TEST: 3629

En Inde, les excès du festival de Diwali

Par Annick Jourdaine | Publié le 02/11/2021 à 01:00 | Mis à jour le 02/11/2021 à 11:32
Des restes de petards après Diwali

En 2021, le festival de Diwali commence le 2 novembre. C’est une des grandes fêtes communes à toute l’Inde, même si les légendes et rites qui y sont attachés varient selon les régions. Dans le Tamil Nadu, on célèbre la victoire de Krishna, une des incarnations de Vishnu, sur le roi Narakasura, qui malmenait son peuple, tel un démon. 

 

L'origine de Diwali

Comme souvent, les fêtes ont une origine multiple, mythologique, religieuse et païenne. Ainsi, Diwali a un lien direct avec la nature et l’activité humaine. Même avec un certain décalage possible comme cette année, Diwali correspond à la fin de la mousson et le début d’une nouvelle campagne agricole. 

Les quatre à cinq jours de festivité sont l’occasion de réunions familiales. On échange des cadeaux. On porte avec fierté de nouveaux vêtements achetés pour l’occasion. On déguste et abuse de sucreries. On allume des bougies pour éclairer la nuit et l’on fait exploser des pétards et feux d’artifice pour communiquer son enthousiasme. 

 

un rangoli pour diwali
Un rangoli, dessin fait sur le sol avec des poudres de couleur - @Loic Jourdaine

 

Pour Diwali, les ménages consomment

La préparation de la fête se fait dans l’effervescence, le commerce bat son plein. 

Les achats d’or sont supérieurs aujourd’hui à ce qu’ils étaient avant la pandémie. 

Les ventes d’alcool connaissent une envolée. L’an dernier, en deux jours, le chiffre d’affaires dans ce secteur était de 466 crores de roupies (rappel : 1 crore = 10 millions).

Tous les quartiers sont envahis de stands de vente de pétards et feux d’artifice.

 

femme allumant des diyas de diwali
@Jean-Paul Sion

 

Le Tamil Nadu, un des Etats producteurs de pétards de Diwali

La ville de Sivakasi, à 70 km au sud-ouest de Madurai, emploie des milliers de personnes à la fabrication de pétards et allumettes.

A plusieurs reprises, des explosions dans différentes usines ont tué des dizaines d’ouvriers. La dernière en date, en février 2021, a couté la vie à six personnes et fait seize blessés. Il y a quelques jours, c’est dans une boutique de vente de pétards de Kallakurrichi (petite ville près de Villupuram) qu’une explosion a tué 5 personnes.  

 

A plusieurs reprises, les autorités ont envisagé d’interdire l’usage des pétards pendant Diwali, mais la pression des industriels et d’une partie importante de la population a jusqu’ici écarté la décision. 

 

 

lampes diyas de diwali
@ Loic Jourdaine

 

 


Près de Trichy, un petit village a renoncé à faire exploser des pétards pour protéger les chauves-souris qui vivent dans les arbres autour du temple, les animaux étant très sensible aux bruits des explosions. Belle initiative ; il faut dire que beaucoup des paysans du secteur consomment de la viande de chauve-souris. Il s’agit de protéger la ressource. 


 

 

 JOYEUX DIWALI à tous et à toutes. 

Sur le même sujet
annick jourdaine

Annick Jourdaine

Annick vit à Chennai depuis septembre 2019. L'écriture est pour elle le moyen de prendre du recul et de digérer les émotions que ses yeux et oreilles grand ouverts sur le monde indien provoquent.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale