TEST: 3873

Neua Panchareon : “Chiang Mai, une ville de classe mondiale pour le vélo"

Par Catherine Vanesse | Publié le 16/12/2021 à 00:00 | Mis à jour le 16/12/2021 à 01:43
Photo : Catherine Vanesse - Ancien cycliste professionnel, Neua Panchareon estime que Chiang Mai est une ville idéale pour le vélo, en particulier le vélo tout terrain
Neua Panchareon

Ancien cycliste professionnel de VTT, Neua Panchareon a roulé un peu partout dans le monde et selon lui, Chiang Mai dispose de chemins de randonnée cycliste de classe mondiale. 

Jusqu’au 26 décembre, Wildside Chiang Mai organise un marché de Noël tous les samedis et dimanches dès 16 heures, l’occasion de trouver quelques cadeaux pour les fêtes, mais aussi de découvrir cet espace communautaire dédiée aux activités extérieures, en particulier le vélo. 

Ouvert depuis février 2020 sous l’initiative de Neua Panchareon, ancien cycliste professionnel de VTT, Wildside est un lieu multifonctionnel avec un café, un restaurant, un magasin de vélo, une piste d’initiation au VTT (vélo tout terrain), un mur d’escalade, un jardin et des espaces de jeux pour les plus jeunes enfants. 

“J’ai vécu principalement à l’étranger et quand je suis revenu à Chiang Mai, j’ai réalisé qu’il n’y avait pas vraiment d’esprit communautaire autour du vélo, qu’il manquait un lieu pour permettre aux cyclistes de se rencontrer, d’échanger ou de partager ses expériences ou simplement pour faire des rencontres”, explique Neua Panchareon. 

Né en Australie, le jeune thaïlandais de 29 ans a étudié en secondaire à Chiang Mai avant de vivre en Espagne et en Allemagne pour enfin revenir à Chiang Mai à l’âge de 25 ans lorsqu’il a mis un terme à sa carrière professionnelle de coureur de VTT. “J’ai toujours été passionné de vélo, j’ai commencé à l’adolescence à participer à des compétitions et puis il y a un moment où tu n’es plus aussi rapide, où tu prends moins de risques qu’un cycliste de 18 ans et donc j’ai décidé de mettre un terme ma carrière professionnelle, sans pour autant arrêter complètement le vélo”

neua pancharoen
Un marché de Noël se tient tous les samedis et dimanches de décembre au Wildisde à Chiang Mai. Photo Catherine Vanesse

Après une carrière bien remplie qui l’a conduit un peu partout dans le monde, le choix de Neua de s’installer à Chiang Mai et d’y ouvrir Wildside n’est pas anodin, selon lui Chiang Mai a tous les atouts pour être au top des destinations mondiales pour les cyclistes pour la qualité de ses chemins de VTT, mais aussi grâce à la présence d’un aéroport international et de par sa proximité avec le centre-ville. 

“De l’aéroport, il faut 5 minutes pour rejoindre le centre de Chiang Mai et une dizaine de minutes pour être au pied de Doi Suthep. Rien qu’à Doi Suthep, vous avez au moins une vingtaine de trails et tout autant si vous allez sur la boucle de Samoeng ou à Mae Wang. Et la qualité des routes de VTT est de classe mondiale”, détaille Neua. 

Selon lui, Chiang Mai est la destination idéale pour des vacances qui allient vélo et détente puisqu’il est possible de rouler toute la journée et de sortir faire la fête ou de profiter des facilités de la ville en fin de journée, le tout à prix moindre qu’un séjour dans les Alpes. La difficulté pour les personnes en visite vient plutôt du fait que les routes de VTT ne sont pas indiquées sur les plans de la ville et qu’il faut passer par des agences ou trouver des clubs locaux auxquels se joindre. 

Des clubs et une communauté de cyclistes en pleine expansion malgré l’épidémie du coronavirus. 

“En Thaïlande, ceux qui font du vélo ont généralement les moyens financiers. Depuis deux ans, ils ne peuvent plus voyager et donc ils investissent dans le vélo, une tendance accélérée par un souci de se maintenir en bonne santé, de faire des activités en extérieur et de rencontrer des gens tout en gardant ses distances”, conclut le sportif. 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale