Les drapeaux en berne en mémoire du début de l'occupation du Danemark par l'Allemagne

Par Joëlle Borgida | Publié le 08/04/2022 à 06:30 | Mis à jour le 24/04/2022 à 16:22
Photo : rue de Copenhague lors de l'occupation allemande
L'invasion du Danemark par les troupes allemandes pendant la deuxième guerre mondiale

Les drapeaux danois seront en berne ce samedi en commémoration du 9 avril 1940, jour où les troupes allemandes ont envahi le Danemark qui restera occupé jusqu’au 5 mai 1945. 

 

L'invasion du Danemark 

Le 9 avril 1940, les forces allemandes, dans le cadre de l’opération Weserübung, entrent au Danemark en violation du traité germano-danois de non-agression signé l'année précédente. Adolf Hitler avait en fait pour objectif de conquérir la Norvège et le Danemark se trouve sur la route.

L’armée danoise peu équipée et très inférieure en nombre résiste dans quelques poches ; ainsi, les soldats de la garde royale se battront pour éviter la capture du roi Christian X, le grand-père de Margrethe 2, mais il y aura finalement peu de combats, le déséquilibre militaire étant trop important.

 

L'occupation du Danemark par les Allemands 

Le gouvernement danois capitule en négociant un statut particulier les autorisant à organiser des élections, à garder leurs propres institutions ; le gouvernement danois reste ainsi dans le pays tout comme le roi qui en demeure le chef d’État.

Le Danemark arrive à maintenir un certain degré d'autonomie en échange toutefois de sa collaboration comme par exemple l’exportation vers l’Allemagne de denrées agricoles.

Le Danemark se refusera toutefois à l’envoi de travailleurs forcés en Allemagne, la population juive ne sera pas inquiétée et le port de l'étoile jaune jamais imposé. 

 

Mais en 1943, suite à une série de sabotages et de grèves (on peut retenir par exemple le groupe de résistants danois BOPA - pour Borgerlige Partisaner - qui a mené de nombreuses actions), les Allemands dissolvent le gouvernement. La situation se dégrade et des ordres de Berlin demandent de régler « la question juive ». Un attaché de l'ambassade d'Allemagne avertit de l’imminence de rafles des hommes politiques danois qui en informent alors, à leurs tours, la communauté juive. Des milliers d’hommes, femmes et enfants juifs vont fuir en direction de la côte Nord avec pour objectif de rejoindre la Suède, pays neutre pendant la seconde Guerre Mondiale et qui offre l'asile aux juifs danois. Plus de 6500 personnes seront sauvées ; ces réfugiés rentreront après la libération du Danemark à la fin de la guerre.

 

Voir notre article sur cet épisode: La fuite des juifs danois en octobre 1943 

 

Le Danemark sera libéré par le général anglais Bernard Montgomery le 5 mais 1945. L’île de Bornholm restera en revanche encore occupée par les Soviétiques pendant près d'une année.

 

Voir notre article:  La libération du Danemark de l'occupation allemande le 4 mai 1945

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur cette période de l'histoire danoise, vous pouvez visiter à Copenhague, le musée danois juif et le musée de la résistance

 

 

 

Sur le même sujet
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale