Lundi 20 septembre 2021

Depuis Chiang Mai, Moné lance le premier savon de roche au monde

Par Moné | Publié le 11/01/2021 à 00:00 | Mis à jour le 11/01/2021 à 00:27
Photo : Onampai Osiri n'est pas peu fière des multiples récompenses officielles décernées à Moné en seulement quelques années d'existence, prouvant la qualité de son concept
Onampai-Osiri-savon-Mone

(publi-reportage) Fondée en 2017, la jeune marque thaïlandaise de savon artisanal Moné fait son entrée sur le marché sud-est asiatique avec un savon éco-responsable révolutionnaire à base de poudre de roches.

Lorsqu’elle a créé la savonnerie Moné en 2017, tournant une nouvelle page après une belle carrière bien remplie dans le marketing, la femme d’affaires thaïlandaise Onampai Osiri s’est aussitôt instruite et formée au métier du savon, partant en quête d’expertises diverses aussi bien en ligne qu’en voyageant aux quatre coins du pays. 

Elle a ainsi notamment pu étudier les propriétés des herbes endémiques du royaume à l’université Naresuan de Pitsanulok, les cosmétiques à l’université Mae Fah Luang de Chiang Rai et la notion de halal dans les produits cosmétiques à l’université du Prince de Songkla. 

Savon de roche Mone
Le savon de roche Moné est composé à 30% de poudre de roches. Photo Moné

Au cours de ses études sur la fabrication du savon, elle a décidé que le tout premier produit Moné serait un savon unique de grande qualité et non polluant. Un vrai défi ! 

Et aujourd’hui, sa chaîne de production exemplaire et non polluante ne demande qu’à s’étendre, tandis que la qualité de ses produits a déjà récolté de nombreuses récompenses.

Poudre de roches aux vertus cachées

"Je voulais produire des savons et autres produits de beauté de haute qualité qui soient bénéfiques non seulement pour le corps, mais aussi pour l'environnement", confiait Onampai Osiri en novembre au magazine Chiang Mai City Life (weblink).

"Le savon est facile à fabriquer - tout le monde peut apprendre -, mais produire des savons parfumés uniques et de qualité tout en suivant un processus qui soit inoffensif pour l'environnement est le défi initial que nous avons décidé de se fixer", dit-elle. "Nos savons à la glycérine n'utilisent que des huiles vierges, qu'il s'agisse d'huile de coco, d'huile d'avocat ou d'huile de riz."

Onampai a rencontré un jour un géologue qui lui a montré une poudre fine qu’il produisait en broyant certaines roches bien spécifiques. Et il lui a demandé si elle serait capable d’en faire un produit.

Savons artisanaux de Thailande Mone

Le défi a été relevé avec le premier savon de roche au monde, un savon doté d’une propriété extraordinaire : quel que soit le produit brut utilisé pour le savon - fleur, herbe ou fruit - la poudre minérale améliore et renforce les propriétés médicinales de ce dernier.

"Je voulais lancer Moné en Asie du Sud-Est", explique Onampai Osiri. "Il était donc important que nombre de nos ingrédients proviennent de fruits et de légumes très prisés et hautement considérés dans la région, tous pourvus de nombreuses vertus thérapeutiques déjà reconnues aussi bien par la médecine traditionnelle que la médecine moderne.

Bénéfique pour la peau et l’environnement

À ce jour, Moné propose huit savons dont trois utilisent la fameuse poudre de roches - dont la société tient bien entendu à garder la composition secrète-, mélangée avec de l'aloe vera, du curcuma sauvage ou encore de l'orchidée. Les cinq autres savons sont davantage à base d'huile avec de l’ananas, du mangoustan, du gac, de la Thunbergia ou de la rose de Damas - cette dernière est produite dans une ferme biologique de Lamphun.

"Notre savon de roche unique, composé à 30% de poudre de roches, s'est révélé non seulement excellent pour le corps, mettant en œuvre de façon assez paradoxale des propriétés à la fois hydratante et doucement exfoliantes, mais la poudre, lorsqu'elle est rejetée dans les évacuations, permet également de tuer les bactéries dans les tuyaux et les nettoie par la même occasion!

Parmi les nombreuses formations qu'Onampai a suivies figurait la production verte, et elle n’est pas peu fière aujourd’hui de son procédé de fabrication "zéro déchet".

Aujourd'hui, trois employés peuvent produire jusqu'à 3.000 savons par mois, les emballages sont fabriqués à partir de produits recyclés, et les déchets non seulement ne nuisent pas à l'environnement, mais grâce à la poudre de roche, contribuent au nettoyage des égouts.

En 2019, Moné a remporté le prix de la Production verte du ministère thaïlandais des Ressources naturelles et de l'Environnement ainsi que le prix Top Ten décerné par la chambre de commerce de Chiang Mai et la faculté des sciences pharmaceutiques de l'Université de Chiang Mai. Et cette année, c’est le prestigieux prix Export 2020 du Premier ministre qui lui a été décerné pour sa performance exceptionnelle en tant que meilleur Halal.

"Nous sommes une petite entreprise et nous n’avons pas de budget de recherche et développement", explique Onampai. "C'est pourquoi ces récompenses officielles sont si importantes pour nous. La Faculté des Sciences Pharmaceutiques par exemple, a certifié que nos savons ont un effet bénéfique sur l'acné".

Pour en savoir plus sur les cosmétiques Moné, visitez le site https://www.thaimone.com/

Mone-

Moné

Fondée en 2017, Moné est une marque thaïlandaise de cosmétiques basée à Chiang Mai dont le produit phare est un savon éco-responsable révolutionnaire à base de poudre de roches
0 Commentaire (s) Réagir