Des bougies pour célébrer la libération du Danemark de l'occupation allemande

Par Joëlle Borgida | Publié le 03/05/2022 à 18:30 | Mis à jour le 04/05/2022 à 13:01
Photo : © Denny Müller (Unsplash)
Des bougies aux fenêtres pour célébrer la libération du Danemark à la fin de la 2ème Guerre mondiale

L'annonce de la libération est faite à la radio le 4 mai 1945 au soir ; le Danemark a été libéré par le général anglais Bernard Montgomery des troupes allemandes qui occupaient le pays depuis avril 40. Seule l’île de Bornholm est restée encore occupée pendant un an mais par les soviétiques.

 

-  voir notre article sur l'occupation allemande :

Les drapeaux en berne en mémoire du début de l'occupation du Danemark par l'Allemagne. - 

 

Des bougies en signe de réjouissance 

L'annonce de la libération est faite à la radio le 4 mai au soir ; le message de libération a été diffusé le 4 mai mais le jour officiel de la libération du Danemark est le 5 et vous verrez alors les drapeaux danois flotter en haut des mats et sur les bus. 

Lorsque les Danois ont été informés, ils ont alors allumé des bougies qu'ils ont placées devant leurs fenêtres en signe de réjouissance et ceci car pendant l’occupation, un couvre-feu avait été imposé interdisant toute lumière la nuit. Aujourd'hui encore, cette tradition perdure et cette année la guerre en Ukraine donne une dimension particulière à cette tradition.

 

 

La joie du peuple danois lors de la libération du Danemark le 5 mai 1945
©Wikimedia 

 

Le parc de Ryvangen, lieu de mémoire 

Un monument en souvenir dans le parc de Ryvangen (33 Tuborgvej à Hellerup) a été inauguré le 5 mai 1950 pour commémorer la Résistance danoise contre l'occupation allemande et les autres victimes du nazisme.

Ce parc était le lieu utilisé par les Allemands pour exécuter les résistants ; chaque année à la date anniversaire, une commémoration prend place dans ce parc.

 

N'oubliez pas vos petites bougies mercredi soir ! 

 

Sur le même sujet
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale