Comment rendre son mode de vie plus responsable

Par Article Partenaire | Publié le 06/01/2023 à 16:00 | Mis à jour le 06/01/2023 à 16:00
Ampoule avec une plante qui pousse dans la terre

Avoir un mode de vie plus responsable serait au cœur des interrogations des Français. C’est notamment ce que révèle le 15ème baromètre de la consommation responsable, publié en octobre 2022 par l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et GreenFlex. Ce sont aujourd’hui 76% des interrogés qui ont assuré se mobiliser en ce sens. Un chiffre encourageant, en hausse de 4 points par rapport à l’année précédente.

Pour aider ceux qui se sentent seuls face à l’immensité du défi, des organismes donnent des coups de pouce ! C’est notamment le cas de certaines assurances, qui s’engagent pour la planète, en incitant à une meilleure consommation.

 

Arrêter de jeter

 

Plusieurs petits gestes sont déjà adoptés au quotidien : tri des déchets et lutte contre le gaspillage alimentaire pour 96% des sondés, selon une enquête de l’INC (institut national de la consommation), mais aussi consommation de produits de saison pour 92% des interrogés ou encore limitation de la consommation d’énergie (88%). Si cela peut paraître simple pour certains, d’autres se sentent seuls face aux défis à relever. Ils peuvent désormais compter sur certains organismes d’assurance, qui militent pour des modes de vie plus responsable. Certains proposent par exemple une garantie panne dans leur assurance habitation, de quoi inciter à réparer ses objets plutôt que les jeter. Aujourd’hui, seuls 65% des interrogés par l’INC ont déclaré réparer leurs produits avant de s’en séparer. Une démarche qui apporterait pourtant de la satisfaction à 71% des interrogés du baromètre de l’Ademe GreenFlex.

Pour les novices, des sites internet, des applications et même des lieux dédiés permettent d’apprendre. Pour les autres, il est toujours possible de se tourner vers des professionnels ou vers le reconditionné, qui permet de réduire son impact environnemental, tant en donnant qu’en achetant.

 

Une mobilité plus douce

 

Même accompagnement, du côté de la mobilité cette fois, avec les vélos à assistance électrique. Le vol ou de la détérioration peuvent faire peur et même constituer un frein à l’achat, vu le coût. Tout comme une voiture, le vélo à assistance électrique peut être assuré. Une démarche des professionnels qui s’inscrit dans un encouragement des mobilités douces (transports en commun, marche ou vélo). Le gouvernement se mobilise également, via la mise en place d’une aide de 100€, dès 2023, pour ceux qui s’engagent dans le covoiturage.

 

Des lieux de vie plus responsables

 

S’engager pour la planète peut aussi passer par un lieu de vie écoresponsable. Il est possible de créer un lieu plus respectueux de l’environnement. L’Ademe propose de nombreuses petites idées pour améliorer son logement. Certaines passent, certes, par un investissement financier, qui va tout de même permettre de faire des économies d’énergie et donc une réduction des factures. Un bon point en ces hausses des prix de l’énergie. Il est notamment possible de se tourner vers les énergies renouvelables, avec les panneaux solaires photovoltaïques par exemple. Cette dernière installation peut elle aussi être protégée, via l’assurance habitation.

Qu’il s’agisse d’une construction ou de rénovation énergétique, de nombreux postes peuvent avoir un impact sur l’environnement : le choix des matériaux, les combustibles, une meilleure isolation… Plusieurs aides financières sont par ailleurs mises en place pour encourager les ménages à se lancer dans la rénovation énergétique : Prime Énergie, MaPriméRénov’… Le guichet France Rénov’ a récemment été mis en place, pour aider tous les ménages à y voir plus clair sur les travaux et les aides.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale