser la question 'pourquoi ?' est considéré comme un "crime".


Vous avez peur de faire venir les grands-parents ou  les enfants en médiation ? Vous vous demandez comment ces derniers vont vivre votre médiation parentale ? Nous, médiatrices, vous offrons une cerise sur le gâteau, avec les retours de ce que disent les enfants à des âges différents. 

Disputes familiale : impact sur les enfants

Quand en médiation on demande aux enfants, adolescents et jeunes adultes d’écrire tout ce qu’ils aimeraient dire à leurs parents qui se disputent, ils écrivent :

Enfants :

« Je suis triste »

« J’ai peur quand les parents se disputent »

« Je n’aime pas quand ils ne sont pas d’accord à cause de moi »

Adolescents :

« Je me sens déchiré. »

« Moi, je ne peux pas choisir entre papa et maman » 

 « Les parents, j’ai peur que vous vous sépariez. »

 « J’ai peur d’être séparé de mes frères et sœurs. »

« Les parents, vous me dites qu’il ne faut pas qu’on se dispute et vous, vous vous disputez. »

Jeunes adultes :

« Grande souffrance » 

« Je n’aime pas quand un parent me prend comme son confident. »

« Moi je ne veux pas être le parent de mes parents. »

« Vous nous dites de ne pas nous disputer et vous vous disputez ! »

« Je n’arrive pas à vous respecter quand vous – mêmes, vous ne vous respectez pas l’un l’autre. »

« Avant que mes parents se séparent j‘aurais aimé qu’ils aillent en médiation »

En famille, entre parents, entre frères et sœurs, de très bonnes relations alternent avec des périodes de tensions, de décisions difficiles à prendre, d’adaptations nécessaires, de désaccords. Ceux-ci non solutionnés peuvent mener au conflit (chacun campe sur sa position). Les conflits non traités vont finir par s’enkyster et « pourrir » les relations familiales au quotidien.

Ces paroles d’enfants, nous motivent en tant que médiatrices, à promouvoir la médiation et plus spécifiquement, la médiation « préventive », préventive d’un durcissement du conflit qui pourrait amener à des ruptures successives :

- d’abord rupture de la communication parentale

- puis rupture de la relation avec menace de séparation

- et finalement séparation des parents.

 

La médiation : MARD ou ADR

La médiation fait partie des modes amiables de règlement des différends, (MARD ou ADR – amicable dispute résolution). Les champs d’expertise des médiateurs sont :  le règlement des différends, la gestion des conflits en famille et entreprise et l’accompagnement individuel ou en famille.

Les demandeurs de médiation familiale sont majoritairement les adultes. L’un des parents ou les deux font la demande d’une médiation conjugale ou parentale.

Les enfants à partir de 12-13 ans et / ou les adolescents peuvent venir en entretien de médiation soit pour s’exprimer soit pour écouter les décisions prises par les parents.

Il peut arriver qu’un jeune ou moins jeune adulte demande une médiation avec ses parents, la médiation devient intergénérationnelle.
 

Besoins, indicateurs de valeurs

En médiation familiale on travaille, entre autres, les besoins des parents et des enfants qui révèlent pour partie les valeurs personnelles et familiales.

A partir des paroles échangées en médiation à propos d’un conflit parental, il est possible pour le médiateur de dresser une liste des besoins de chacun.

Lire la suite et en savoir plus sur www.expatsparents.fr/blog/153/mediation-familiale-et-expatriation#

Anna Saczuk et Anne Prot organiseront un atelier de formation à Paris le 9 février prochain. Voici le lien avec plus d'information https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=221264978795757&id=180867559502166 

0 Commentaire (s)Réagir

Installation

Madrid Appercu
VIE PRATIQUE

La double nationalité franco-espagnole bientôt possible

Avec ce nouvel accord, la France sera le premier pays européen avec lequel l'Espagne aura une convention de ce type, ce qui représente un véritable symbole de l’amitié entre les deux pays.

Sur le même sujet