Dimanche 25 août 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

R. PERRIN : "L’expérience internationale, un atout à l'EDHEC"

Par Marie-Pierre Parlange | Publié le 06/03/2019 à 10:00 | Mis à jour le 18/06/2019 à 10:13
Photo : Richard Perrin, directeur international de l'EDHEC business school
Richard Perrin EDHEC business school

Dans un monde des affaires globalisé, Richard Perrin, directeur international de l’EDHEC business school, nous explique en quoi l’ancrage international des programmes de cette grande école de commerce est stratégique.


lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous présenter l’EDHEC en quelques mots ?

Richard Perrin : L’EDHEC est une grande école de commerce fondée en 1906 dans le nord de la France. Aujourd’hui nous avons des campus à Lille, Paris et Nice, mais aussi des centres de recherche internationaux à Singapour et Londres.

L’EDHEC est régulièrement classée parmi les 15 meilleures business schools en Europe par le Financial Times. Nous proposons un portefeuille très complet de programmes, du Bachelor au PhD en finance, en passant par les Masters et les MBAs.

Nous regroupons plus de 8.000 étudiants sur nos différents campus, et si l’on compte la formation continue, en tout ce sont 15.000 cadres et dirigeants formés par l’EDHEC chaque année.

 

Vous mettez particulièrement l’accent sur l’ancrage international de vos programmes, pourquoi est-ce si important ?

Depuis plus de 20 ans, nous nous sommes engagés dans un démarche d’internationalisation rapide qui répond à plusieurs injonctions pour les écoles de management. Nous sommes de fait les acteurs d’un marché bi-face : nous cherchons à recruter les meilleurs étudiants, et parallèlement nous sommes à l’écoute des entreprises et du marché de l'emploi qui expriment une demande très forte et continue de recruter des étudiants adaptables, rompus aux pratiques interculturelles, prêts à se confronter à l’altérité et à la complexité du monde.

Ainsi, l’expérience internationale est un pré-requis chez nous : pour obtenir un diplôme, chaque étudiant, qu’il soit en Bachelor ou en Master, doit passer au moins 6 mois à l’étranger en échange ou en stage. Par conséquent, nous travaillons avec 240 universités partenaires et nous avons internationalisé nos services carrières. La qualité des enseignements des universités partenaires est attestée par les accréditations que peu d’institutions obtiennent (Equis en Europe et AACSB aux États-Unis). Nous proposons aujourd’hui plus de 1000 places en échange (en BBA et Masters) partout dans le monde et environ 150 places en double diplôme. La dimension internationale de l’école est également visible sur nos campus par le pourcentage de professeurs permanents (55%) et d’étudiants étrangers (40%).

Les business schools françaises ont sût développer une double valeur ajoutée : une expérience immersive internationale significative avec les échanges et professionnelle au travers des stages ou de l’apprentissage. Enfin, nos étudiants doivent se spécialiser et acquérir des aptitudes techniques ou sectorielles recherchées par les entreprises.


L’EDHEC a implanté des centres de recherche à Singapour et à Londres, en quoi consistent-ils ?

Nos campus de Londres et Singapour sont essentiellement dédiés à la formation continue et à la recherche. A Londres, l’accent est mis sur le Risk & Investment management et Singapour abrite une équipe de recherche dédiée aux Infrastructures. L’Edhec-Risk Institute de réputation mondiale est à l’origine de la création de ces centres de recherche délocalisés, ils sont devenus des vecteurs puissants du rayonnement international de le marque Edhec.


Quelles formations proposez-vous sur vos campus en France ?

Il y plusieurs façons d’intégrer les programmes de l’EDHEC.

Sur concours, après une classe préparatoire, c’est le Master in Management Grande Ecole (4 ans). Il est également possible de rejoindre notre Master après un autre diplôme français de niveau licence (concours AST2) ou avec un bachelor d’une université étrangère. C’est le cas d’environ 350 étudiants par an. Enseigné 100% en anglais dès la 2ème année, ce programme d’excellence permet d'acquérir à la fois une compétence managériale et technique mais aussi une forte spécialisation en dernière année.

