Mardi 13 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Femmes expatriées: des clés pour trouver un emploi de retour en France

Par Caroline Degrave | Publié le 19/06/2018 à 08:30 | Mis à jour le 19/06/2018 à 11:21
Femmes expatriées emploi retour coaching Caroline Degrave

Vous avez suivi votre conjoint en expatriation et, dans ce cadre, vous avez quitté votre emploi. Cette expatriation, au-delà d’être une belle aventure familiale, était pour vous une parenthèse où vous alliez pouvoir acquérir une nouvelle expérience professionnelle, peut-être vous consacrer à une cause, ou tout simplement faire une pause bien méritée après des années de responsabilités croissantes. En revanche, il était évident pour vous de réintégrer le monde du travail à votre retour.

 

Aujourd’hui, vous y êtes ! Vous vous apprêtez à revenir en France et naturellement la question de retrouver un poste se pose. Cependant, vos envies ne sont pas les mêmes ! Vous avez changé au cours de cette expatriation et vous souhaitez un poste en cohérence avec vos nouvelles aspirations.

 

Pour cela, il va vous falloir définir une stratégie de recherche adaptée à votre situation et efficace. Car soyons clairs, personne ne vous attend.

Même si vous possédez une lettre de réintégration dans votre ancienne entreprise, il faudra la reconquérir et la convaincre.  

 

Si possible et si souhaité, je vous recommande de tenter de réintégrer votre ancienne entreprise. Pourquoi ?

 

Parce que vous aurez plus de chances. Ils vous connaissent, vous y avez encore un réseau et, si vous avez apporté satisfaction, ils ont déjà confiance en vous. Ils sauront plus facilement vous réintégrer dans l’entreprise. Par ailleurs, vous recruter sera plus sécurisant que de s’engager avec un inconnu qui pourrait ne pas convenir. Attention toutefois, il ne s’agit pas d’une stratégie de facilité mais plutôt de reconquête. Et elle n’est pas gagnée d’avance ! Vous devez l’aborder avec beaucoup de méthode, une stratégie et de la persévérance.

 

A minima, voici les actions incontournables à mettre en place :

 

  • Réactivez votre réseau dans l’entreprise. Ce sera d’autant plus facile pour vous si vous avez gardé un lien avec eux durant votre séjour à l’étranger (visite les étés, envoi de nouvelles régulièrement…) : c’est important de comprendre comment l’entreprise a évolué, s’est organisée, quels sont les nouveaux enjeux, les projets pour affiner votre offre de valeurs.
  • Recontactez vos anciens chefs, demandez-leur des rendez-vous officiels de reprise de contact : rappelez ce que vous avez fait, prenez de la hauteur, montrez la manière dont vous avez « mûri ».
  • Valorisez votre expérience à l’étranger : poste s’il y en a eu, formation, expérience de bénévolat, autre … Soyez attractive !
  • Expliquez le type de poste ou les responsabilités idéales que vous recherchez. Vous devez être claire et précise. Votre ancien employeur doit ressentir votre motivation et comprendre le sens de votre parcours. Expliquez bien les avantages que vous avez à offrir.
  • Zoomez un maximum sur vos forces : international, adaptabilité, nouvelle langue etc…
  • Et surtout, n’hésitez pas (avec finesse) à marteler ces messages à chaque rendez-vous. Vous devez exprimer de la « cohérence ».
  • Et enfin, suivez cette piste comme un projet.

 

Dans ces conditions, ce sera beaucoup plus évident pour votre ancienne entreprise de comprendre votre évolution et la manière dont vous pourrez les déployer ! Elle possèdera les informations nécessaires pour vous projeter dans l’organisation. Votre motivation, votre détermination et votre méthode d’approche les séduiront certainement.

 

Si vous ne souhaitez pas rejoindre votre ancienne entreprise ou si celle-ci vous ferme ses portes, alors il faudra vous remettre sur le marché du travail.

 

Pour obtenir des résultats rapides, il est préférable d’orienter votre stratégie vers un poste dit « efficace » ou « tactique ». Il s’agit d’un poste pour lequel vous serez immédiatement crédible. Et il aura le mérite de vous remettre dans le marché de l’emploi rapidement et vous servira de tremplin dans un second temps.

 

Voici les étapes incontournables pour y arriver :

 

  • Réfléchissez en amont à vos compétences : que faisiez-vous avant ? Quelles compétences pouvez-vous sans hésiter proposer à une entreprise ? Qu’avez-vous appris pendant votre expatriation qui peut-être un vrai plus ?
  • Mettez à jour votre CV et votre profil Linkedin. Affichez très nettement le poste que vous visez.
  • Sollicitez votre ancien réseau professionnel. N’hésitez pas à faire jouer vos relations personnelles et familiales. Le réseau est souvent plus efficace pour vos profils d’expatriées car il permet des échanges et notamment d’expliquer de vive voix ce que vous avez fait et ce que vous cherchez.
  • Valorisez votre profil Linkedin (les personnes ont le réflexe d’aller voir vos profils).  Obtenez des recommandations directement sur votre profil (anciens clients/collègues/chefs etc…).Cela donnera du poids à vos compétences.
  • Identifiez les chasseurs de tête qui travaillent pour les sociétés ciblées ou spécialisées dans les métiers que vous cherchez.
  • Apprenez à parler de vous et de votre parcours.
  • Planifiez la période à laquelle vous souhaitez retravailler ! En effet, vous aurez beaucoup de détails logistiques à gérer lors de votre retour et vous ne pourrez pas tout faire en même temps. Chercher un travail est un travail à plein temps ! Ou alors il faut se faire accompagner.

 

Je vous invite à découvrir le témoignage de Laura : expatriée à Singapour puis aux USA, elle devait réintégrer son entreprise en France (elle était partie avec un accord de reprise) mais elle ne souhaitait pas retourner dans son ancien service. Son employeur envisageait donc une rupture. En valorisant une expérience dans le digital lors de son séjour à l’étranger, et grâce à une approche structurée, elle a pu réintégrer son entreprise sur un nouveau poste et dans un nouveau service :

 

« J’ai décidé de faire appel à Caroline dans le cadre de mon retour en France après 5 ans d’expatriation. J’avais la possibilité de réintégrer mon ancien poste mais je voulais m’engager sur un nouveau challenge ! Caroline a parfaitement réussi à me guider pour trouver ma nouvelle voie. Son coaching sort des sentiers battus, il est très personnalisé, basé sur un excellent échange et quand il le faut, elle n’hésite pas à faire bénéficier de son expérience RH. Le fait qu’elle ait connu l’expatriation m’a aussi permis de « me sentir comprise et de me retrouver » dans son expérience. Caroline a su me redonner confiance et j’ai pu aller me défendre lors des différents entretiens dans ma société. Résultat ? J’ai décroché un nouvel emploi dans une nouvelle voie (celle que je souhaitais !) et je ne peux que recommander Caroline pour ses services et son accompagnement. »  Laura, USA-France/Chef de projet/INDUSTRIE

Caroline Degrave, coach

Caroline Degrave

Coach Carrière, ex DRH et expatriée plusieurs fois, Caroline accompagne les expatriés à piloter leur mobilité au retour. Elle accompagne aussi les conjoints pour retrouver un poste après une pause professionnelle ou une expérience acquise à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

3e Forum France – Pays arabes le 6 décembre à Paris

Faire avancer le partenariat franco-arabe, telle est l’ambition de la chambre de commerce franco-arabe qui organise le 6 décembre prochain à Paris, le troisième forum France-Pays Arabes

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ
Sur le même sujet