Mardi 26 octobre 2021
TEST: 3629

Inde : Une abstinence d’alcool forcée non sans conséquences

Par Capucine Canonne | Publié le 11/05/2020 à 01:00 | Mis à jour le 11/05/2020 à 01:00
Photo : @indiatoday : file d'attente devant un liquor shop à chennai
@indiatoday liquor shop chennai

En Inde, le confinement national est décrété depuis le 24 mars dernier et prolongé jusqu’au 18 mai. Les magasins d’alcool sont fermés, ce qui provoque manque, abus de boissons alternatives et trafics …

 

Manque, trafics et décès

Mi-avril, soit 3 semaines après le début du confinement, 140 personnes se sont présentées dans les hôpitaux d’Hyderabad en état de manque, dépression ou encore confusion mentale. Au Kerala, on notait au moins 7 suicides liés à un sevrage d’alcool impossible. Dans le Maharashtra (au centre de l’Inde), un chauffeur de rickshaw se serait immolé par le feu, en manque… Dans le Tamil Nadu, 5 hommes ont trouvé la mort en essayant de s’enivrer avec du vernis ou de l’après-rasage. Partout en Inde, les centres de désintoxication sont pris d’assaut. Par ailleurs, des trafics d’alcool s’organisent, aux prix parfois exorbitants. Et pour se payer un verre, certains indiens sont prêts à revendre les rations de nourriture offertes par l’État…

Rappelons que, selon l’OMS, les buveurs Indiens font ainsi partie des plus gros consommateurs au monde avec 28,7 litres d’alcool pur bu en moyenne par an (dont 77% d’alcool fort) contre 12,9 litres pour les Français, par exemple. Si la consommation excessive est alarmante, son absence, en période de confinement, est donc parfois dramatique...D'ailleurs, l’association des vins et spiritueux prend le sujet très au sérieux et demande régulièrement un assouplissement au Gouvernement.

 

alcool inde

 

Vers un assouplissement et une reprise de la vente

Début mai, Modi Narendra déclare le prolongement du confinement jusqu’au 18 mai. Si le gouvernement national maintient encore de nombreuses interdictions comme les déplacements en avion, la fermeture des écoles, restaurants, centres commerciaux, il a cependant décidé de rouvrir les magasins d’alcool, en veillant à maintenir une distance sociale de 1,80 m entre les individus, et pas plus de cinq personnes autorisées à la fois dans le magasin.

 

liquor shop chennai india inde

 

Au Tamil Nadu, soulagement pour les habitants, mais aussi pour l’Etat qui a perdu beaucoup d’argent pendant le confinement (rappelons que l'alcool est l'une des principales sources de revenus pour le Gouvernement et les Etats…). Avant de rouvrir, il faudra toutefois vérifier les stocks car de nombreux vols ont été constatés ces dernières semaines. "Seule une vérification renforcée pourrait révéler le volume d'alcool qui a disparu pendant le verrouillage", a déclaré une source de Tasmac (point de vente d’alcool) voulant rester anonyme.

 

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Chennai ?

DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve KAVERI dans le sud de l’Inde

Fleuve sacré, la Kaveri est un enjeu économique majeur pour l’Inde du sud, le partage de ses eaux est une source de conflit depuis des décennies principalement entre le Karnataka et le Tamil Nadu.