Avec notre programme Master GETT, le programme de la Grande Ecole peut aussi se décliner presque entièrement à l’international avec l’année de Master 1 effectuée consécutivement à Paris sur notre campus puis à Séoul, au sein de la SKK graduate school of business, la plus ancienne université de Corée, et en Master 2, après un an de stage, à la Haas School of Business, à UC Berkeley (Californie). Les étudiants qui suivent ce cursus d’élite obtiennent un triple diplôme : EDHEC, UC Berkeley et SKK.

Au-delà des 550 places disponibles en échanges, nous offrons aussi de nombreuses possibilités de doubles diplômes dans le programme grande école, par exemple avec la London School of Economics, le MIT, HEC Montréal, Imperial College…  L’étudiant doit suivre une année complète en Master 2 dans l’institution partenaire.


Et en post-bac ?

En post-bac, il est possible de postuler sur dossier ou sur concours (PASS) à un de nos Bachelors dispensés en français ou en anglais, les programmes sont identiques à Lille et à Nice.

Le BBA Global Business est quant à lui ouvert à Nice uniquement pour des élèves ayant une très forte appétence pour l’international. C’est un parcours en 4 ans dispensé entièrement en anglais. Les étudiants suivent une année à Nice, puis partent étudier un an à UCLA (Californie), suivi de 6 mois de stage puis une année à NTU (Nanyang Technological University) à Singapour (ou à Hong Kong ou en Amérique Latine) avant un dernier stage de 6 mois. Une centaine d’étudiants suivent ce programme unique et sélectif, qui connait un succès considérable. D’ailleurs, environ 150 étudiants du BBA international sont issus chaque année des lycées français de l’étranger et plus particulièrement pour le parcours Global Business.


Il y a aussi les Masters of Sciences et les MBA…

Nous proposons en effet une douzaine de Masters of science (formations spécialisées d’un an) en management et en finance ainsi qu’un Global MBA à Nice. Très international, le MBA accueille 90% d’étrangers et s’adresse à des managers qui ont en moyenne 29 ans avec 4 ou 5 ans d’expérience professionnelle. Notre MBA est reconnu par The Economist parmi les 35 meilleurs dans le monde et le 7ème en Europe. Enfin nous offrons un Executive MBA à Paris ou à Lille (formation en temps partagé) pour des cadres et dirigeants qui ne souhaitent pas interrompre leur activité professionnelle.


Le réseau des anciens est-il également développé à l’international ?

Nous pouvons en effet nous appuyer sur un réseau puissant de plus de 40.000 alumni dont 25% d’entre eux travaillent hors de France et 60% évoluent dans un contexte international. Nous bénéficions ainsi du soutien de nombreux ambassadeurs à l’étranger et avons ouverts en partenariat avec l’Association des diplômés des bureaux dans 6 villes stratégiques pour notre développement (Los Angeles, New York, Londres, Singapour, Bombay et Shanghai) avec des équipes permanentes. Elles veillent à développer les relations localement avec les entreprises, recruter les meilleurs étudiants pour nos programmes, animer la communauté des diplômés et participer à des opérations de relations publiques.

Pour une grande business school comme l’EDHEC, affirmer être « internationale » est devenue selon moi le « standard minimum » sur les marchés en amont (le recrutement des meilleurs étudiants) et en aval (les carrières, les entreprises) car les business schools européennes de Rang 1 sont finalement toutes « internationales ». En revanche, il est désormais très intéressant d’observer les différentes modalités, les stratégies d’internationalisation choisies par les institutions et d’évaluer l’impact de ces dynamiques sur les étudiants, les professeurs, la marque, les diplômés...

 

L'EDHEC est partenaire des Trophées des Français de l'étranger organisés par lepetitjournal.com au Quai d'Orsay le 12 mars prochain

Marie Pierre Parlange

Marie-Pierre Parlange

Diplômée de l'EM Lyon, de chinois et d’Histoire de l'Art, elle a vécu de nombreuses expatriations, de Milan à Singapour en passant par Istanbul, Casablanca, Pékin ou Bangkok. Elle a rejoint lepetitjournal.com en 2008 et en est la directrice éditoriale.
0 Commentaire (s)Réagir

Etudier en Erasmus

Hambourg Appercu
VIE ÉTUDIANTE

Hambourg, une destination séduisante pour les étudiants Erasmus

Deuxième port d’Europe derrière Rotterdam, Hambourg constitue un des centres économiques les plus importants d’Europe, surtout dans le secteur des biotechnologies et des techniques médicales.