Édition internationale
  • 0
  • 0

La nouvelle souche du virus Covid-19 à Chennai ?

covdi chennai restrictions india inde virus covdi chennai restrictions india inde virus
Écrit par lepetitjournal.com de Chennai
Publié le 4 janvier 2021, mis à jour le 4 janvier 2021

La semaine dernière, la presse Indienne a rapporté qu’un homme de 25 ans, qui est rentré à Chennai depuis le Royaume-Uni, a récemment été testé positif pour la souche mutante de Covid-19.

 

"Il a été mis en quarantaine dès son arrivée. Il a été isolé dans une chambre séparée de l'hôpital peu après avoir été testé positif au COVID-19 et tous ses contacts ont également été testés. Ceux qui ont voyagé avec lui sur le vol ont été testés et se sont révélés négatifs. Il va bien", a déclaré M. Radhakrishnan, ministre de la Santé aux journalistes. Dix-neuf autres rapatriés britanniques ont été testés positifs au Tamil Nadu, mais nous ne savons pas encore s'ils sont eux aussi porteurs de la souche mutante, en attendant les résultats de l'Institut national de virologie de Pune. La moitié d'entre eux sont originaires de Chennai et de Chengalpet. Les autres sont originaires de Thanjavur, Madurai, Nilgiris, Theni et Nagapattinam. Seize autres, qui ont été en contact avec ces patients, ont également été testés positifs (par des tests RT-PCR), selon les données officielles.

Concrètement, environ 2 300 passagers ont voyagé du Royaume-Uni vers TN entre le 25 novembre et le 21 décembre. Parmi eux, 1 582 ont été retrouvés et testés. Il a été difficile pour les autorités de retrouver la trace des personnes rapatriées et de les surveiller. Par exemple, à Madurai, la police n'a pas pu retrouver la trace de quatre rapatriés britanniques car leur adresse actuelle était différente de celle mentionnée sur leur passeport. Ils ont finalement été retrouvés en utilisant le numéro de téléphone portable utilisé pour entrer au TN, a déclaré la police de Madurai. "Les 531 personnes restantes sont en cours de traçage. La majorité de celles qui doivent être tracées se trouvent à Chennai et à Chengalpattu. Cela comprend 478 personnes à Chennai, 25 à Chengalpattu, six à Kancheepuram, Tiruchi et Tiruvallur", ajoute le Ministre de la Santé.

Selon le groupe de travail national, aucun changement de traitement n'est nécessaire. Les autorités sanitaires ont déclaré que la nouvelle variante a un potentiel de transmission élevé et qu'elle affecte la population jeune. "Pour l'instant, rien ne prouve qu'elle puisse causer des symptômes graves ou la mortalité", a déclaré un haut responsable de la santé publique. A suivre…

Source : Times of India et The Hindu

 

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions