Mardi 25 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CREMATION – Une forte tendance en Allemagne

Par Lepetitjournal Cologne | Publié le 31/10/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/10/2014 à 15:01

La crémation trouve de plus en plus d'adeptes en Allemagne où elle a atteint en 2011 un taux de 50,5%. Le point sur une technique funéraire devenue en quelques années un phénomène de société

Melaten-Friedhof, Cologne

Pratique marginale il y a 30 ans, l'incinération funéraire connaît depuis quelques années un succès croissant.
En France, plus de 30% des obsèques se font par incinération contre 0,5% en 1980, tandis qu'en Allemagne la crémation atteint un taux de 50,5%.
Selon la fédération allemande des pompes funèbres, les inhumations par crémation ont dépassé pour la première fois en 2011 les enterrements classiques en Allemagne, avec une proportion de 50,5% de crémations contre 49,5% d'enterrements.
Dans certains pays européens, le taux de crémation est très élevé : plus de 73% au Royaume-Uni et plus de 85% en Suisse.

Raisons financières et écologiques
"Cet intérêt croissant pour la crémation s'explique par son coût généralement moins élevé qu'un enterrement classique, explique Oliver Wirthmann, directeur de l'Observatoire allemand de la sépulture, et la volonté de ne pas "peser" sur l'avenir de ceux qui restent avec l'entretien d'une tombe".
Cette préférence est liée aussi aux pratiques religieuses. Le choix de la crémation est beaucoup plus fréquent chez les non-croyants et les non-pratiquants. Par ailleurs, la crémation est perçue comme plus écologique qu'une inhumation, ce qui n'est pas forcément le cas.
Il existe actuellement environ 140 crématoriums en Allemagne. Le choix de la crémation poursuit sa progression, surtout dans le nord qui est fortement protestant, et davantage en ville.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/cologne) Mercredi 31 octobre 2012





0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Cologne

Francfort Appercu
ART

ARTS - Le Bauhaus n’a pas pris une ride

100 ans après la création du Bauhaus par Walter Gropius, c’est toute l’Allemagne qui célèbre ce mouvement qui a marqué l’Allemagne puis le monde entier. Qu’en reste-t-il ?

Sur le même sujet