Songkran aura été moins sec que prévu à Chiang Mai !

Par Catherine Vanesse | Publié le 26/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 26/04/2022 à 11:41
Photo : Pierre QUEFFELEC - Une poignée de jeunes touristes et Thaïlandais à Chiang Mai (Porte de Taphae) a voulu ignorer les restrictions imposées pour Songkran interdisant les jeux d'aspersion d'eau, mais les autorités n'ont pas tardé à intervenir.
songkran à chiang mai en 2022

Alors que les acteurs du tourisme étaient particulièrement pessimistes avant les festivités de Songkran, Chiang Mai a attiré un peu plus de visiteurs que prévu. 

 

Pendant les congés du Nouvel An bouddhique, les destinations du sud de la Thaïlande comme Phuket, Koh Samui, Koh Phangan ou Hua Hin ont été particulièrement prisées par les touristes étrangers et thaïlandais. Néanmoins, Chiang Mai a également connu une augmentation du nombre de visiteurs, principalement des Thaïlandais. 

“Les hôtels enregistrent un meilleur taux d’occupation que prévu”, confirme La-iad Bungsrithong, présidente de l’association des hôtels pour la région du nord de la Thaïlande (Northern Thai Hotel Association). 

Du 12 au 17 avril, les hôtels de Chiang Mai ont été occupés à hauteur de 60%, alors que les prévisions au début du mois d’avril ne visaient pas plus de 30 ou 40%, voire 20% pour certains. 

Touristes marchant dans une rue pietonne a Chiang Mai durant Songkran
A l'occasion du nouvel an bouddhique, la rue Ratchadamnoen avait été transformée en marché, mais la foule habituelle de Songkran n'était pas au rendez-vous. Photo Pierre QUEFFELEC

“En 2021, les taux d’occupation des hôtels étaient seulement de 15%! Nous sentons enfin une amélioration”, se réjouit celle qui est également la directrice du RatiLanna Riverside Spa Resort à Chiang Mai.

Parmi les visiteurs à Chiang Mai, 85% étaient des Thaïlandais et seulement 15% des touristes étrangers. La durée moyenne d’un séjour est de deux nuits et la plupart des réservations se font en dernière minute. 

“Par rapport aux destinations balnéaires, Chiang Mai bénéficie de tarifs plus attractifs, les Thaïlandais ont toujours envie de voyager, mais on sent qu’ils ont moins de moyens et qu’ils préfèrent venir à Chiang Mai parce que c’est moins cher”, ajoute La-iad Bungsrithong. 

Les douves de Chiang Mai vides durant Songkran en 2022 en raison du Covid-19
Les douves de Chiang Mai, habituellement le théâtre de grandes scènes de liesse avec d’interminables orgies d'eau durant Songkran, étaient très calmes le 13 avril en raison de l'interdiction sanitaire. Photo Pierre QUEFFELEC

Une répartition inégale des touristes

De son côté, le président du Conseil du tourisme de Chiang Mai, Punlop Saejew précise que le tourisme pendant la période de Songkran n’a pas bénéficié de la même manière à tous. “Certains hôtels continuent d’afficher moins de 20% d’occupation, en particulier les hôtels qui étaient avant le Covid-19 tournés vers les étrangers et qui n’ont pas de parking comme ceux du centre-ville de Chiang Mai. En effet, les Thaïlandais se déplacent principalement en voiture. Sur l’ensemble des voyageurs étrangers en Thaïlande, seulement 5% visitent Chiang Mai à l’heure actuelle”, détaille ce directeur d’une agence touristique, Siam Inter, qui est également vice-président de la Chambre de Commerce de Chiang Mai.

Néanmoins, Punlop Saejew se réjouit de l’annonce de la fin du programme Test & Go : “Cela fait plusieurs semaines que nous poussons les autorités à simplifier les démarches pour venir en Thaïlande. Désormais, nous avons enfin le signal qu’une reprise du tourisme est possible et que les mois de juillet et août devraient connaître une embellie”

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale