TEST: 3629

LA DANSE, une passion indienne

Par Annick Jourdaine | Publié le 03/02/2022 à 01:05 | Mis à jour le 03/02/2022 à 01:05
Photo : @natrajdancechoreographer
natraj choregraphe danseur a chennai

Qu’elle soit classique, populaire ou folklorique, la danse est partout présente dans la vie indienne. 

Le défilé des fêtes nationales, les cérémonies religieuses, les mariages, les fêtes des écoles, toutes les célébrations donnent une part importante à la danse. 

 

danse pongal tamil nadu
La danse traditionnelle des fêtes de Pongal

 

Danser, un art ancien en Inde

Le Bharatanatyam, originaire du Tamil Nadu, est l’une des plus anciennes danses indiennes. 

Les sculptures des temples comme ceux de Kanchipuram du VIème siècle mettent en jeu des danseuses dans tout le raffinement de leur art. Aujourd’hui, la fondation Kaleshetra, installée à Chennai, vise à conserver cette tradition en proposant des formations de plusieurs années et en organisant des spectacles de Bharatanatyam.  

 

Danse traditionnelle temple Tiruvannamalai
Danse traditionnelle au temple de Tiruvannamalai

 

La célèbre représentation de Shiva en Nataraja montre le dieu exécutant la danse cosmique ou danse de la félicité.  

 

shiva en nataraja

 

La danse et le cinéma en Inde

En Inde, la danse et la musique ont toujours été des supports pour raconter les contes, les épopées mythologiques et divines. Cette imbrication totale entre le texte, l’expression corporelle et la musique a donné naissance à tous les types de spectacles, comme aujourd’hui le cinéma dit « Bollywood ». 

 

 

Le succès international de la danse Bollywood peut paraitre paradoxal. Comment une danse « si indienne » avec ses costumes très colorés, ses gestes, ses expressions du visage et attitudes codés (souvent repris de ceux de la danse classique) peut-elle séduire la jeunesse internationale ? C’est certainement parce qu’elle est en fait universelle, grâce à l’énergie qu’elle développe dans un élan collectif où les esprits se connectent. C’est ce que pense Natraj, un danseur chorégraphe indien que nous avons rencontré. 

 

Natraj danseur à chennai en inde
Natraj - @natrajdancechoreographer

 

Un chorégraphe de Chennai nous parle de sa passion

Natraj est originaire du sud du Tamil Nadu. Après une formation de danseur et plus de quinze ans d’expériences, il a ouvert depuis un an sa propre école à Chennai. Il y enseigne aussi bien le Bollywood que le HipHop, les danses latines et le Freestyle.

La danse est tout pour lui. Il considère qu’il n’était rien avant de découvrir ce qui est devenu sa passion. On lui disait qu’il n’était pas capable de conduire sa vie. La danse lui a donné une identité, lui a donné confiance. Il a développé alors des capacités sociales, de communication et de savoir être. La danse lui a ouvert l’esprit, l’a rendu tolérant et l’a détaché de ses préjugés et œillères en rencontrant des centaines de personnes d’origine, de milieu et d’âge différents. 

 

studio de danse de natraj a chennai
Atelier d’initiation au studio de danse de Natraj

 

La danse pour soigner, pour partager, pour s’épanouir 

Pour Natraj, danser c’est une explosion de bonheur qu’il veut partager. Au-delà des cours qu’il dispense dans son école, il ambitionne d’utiliser son savoir-faire auprès de populations en difficulté. Ses projets ont été entravés par la pandémie mais il a pu néanmoins en réaliser quelques-uns comme l’organisation de sessions de danse au profit d’adolescents délinquants et d’enfants maltraités. Il a également travaillé avec l’ONG LP4Y pour animer régulièrement des ateliers pour le jeune public suivi par l’association. 

Les projets pour l’année 2022 ne manquent pas : des sessions pour des personnes âgées, des personnes handicapées, pour des groupes de policiers, des personnes transgenres. Il espère pouvoir proposer une chorégraphie pour un mariage entre homosexuels. Enfin, il aimerait organiser des échanges internationaux autour de la danse et promouvoir ainsi la culture indienne sous toutes ses formes. 

Quand on lui demande quelle est sa danse préférée, il répond qu’il aime toutes les formes d’expression corporelle mais qu’il privilégie la relation d’échange et même de fusion que procure la danse avec une partenaire.

 

 

La danse comme thérapie, comme simple plaisir à partager, comme moyen d’unir son corps et son esprit, comme découverte de la culture indienne, tout est possible. 
Alors on danse !

ecolieres du tamil nadu dansant
Ecole rurale des Nilgiris. La danse comme vecteur pédagogique

 

Pour contacter Natraj :

email  - Instagram - Website

 

 

Sur le même sujet
annick jourdaine

Annick Jourdaine

Annick vit à Chennai depuis septembre 2019. L'écriture est pour elle le moyen de prendre du recul et de digérer les émotions que ses yeux et oreilles grand ouverts sur le monde indien provoquent.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale