TEST: 3629

La fête de PANGUNI UTHIRAM au temple de Kapaleeshwarar (Mylapore) de Chennai

Par Annick Jourdaine | Publié le 14/03/2022 à 01:10 | Mis à jour le 14/03/2022 à 03:31
Photo : Gopuram du temple de Kapalesshwarar - @Joel Verany
Le temple de Kapaleeshwarar à Mylapore à Chennai

Ces derniers jours, l’effervescence est grande au quartier de Mylapore de Chennai. Le temple de Kapaleeswarar (un des noms de Shiva) fête Panguni Uthiram, neufs jours de célébration qui s’achèveront le 18 mars avec la pleine lune. 

Panguni est le dernier mois du calendrier tamoul, du 14 mars au 13 avril. Il annonce le printemps, le renouveau avec la nouvelle année qui commencera le 14 avril. 

 

Panguni Uthiram à Mylapore à Chennai

Les fidèles attendaient l’évènement avec impatience car il s’agit de la plus grande fête annuelle du temple et ils en ont été privés les deux dernières années pour cause de COVID. L’origine de la fête est très ancienne. On dit qu’elle serait aussi vieille que le temple lui-même dont la première construction est datée du VIIième siècle. Le temple a été complètement remodelé il y a 300 ans mais des statues et éléments architecturaux portent la marque du royaume Pallava, bien plus anciens.

 

Le quartier de Mylapore à Chennai vu du ciel
Le temple de Mylapore vu du ciel - @Joel Verany

 

Le temple de Mylapore est consacré à Shiva et sa femme Parvati. Le dernier jour des festivités de Panguni est celui de leur mariage.

 

Représentation de Shiva et Parvati pour la fête de Panguni
Représentation de Shiva et de Parvati pour la fête de Panguni - @Annick Jourdaine

 

Huit jours de rituel pour le mariage de Shiva et Parvati

Chacun des huit jours qui précède le « mariage » est l’occasion d’un rituel particulier, mais les deux jours les plus importants sont cette année le mardi 15 et le mercredi 16 mars. 

Mardi 15 mars est la journée des chars. Plusieurs chars, les vahanas, sont trainés par les fidèles tout autour du temple. La procession commence à 7h30 du matin. 

Le mercredi 16 mars, c’est Arupathimoovar (ou Anbathumoovar). Soixante-trois idoles, les Nayanmars, sont chacun transportés dans de petits palanquins pour tourner autour du temple. Ces Nayanmars sont des saints qui ont atteint le salut et la délivrance, au sens de l’hindouisme, grâce à leur grande dévotion pour Shiva. Chaque statue est parée des plus beaux habits et bijoux. 

 

Défilé des 63 nayanmars pour Panguni Uthiram à Chennai

 

Défilé des 63 nayanmars pour Panguni Uthiram à Chennai
Procession des 63 Nayanmars (photos des années antérieures)

 

Si la foule vous inquiète, si les horaires ne vous conviennent pas, venez tout de même faire un tour à Mylapore en dehors de ces deux rendez-vous particuliers. Vous pourrez vous faire une idée de l’ambiance et l’effervescence générales. Déambulez dans les rues autour du temple et vous y découvrirez les tentures multicolores, les drapeaux, les chars dont on a du mal à imaginer comment les pèlerins parviennent à les bouger. Panguni Uthiram, c’est aussi une fête foraine avec ses vendeurs de babioles, ses manèges actionnés à la main qui font la joie des enfants et sa profusion de friandises et de boissons rafraîchissantes. Admirez aussi les kolams réalisés par des femmes du quartier qui tous les soirs et matins accaparent un petit coin de rue pour rivaliser d’habileté et d’imagination.  

 

Femme dessinant un kolam pour Panguni Uthiram à Chennai

 

 

annick jourdaine

Annick Jourdaine

Annick vit à Chennai depuis septembre 2019. L'écriture est pour elle le moyen de prendre du recul et de digérer les émotions que ses yeux et oreilles grand ouverts sur le monde indien provoquent.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale