Mercredi 12 août 2020

Webinaire : le Cambodge à l’heure de la pandémie de Covid-19

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 23/04/2020 à 05:46 | Mis à jour le 23/04/2020 à 07:28
webinaire covid cambodge

La CCI France Cambodge organise vendredi 24 avril de 14h à 16h un webinaire portant sur les questions consulaires et économiques en période de pandémie de Covid-19.

La Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge (CCIFC) organise vendredi 24 avril de 14h à 16h (heure de Phnom Penh) un webinaire portant sur la situation au Cambodge en période de pandémie de Covid-19 en partenariat avec Lepetitjournal.com Cambodge.

Le webinaire portera sur les questions consulaires de 14h à 15h avec Eva Nguyen Binh, ambassadrice de France au Cambodge, et Adrien Cavey, consul. De 15h à 16 la situation économique du Cambodge et des entreprises françaises sera abordée par Philippe Baudry, conseiller économique de l’ambassade de France, Antoine Fontaine, président de la section locale des Conseillers du commerce extérieur français, Soreasmey Ke Bin, président de la CCIFC, et Martin Brisson, directeur de la CCIFC.

Les deux volets se concluront par une session questions/réponses animée par Pierre Motin, rédacteur en chef de Lepetitjournal.com Cambodge. 

Une inscription en ligne est obligatoire pour participer au webinaire via l’application Zoom.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Kraingmeas mer 06/05/2020 - 02:54

Mes sinsceres salutations a toute votre equipe de redaction...Pas trop chaud en ce moment?

Répondre
Commentaire avatar

Kraingmeas mer 06/05/2020 - 01:48

C'est en francais dont journal merite...je viens du lycee Descartes... Mes prof. Madame YOU KIM YEAN en khmer, LANGLOIS et DUBOIS en math , et PERRIN, prof. de sciences nat. et de biologie,...ils etaient, mes Prof. au lycee Descartes, avec comme decor de domination sur nous autres, ce fut un viet, bien trapu qui jouait la chasse aux retardataires qui trainaient en couloir... quant a J.C. TITUS, notre tres amical ''clown'' ne cessait de lui faire et dejouer ses moqueries, dans toutes nos oreilles... la plupart de mes camarades de classe on avait quitte tous nos souvenirs d'adoescence et le lycee Descartes vers 1971-72 fut le lieu de notre camaraderie adolescente... C'etait quelques annees avant la percee des Khmers Rouges habilles en noir, sur PHN precedant le massacre de toute la civilisation khmere de l'apres restauration de l'independance des francais au Cambodge... Plus tard en 1988, on avait decouvert Hun Sen, parachute de Hanoi pour combattre contre les milices habilles en noir (Khmers Rouges) noircissant ce pays khmer... Apres ces dizaines annees de formation a Hanoi, Hun Sen qui s'y appliquait a l'ideologie Viet, supervisee par SAM HEANG (BunRany, la Boldoi), basee au Cambodge... Ainsi SAM HEANG, la boldoi, rebaptisee BunRani en khmer supervise depuis sa mission aupres de Hun Sen, en tant que sa femme actuelle... selon IN TAM son oncle, HUN SEN ou HUN NAL (nom de naissance a Preik Achhy, Krochmar-KgCham) aurait du se refaire baptiser ''HUN VIET'', a la place de HUN SEN, son nom actuel qui n'etait pas enregistre a Preik Achhy (srok Kroch Mar-kheth Kampong Cham) ou il est ne... A noter que IN Tam etait l'un des neveux (de second generation) par le pere. /. (ITW avec IN TAM, en visite a PHN en 1989-90).

Répondre
Commentaire avatar

Veng keat ven 15/05/2020 - 13:11

C'est une injure de parler ainsi à M. HUN SEN. Sans lui et sans l'aide de soldats vietnamiens, je ne serais plus là pour vous répondre. J'ai beaucoup souffert pendant le régime de Khmer rouge, connu trois fois la famine, malaria et travaux forcés. Quand j'étais arrivé en France, j'étais envoyé à l'orphelinage. M. HUN SEN, ancient Khmer rouge, est lucide et risque sa vie pour demander une aide auprès du gouvernement vietnamien et celui pouvait ne pas intervenir pour aider le peuple khmer, mais il le faisait. M. Hun Sen et son équipe ne sont pas parfait, mais ils essaient de faire le mieux possible pour reconstruire le pays ruinés. Ceux ou celles qui ravivent la haine ancestrale entre vietnam et combodge sont des Khmers insensés.

Répondre

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.